logo La revue auto

Yard built type 11 yamaha voit triple avec auto fabrica

Auto Fabrica est l'un des préparateurs les plus prometteurs du Royaume-Uni, sachant accorder tout design avant-gardiste à un style classique. Yamaha s'est donc rapproché de cet atelier mécanique, sachant qu'il concevrait un modèle unique sans pour autant y sacrifier son comportement routier. Élément incontournable de la gamme Sports Heritage, la XSR900 a été choisie en raison de ses vastes capacités de personnalisation, ainsi que de la puissance de son moteur 847 cm3 trois cylindres qui n’est plus à démontrer.

Exterieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_1 Exterieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_7 Exterieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_16 Interieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_19 Interieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_21 Interieur_Yamaha-XSR900-Auto-Fabrica_23
Voir la galerie photo

Les cofondateurs d’Auto Fabrica, Bujar et Gaz Muharremi, ont fait appel à leur grand ami designer Toby Mellor pour dessiner le Type 11 Prototype One. Ce design devait réinterpréter les frontières qui séparent le classicisme du modernisme. L’équipe a décidé qu’il s’agirait d’une moto de piste afin de ne pas être freinés par les réglementations relatives à une utilisation sur route ouverte.

L’histoire commence avec le Prototype One.

Celui-ci est une bête de course, pensée jusque dans les moindres détails, évocatrice de puissance brute. Suspensions Öhlins, étriers Brembo, disques de frein PFM spéciaux et jantes carbone BST personnalisées autorisent une conduite plus intense. En nylon-carbone imprimé en 3D, les composants conçus par ordinateur, associés à des éléments en fibres de carbone et dotés de revêtements Zirotek, s’adaptent harmonieusement à la carrosserie en aluminium, d’un style radical et fabriquée à la main. Un cadran affleurant, une selle contrastée, un réservoir de compétition à remplissage rapide et un échappement 3 en 3 fabriqué à la main viennent compléter l’ensemble.  

L’histoire se poursuit avec l’arrivée du Prototype Three.

Il est rapidement devenu évident que cette moto initiait une longue histoire. L’équipe imagine alors une machine dotée du même ADN, mais autorisée à prendre la route. Le Prototype Three prend forme, en utilisant la base mécanique de la légendaire Yamaha XS750. Dotée du style typique des motos des années 70, cette XS750 a de quoi inspirer Auto Fabrica. Des pièces hautes performances permettent d’augmenter sa puissance, et l’équipe propulse cette machine directement dans le futur. Des étriers Brembo et un tableau de bord Motogadget s’associent aux formes fluides créées à l’aide de techniques de tôlerie classiques et de façonnages à la main. Ces éléments se marient à des interprétations créatives de designs classiques, comme les ouïes de carburateur imprimées en 3D et les structures de phares réalisées sur mesure. L’échappement en métal sablé est caractéristique d’Auto Fabrica.  

Une légende est née avec le Prototype Two.

Après le Prototype One et le Prototype Two, la direction à prendre est claire. Le Prototype Two Type 11 combine les caractéristiques des deux premières créations afin de s’adapter à un usage routier. Le Prototype Two est développé sur une base de la Yamaha XSR900. Il tire sa puissance du Prototype One, tout en empruntant l’esthétique du Prototype Three. L’association de différents styles et techniques de conception donnent au Prototype Two son aspect puissant. Phare rond, bouchon de réservoir traditionnel, selle rembourrée, voyants, pneus au profil routier et peinture argentée métallisée relient étroitement le Prototype Two au style classique du Prototype Three.

Avec une base de Yamaha XSR900, Auto Fabrica nous fait rêver avec cette Type 11

« Voir ce projet évoluer a été vraiment spécial pour nous tous », a commenté Antoine Clémot, chef de produit Yamaha Motor Europe, Division Moto. « Nous sommes partis d’une belle idée avec une formidable moto pour parvenir à trois incroyables créations qui s’inscrivent parfaitement dans la plateforme Yamaha Yard Built. Nous sommes également ravis que le Prototype Two soit bientôt opérationnel. En effet, il s’agit souvent de modèles uniques et c’est un plaisir extraordinaire pour nous tous de savoir que cette moto va être conduite dans le monde réel par des amateurs de design. »