logo La revue auto

Carprecium veut renouveler la vente aux enchères, en ligne !

Lorsque l’on veut se porter acquéreur d’une belle mécanique de collection, il n’y a guère le choix. Soit on passe chez un vendeur spécialisé qui vous assassine sur le tarif, soit on passe au crible les petites annonces qui obligent à de nombreux déplacements, soit on fait les ventes aux enchères qui obligent à prendre des risques. Sachez que LeParking et Million se sont associés pour la création d’un site d’enchères en ligne.

Exterieur_carprecium-veut-renouveler-la-vente-aux-encheres-en-ligne_0

Des enchères en ligne !

Dans l’univers des ventes aux enchères d’automobiles de collection, les choses sont assez normées depuis de nombreuses années. Il y a d’un côté les très grandes ventes annuelles qui rassemblent les véhicules les plus exclusifs, organisées par les acteurs traditionnels du marché, et de l’autre, les ventes plus grand public dans lesquelles on trouve une gamme variable d’automobiles.

Carprecium propose une nouvelle approche, en organisant des ventes mensuelles retransmises sur internet et en live. Ce nouvel acteur désire offrir des services innovants et de nouvelles garanties aux enchérisseurs pour leur permettre d’acheter en toute sécurité des véhicules sélectionnés et garantis.

Des voitures sous contrôle !

La nouvelle marque fait appel à un réseau d’experts indépendants ayant tous une formation de mécanicien, mandatés pour évaluer tant l’état technique et esthétique du véhicule, que pour apprécier la conformité des documents et des numéros de série.

Ces rapports exhaustifs et complets, comprenant près de 40 photos du véhicule, présentent chaque voiture sous tous ses aspects. Évidemment, en tant qu’indépendants, ils n’omettent pas le moindre détail. Le rôle du commissaire-priseur revient dès lors à garantir toutes ces informations, pour offrir une sécurité maximale à l’acheteur et au vendeur.

Et les frais ?

L’idée principale du site est de proposer, en bout de chaîne des tarifs contenus. Pour arriver à cela, les frais de mise en vente sont de 12% HT à la charge des acheteurs. Ce qui est bien en deçà de ceux usuellement pratiqués dans une salle des ventes.

Les vendeurs, eux, économisent grâce à l’absence de frais logistiques (transports, entreposage, assurance) engendrée par le mécanisme de vente online dématérialisée. Les véhicules, bien qu’accessibles à la visite par les potentiels acheteurs, ne bougent pas de chez les vendeurs.

Conclusion:


Le défi de Carprecium ?

Le défi est grand. La marque veut faire une vente en ligne par mois. Pour cela, il va falloir trouver et fournir un nombre de véhicules important. Nous estimons qu’un minimum de 50 voitures de collections par vente est nécessaire. Il faut ensuite concrétiser ces ventes. Pour cela, il faut trouver des acheteurs... et en nombre.

Les premiers thèmes/ventes:


"À nous les petites anglaises" : 18 novembre 2019
"Deutsche qualität" : 16 décembre 2019
"Country cars" : 27 janvier 2020