logo La revue auto

Goodyear AERO : le pneu pour les voitures volantes

Vous connaissez certainement les concept-cars. Mais est-ce que vous connaissez les prototypes de pneumatique ? En effet… les manufacturiers font également leur show avec la création de « pneu concept ». Et pour le Salon de Genève 2019, Goodyear nous dévoile son pneu pour les voitures volantes.

Exterieur_goodyear-aero-le-pneu-pour-les-voitures-volantes_0 Exterieur_goodyear-aero-le-pneu-pour-les-voitures-volantes_1 Exterieur_goodyear-aero-le-pneu-pour-les-voitures-volantes_2
Chris Helsel, directeur de la technologie chez Goodyear, explique :
« Depuis plus de 120 ans, Goodyear développe passionnément des innovations et des inventions, en collaboration avec les pionniers du changement et des découvertes en matière de transport. » … « Alors que les sociétés de mobilité se tournent vers le ciel pour trouver des solutions aux défis du transport urbain et de la congestion des routes, nos travaux de recherche sur les architectures et les matériaux innovants des pneumatiques nous ont amenés à imaginer une roue qui pourrait servir à la fois de pneu traditionnel sur la route et de système de propulsion dans le ciel. »

Le concept Goodyear AERO est un pneu développé pour les voitures volantes. Ce concept fonctionnerait à la fois comme un pneumatique pour la conduite sur route et comme une « hélice » pour voler dans le ciel.

Pour arriver à ce prodige, les ingénieurs ont dû développer de nombreuses caractéristiques innovantes comme :

Design Multimodal : l’AERO est un concept multimodal de rotors basculants. Il servirait de groupe motopropulseur pour transférer et absorber les forces à destination et en provenance de la route dans une orientation traditionnelle et de système de propulsion d'aéronef pour assurer la portance dans une autre orientation. Avec des véhicules performants, l’AERO donnerait aux navettes urbaines du futur la liberté de passer en douceur de la route au ciel.

Structure non-pneumatique : les rayons de la roue de ce concept supporteraient le poids du véhicule et serviraient d’hélice pour assurer la portance quand le pneu est incliné. Ce pneumatique sans air, astucieux, utilise une structure non-pneumatique qui est suffisamment flexible pour amortir les chocs sur la route, et suffisamment solide pour tourner aux vitesses élevées nécessaires au rotor pour créer une levée verticale.

Propulsion magnétique : le concept AERO utiliserait la force magnétique pour assurer une propulsion sans frottement. Cela devrait lui permettre d’atteindre les vitesses de rotation élevées nécessaires pour la circulation terrestre du véhicule et, quand les roues sont inclinées, de soulever un véhicule dans les airs et de le faire avancer.

Capteurs optiques : l’AERO utiliserait des capteurs à fibre optique basés sur la lumière pour surveiller l’état de la route, l’usure des pneus et l’intégrité structurelle du pneu lui-même.

• Intelligence artificielle : ce concept devrait également utiliser un processeur d’intelligence artificielle intégré qui combinerait l’information provenant des capteurs du pneu avec la communication entre véhicules et entre le véhicule et l’infrastructure. Ce processeur d’intelligence artificielle analyserait ces flux de données pour recommander un plan d’action – permettant au véhicule de s’adapter à un mode de vol ou de conduite – et pour identifier et résoudre les problèmes potentiels liés au pneumatique avant qu’ils ne surviennent.

Alors que l’AERO est un pur concept de recherche, certaines de ses technologies, comme la structure non pneumatique ou ses capacités de pneumatique intelligent, sont développées actuellement par Goodyear. D’autres de ces technologies pourraient devenir la base pour de nouvelles idées ou de nouveaux produits dans le futur.

Les concepts Goodyear sont destinés à initier et enrichir un débat sur les pneus et les technologies de transport pour un nouvel écosystème de la mobilité,” conclut Chris Helsel.