logo La revue auto

Lexus LC 500 Cabriolet : décapoté, mais en sécurité

Après plus de 2 ans d’attente, le spectaculaire Lexus LC 500 Cabriolet arrive enfin en concession. Du moins arrivera, car il faut encore attendre la fin d’année 2020 pour en prendre le volant. À défaut, le cabriolet nous donne ses caractéristiques.

Lexus LC 500 Cabriolet : décapoté, mais en sécurité Lexus LC 500 Cabriolet : décapoté, mais en sécurité Lexus LC 500 Cabriolet : décapoté, mais en sécurité Lexus LC 500 Cabriolet : décapoté, mais en sécurité
Voir la galerie photo

Lexus LC 500 Cabriolet, un long capot…

… capable d’accueillir un V8 atmosphérique de 5.0 litres. Il est couplé à la boîte automatique Direct Shift comptant pas moins de dix rapports. Elle a été conçue pour offrir une accélération linéaire mais franche.

L’écurie qui dispose de 464 pur-sang délivre ses vocalises feutrées par l’intermédiaire de son échappement disposant d’une soupape active faite pour sublimer le timbre du moteur. Chose étange, les ingénieurs ont cru nécessaire de l'affubler d’un générateur de sons artificiel. Il se situe sur la planche de bord.

Lexus LC 500 Cabriolet : Cruiser en toute sérénité

Avoir un cabriolet, c’est surtout la possibilité de rouler cheveux au vent. Mais cela oblige les concepteurs à travailler sur la sécurité. Ici, ce Lexus LC 500 dispose d’un système de collision optimisé. Les structures d’absorption de choc ont été revues au niveau des soubassements afin de disperser l'énergie de l'impact sur plusieurs éléments du châssis.

La zone de protection des airbags latéraux a été étendue à la zone de la tête des passagers, pour compenser l'absence d'airbags rideaux. En complément, des arceaux de sécurité actifs cachés sous le couvre-capote se déploient vers le haut pour protéger les passagers en cas de collision ou de tonneau.

La forme et l’emplacement stratégique de la barre anti-rapprochement de suspension arrière augmentent considérablement la rigidité structurelle de la voiture. Cette barre ainsi qu’une cloison de renfort derrière les sièges arrière, en aluminium coulé pour limiter la prise de poids, et l’adoption d’amortisseurs hautes performances favorisent le confort routier.

D’autres barres de renfort sont placées sous la caisse, tandis que l’emploi de magnésium et d’aluminium permet de conjuguer grande rigidité et légèreté. Ainsi, la dynamique du châssis répond fidèlement aux intentions du conducteur.


Lexus LC 500 Cabriolet : Une capote épaisse !

Constituée de quatre épaisseurs, la capote rappelle la ligne de pavillon fluide du coupé, sans laisser paraître l’armature à travers le tissu. En outre, ce tissu a été choisi et fabriqué avec soin pour assurer une tension optimale, l’absence de plis et une bonne insonorisation.

À l’ouverture et à la fermeture de la capote, le mouvement est ralenti (surtout au début et à la fin), gage de qualité du mouvement et de sécurité pour les passagers. Les mécanismes de la capote et du couvre-capote sont synchronisés pour assurer l’élégance et la fluidité du mouvement, d’une remarquable rapidité. 

Le toit souple peut être ouvert ou relevé en roulant, à concurrence de 50 km/h. Au tableau de bord, une animation permet au conducteur de suivre le déroulé de l’opération.

L’assistant Lexus Climate Concierge se charge de contrôler automatiquement la climatisation, le chauffage des sièges, de la nuque et du volant, en tenant compte de la présence ou de l’absence du toit. Ainsi, même en version cabriolet, l'habitacle reste confortable quelle que soit la température extérieure.