logo La revue auto

Pirelli CYCL-e Winter : le pneu hiver pour vélo !

Les enjeux environnementaux sont au cœur de nos préoccupations. Des dires largement confirmés par l’explosion des ventes de vélos en zone urbaine. L’engouement pour cette mobilité ouvre des opportunités de développement pour bon nombre d’entreprises. Voici l’idée, carrément géniale, de Pirelli. Le manufacturier italien, sous capital chinois, lance le premier pneumatique hiver pour vélo. Il se nomme : CYCL-e Winter.

Exterieur_pirelli-cycl-e-winter-le-pneu-hiver-pour-velo_0
Voir la galerie photo

Auparavant réservés aux voitures, les pneus hiver existent désormais pour les vélos. C’est le manufacturier italien qui nous le propose en lançant aujourd’hui son Pirelli CYCL-e Winter.

De la technologie Pirelli pour son vélo…

Tout comme ses cousins conçus pour l’automobile, le pneu vélo hiver de Pirelli a été conçu pour maximiser son adhérence sur les surfaces les plus froides. Pour ce faire, il dispose d’un mélange de gomme plus tendre capable de tenir le pavé même avec des températures négatives.

Bien évidemment pour maximiser sa tenue de route, les designers ont largement retravaillé la bande de roulement du CYCL-e Winter. Le dessin a été réalisé par les laboratoires de R&D Pirelli. Il comporte des rainures lamellaires diffuses qui garantissent un maximum de grip même sur les premiers flocons de neige, ceci tout en assurant une tenue de route optimale sur les chaussées sèches.


CYCL-e Winter : le pneu vélo hiver qui a de la gomme !

Le Pirelli CYCL-e Winter articule sa technologie par deux couches de mélange de gomme. Le premier est composé de « chape » en contact avec le bitume et le second est une « base » ayant une fonction anti-crevaison.

La formule du premier garantit une excellente sécurité de conduite, même avec les vélos électriques les plus modernes et les plus puissants (speed pedelec), ainsi que sur les chaussées les plus hétérogènes (pavés, passages piétons, rails, etc.). La « base », dont les épaisseurs varient entre 3 et 3,5 mm en fonction des tailles, a quant à elle été pensée pour éviter que des débris ou des corps étrangers ne percent le revêtement. En plus de constituer une barrière physique grâce à son épaisseur, la base a été spécialement formulée pour englober les objets pointus et éviter la crevaison du pneumatique.

Ce mélange est aussi soucieux de l’environnement : il contient en effet des « granulés de caoutchouc » issus de pneumatiques recyclés. Les concepteurs se sont également attachés à utiliser un maximum de caoutchouc naturel, une matière première issue de sources renouvelables.