Audi

Audi A7 Sportback : le renouveau !

C’est à Ingolstadt, le 19 octobre 2017, qu’Audi dévoila sa deuxième génération de son A7 Sportback. Si les lignes générales reprennent allègrement l’allure de coupé quatre portes de sa devancière, ses technologies franchissent un pas de géant, pour incarner le nouveau « Gran Turismo ».

+ de photos Audi A7 Sportback

Résolument agressive !

Le design extérieur de l’A7 Sportback reprend le style aux lignes tranchées des dernières Audi. On, retrouve la large calandre Singleframe placé plus bas et les phares effilés. D’ailleurs tois versions de phares sont disponibles. Sur les projecteurs milieu et haut de gamme, la signature visuelle évoque la digitalisation : 12 segments lumineux adjacents séparés par d’étroits rappellent visuellement les chiffres binaires 0 et 1. La version haut de gamme inclut les phares LED Audi Matrix HD avec laser light Audi.

Le long capot moteur est toujours là, mais il est mis en valeur avec ses jantes peuvent atteindre 21 pouces de diamètre. Sa silhouette se caractérise toujours par ce toit plongeant brutalement à l’arrière. Comme dans le modèle précédent, le train arrière est fuselé comme celui d’un yacht. Le long coffre se termine en un bord arrondi prononcé, d’où un aileron arrière rétractable se déploie automatiquement à 120 km/h. Une bande lumineuse plate (commune à tous les modèles haut de gamme d’Audi) relie les feux arrière, composés de 13 segments verticaux. Lorsque l’on déverrouille ou verrouille les portes, les phares arrière et avant s’animent en des jeux de lumière rapide, soulignant le dynamisme du grand coupé même à l’arrêt.

L’A7 Sportback allonge son allure sur 4,969 mètres de longueur et 1,908mètres de largeur. Son empattement atteint 2,926 mètres, pour seulement 1,422 mètres de hauteur.

La gamme de peinture offre un choix de 15 couleurs, dont huit nouvelles. Le pack extérieur S line en option, qui comprend des modifications de la calandre, de l’admission d’air avant, des bas de caisse et des diffuseurs avant et arrière, affiche une apparence aiguisée, davantage sculptée, et avec des bordures noires brillantes.



Bienvenu à bord !

L’intérieur de la nouvelle A7 Sportback reprend les codes stylistiques chers à Audi. Son dessin épuré conjugue des lignes horizontales à des matériaux de hautes qualités. L’écran central de 10,1 pouces est incliné vers le conducteur alors que des panneaux noirs encadrés d’aluminium gris graphite se fond presque dans le tableau de bord.

Audi propose un affichage tête haute en option qui projette les informations importantes sur le pare-brise. Le système de navigation MMI Navigation plus inclut également le virtual cockpit d’Audi avec un écran de 12,3 pouces.

Le système de navigation à commande digitale MMI Touch comprend un retour acoustique et tactile, et il est tout aussi intuitif qu’un smartphone en matière d’utilisation. L’utilisateur entend et ressent un clic en guise de confirmation lorsque son doigt déclenche une fonction. Avec sa structure de menu horizontale et logique, le système permet un accès rapide aux diverses fonctions du véhicule et peut également être personnalisé grâce à des boutons de favoris configurables et déplaçables.

De la version de base au choix du design, de la finition S line au luxueux cuir Valcona, tous les matériaux, couleurs et finitions de l’habitacle incarnent cette nouvelle esthétique. Le pack éclairage d’ambiance en option souligne les contours et met subtilement l’espace en valeur.

La nouvelle Audi A7 est équipée de série du système MMI Navigation (MMI Navigation plus disponible en option). Il existe trois systèmes audio : le meilleur, le Bang & Olufsen Advanced Sound System, offre un son 3D exceptionnel même à l’arrière.

Nouvelle Audi A7 Sportback

Un système hybride léger !

Tous les moteurs disponibles sur l’A7 Sportback sont équipés en série d’un système hybride léger (MHEV) pour plus de confort et d’efficacité. Avec les deux moteurs V6, c’est un système électrique primaire de 48 volts qui est utilisé. Un alterno-démarreur fonctionnant avec une batterie au lithium-ion atteint un niveau de récupération jusqu’à 12 kW au freinage. Entre 55 et 160 km/h, le coupé quatre portes peut avancer en roue libre, le moteur coupé, et l’alterno-démarreur peut le redémarrer en douceur lorsque c’est nécessaire.

La fonction start-stop s’est considérablement développée et s’active désormais dès 22 km/h. Lorsque le moteur est à l’arrêt, il peut être redémarré préventivement lorsque le véhicule précédent commence à avancer, grâce à la caméra frontale standard qui détecte ses mouvements. En conditions de conduite réelle, la technologie MHEV réduit la consommation de carburant de près de 0,7 litre aux 100 km.

La nouvelle Audi A7 Sportback sera initialement lancée avec un moteur 3.0 V6 TFSI. Le V6 turbo au son discret affiche une puissance de 250 kW (340 chevaux) et 500 Nm de couple. Le coupé quatre portes accélère de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et atteint une vitesse maximale de 250 km/h. En conditions de circulation normales sur les routes européennes, la version de base de l’Audi A7 55 TFSI consomme 6,8 litres de carburant aux 100 km, ce qui correspond à 154 g d’émissions de CO2. Le moteur 3.0 TFSI est associé à une boîte de vitesse S tronic à 7 rapports. Sa transmission quattro utilise la technologie ultra qui active la propulsion arrière en cas de besoin. D’autres moteurs à six et quatre cylindres, essence et diesel, seront rapidement disponibles après le début de la production.

Le châssis !

La direction dynamique des quatre roues motrices en option, le nouveau programme électronique du châssis (ECP) (la commande centrale du châssis) et la nouvelle suspension pneumatique la rendent encore plus agile, souple et confortable. L’A7 est ainsi la Gran Turismo parfaite : agile et dynamique sur les routes de campagne sinueuses, mais aussi confortable sur les longues portions d’autoroute.

Le différentiel sport en option améliore encore la conduite. Il répartit activement le couple moteur entre les roues arrière, complétant le système de quatre roues motrices quattro. Comme la direction dynamique des quatre roues motrices, l’amortissement contrôlé et la suspension pneumatique, le différentiel sport est intégré à la fonction de commande de la plateforme électronique du châssis (ECP). Ces systèmes sont étroitement reliés en réseau pour une précision optimale. Enfin, le conducteur peut utiliser le système Audi drive select pour activer différents profils de conduite, avec une différence plus prononcée entre le confort et la sportivité que dans le modèle précédent.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Audi A7 Sportback : le renouveau !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter