Mitsubishi

Essai Mitsubishi Outlander PHEV, hybride et rechargeable

Les constructeurs automobiles du monde entier, lancent les uns apr?®s les autres, leur voiture dite ¬´ propre ¬ª. La derni?®re en date est la Mitsubishi Outlander PHEV qui promet des performances de sobri?©t?© hors normes. Pour en ?™tre certain, nous avons accept?© l‚Äôinvitation de la marque qui nous propose d‚Äôen prendre les clefs en Hollande dans la r?©gion de Maastricht.

+ de photos Mitsubishi Outlander Electric

Les chiffres officiels

Le Mitsubishi Outlander PHEV est un hybride pas comme les autres. Le crossover combine la puissance de trois moteurs, deux électriques et un essence. La fiche technique annonce une puissance en crête de 203 chevaux. Mais le plus bluffant est que la consommation normalisée passe sous la barre des 2 litres avec une moyenne de 1,9 l/100 km, soit des émissions de 44 g CO2/km. Evidemment, notre essai démontrera rapidement, que cette norme européenne est comme toujours inexacte, mais elle a au moins l’avantage de comparer les véhicules selon une même méthode.

Alors, comment font-ils ces Japonais ?

Les ingénieurs du constructeur ont pensé dès le début ce crossover comme un véhicule hybride. Le moteur thermique, sous le capot, carbure à l’essence et tire 120 chevaux de ses 4 cylindres cubant 2 litres. Il actionne uniquement les roues avant, tout en étant capable de servir de générateur pour produire de l’électricité afin de recharger les batteries. Elles animent deux moteurs électriques, un sur chaque train, de 82 chevaux chacun. Le premier se contente de 137 N de couple tandis que sur le second fait grimper le chiffre à 195 Nm.

Au volant ça donne quoi ?

Evidemment, l’arsenal électrique de l’engin fait monter la masse globale. Plus de 220 kg par rapport à l'Outlander Diesel. Mais, l’Outlander PHEV se révèle étonnamment agile. Un vrai tour de force, réussit grâce aux batteries installées sous le plancher. Cette astuce fait baisser le centre de gravité et ainsi gagner en stabilité. De plus, le système de contrôle actif de comportement S-AWC, directement issu de la Lancer Evolution, ajuste le couple transmis roue par roue. Concrètement, le véhicule est stable, sans prise de roulis excessif et les suspensions filtrent correctement les aspérités de la route. En ville, en mode 100% électrique, l’Outlander est un vrai régal.

Il s’occupe de tout !

Que le moteur essence propulse le train avant ou recharge les batteries au lithium-ion, le conducteur ne se rend compte de rien. Tout cela est automatisé et parfaitement imperceptible.

Batterie pleine, l’Outlander Hybride est capable de rouler sur 41 km et cela jusqu’à 120 km/h en électrique pur. L’énergie s’épuisant petit à petit, le moteur se met en branle à la façon d’un groupe électrogène pour fournir assez d’électricité afin de nourrir les moteurs électriques. En jouant sur le mode électrique et sur une conduite écolo, les 100 premiers kilomètres nous ont coûté 6,2 litres de carburant et une charge d’électricité. Une performance très honorable pour une telle machine !

Sur route, il est impératif d’enclencher le mode « save » qui permet de garder assez d’énergie électrique pour pourvoir utiliser, lors de dépassement, les deux moteurs électriques et ainsi profiter des 203 chevaux du groupe de propulsion hybride. Bien entendu, la consommation s’en ressent sensiblement. L’ordinateur de bord oscillait entre les 8 et 12 litres aux 100km…

Pour faire le plein d’énergie

Pas de stress, les ingénieurs Mitsubishi offrent plusieurs solutions. La première et la plus simple est de brancher l’engin sur une prise classique de 230 Volts, ce qui prendra 5 heures (10 ampères) ou 3 heures (16 ampères). La seconde est d’utiliser le système Quick Recharge, la batterie est alors rechargée à 80 % en 30 minutes. Mais ce n’est pas tout ! L’Outlander PHEV est capable de se recharger tout seul. Pour cela, il suffit d’appuyer sur le bouton « charge » et l’automobile lance son moteur thermique pendant 40 minutes de quoi recharger les piles à 80 %. Attention cette opération demande un peu plus de 3,5 litres d’essence.

Le prix de la technologie

L’Outlander PHEV est proposé à la vente au prix de 53 900 euros. En tant qu’hybride rechargeable à faible émission de CO2, le législateur lui confère un bonus faisant descendre l’addition à 49 900 euros. Evidemment avec un tarif aussi salé, il faut avoir la fibre écologique. Il n’en reste pas moins un véhicule idéal, si vous faites moins de 50 km par jour, que vous pouvez le recharger chez vous et, que vous avez une petite famille car l’Outlander offre un vaste habitacle.

Note 15/20

Bien vu
- Le mode électrique
- L’espace intérieur
- Equipement complet
- 1€ sur les premiers 40 km

A revoir
- Tarif élitiste
- Les plastiques intérieurs
- Design trop sage

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mitsubishi Outlander PHEV, hybride et rechargeable

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter