Volkswagen

Essai Volkswagen Golf R SW, lÂ’improbable combinaison

Après vous avoir conté mon périple en Golf GTD SW sur les routes de l’arrière-pays de Malaga, il y à un peu plus d\\'un mois, Volkswagen m’a donné l’opportunité de prendre le volant de l’incroyable Golf Break, boosté par un moteur de 300 chevaux, sur le circuit d’Ascari. En voici l’histoire…

+ de photos Volkswagen Golf R SW

Un supplément de… tôle

La Golf R offre une polyvalence surprenante. Avec sa version break, Volkswagen va encore plus loin. En lui rajoutant quelques centimètres de carrosserie, de quoi atteindre 4,56 m de longueur, ce véhicule est capable de propulser jusqu’à 5 passagers et plus de 600 litres de bagages à la vitesse de 250 km/h.

Pour y arriver, les ingénieurs allemands ont tout simplement repris le 4 cylindres 2.0 TFSI développant 300 chevaux et 380 Nm de couple de la berline compacte. Cette cavalerie passe au sol, grâce à ses 4 roues motrices et à sa boîte de vitesses à double embrayage : DSG6. Ainsi équipée, elle expédierait – selon les ingénieurs – le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Évidemment, les freins, les suspensions et le châssis ont reçu une pléthore de modifications pour pouvoir encaisser la puissance. Mais de là à la mettre sur une piste ?

Golf R break sur la piste d'Ascari en Espagne

Les Allemands l’ont fait !

À défaut de routes ouvertes, les 5 425 mètres d’asphalte du circuit d’Ascari seront le juge de paix pour mon essai. Mettre un break sur cette piste de 26 virages que seuls les conducteurs les plus chevronnés sont capables de maîtriser, s’apparente à une névrose d’ingénieur. Comment une Golf Break peut-elle avaler les courbes ouvertes et fermées, les brusques changements d’inclinaison et les chicanes ?

Pourtant, elle l’a fait ! Elle s’y est même montrée à son aise. Les freins remplissent vaillamment leur tâche, alors qu’ils ont tout de même 1,6 tonne à ralentir. Les trains roulants réagissent, au doigt et à l’œil. Le système de traction intégrale, 4Motion, optimise l’adhérence en virage et la boîte de vitesses DSG6 obéit sans hésitation aux impulsions des palettes derrière le volant. Le plus difficile a été de mettre fin à cette session de circuit hors du commun…

Un break qui a du cran !

Sous ses airs de petite familiale, cette Golf R SW cache bien son jeu. Elle reprend tout le savoir des ingénieurs maison, sans pour autant en faire trop. À 45 700 €, elle offre un compromis inédit, entre l’espace à bord et des capacités de conduite dignes d’une petite voiture de course. Penser que, chaque matin, l’heureux propriétaire pourra entendre sa jolie bande-son en fait déjà un met de choix !
Note : 15/20

Bien vu :
- Performances d’une berline !
- La boîte auto DSG6
- Ligne élancée
- Confortable

À revoir :
- Piège à permis
- Plus de 45 000 euros
- Consommations à l’attaque

Place à notre comparatif de fiche technique. La seule à pouvoir rivaliser avec la Golf R SW est sa cousine : la SEAT Leon ST Cupra 280 DSG6

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Volkswagen Golf R SW, lÂ’improbable combinaison

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter