Sport

F1 GP de Bahrein: 3 moteurs Mercedes aux 3 premi?

Quand la F?©d?©ration internationale de l‚Äôautomobile, sous l‚Äôimpulsion de son Pr?©sident Jean TODT d?©cida que la F1 devait ?©voluer vers une moindre d?©bauche d‚Äô?©nergie, les ?©curies ont eu un certain mal ?† voir leur libert?© technologique encadr?©e. Certes la fibre ?©cologique et le r?©alisme dont fait preuve le Pr?©sident de la FIA devait ?©galement servir ?† rendre les courses de F1 plus incertaines et donc plus int?©ressantes. La domination de VETTEL aga?ßait, alors que le m?™me TODT ne s‚Äôoffusquait pas ?† l‚Äô?©poque de celle de SCHUMACHER. Seuls les idiots ne changent pas d‚Äôavis et, cette ann?©e c‚Äôest sans doute avec d?©lectation que le promoteur de ces nouvelles r?®gles techniques a enregistr?© que le m?™me VETTEL n‚Äôavait pas acc?©d?© au troisi?®me round des qualifications du GP de BAHREIN.

+ de photos Sport F1 GP Bahrain 2014

Ce Grand Prix de Bahreïn a tenu à  nommer Michael SCHUMACHER, le premier virage du circuit du Sakhir. 

Avant de revenir sur cette course soulignons qu’elle fut disputée en partie de nuit par une température de piste de quelques 29 degrés

Dès l’extinction des feux la bagarre a fait rage entre les deux pilotes Mercedes, HAMILTON et ROSBERG s’envolant de la première ligne, mais c’est MASSA (Williams) qui a réussi la bonne affaire du jour en jaillissant de la 7ème à la 3ème place.

VERGNE (Toro Rosso) sans doute touché par MALDONADO (Lotus) a crevé au premier tour.

En suivant tour par tour l’évolution des positions des uns et des autres, force est de constater que bien des pilotes se trouvent dans l’obligation de tenter des stratégies « pneumatiques » osées pour compenser des performances moteur en deçà  de celles espérées surtout face à l’ogre Mercedes.

En effet, nous pouvons parler d’ogre à propos du motoriste allemand qui avait placé avant la mi-course six voitures équipées de son moteur aux six premières places, avec dans l’ordre : HAMILTON et ROSBERG (Mercedes AMG) ; BOTAS et MASSA(Williams) et HULKENBERG et PEREZ (Force India).  

Malheureusement, ces tentatives de seulement deux arrêts se sont retournées contre leurs auteurs en raison d’un safety- car lancé  au 41 ème des 57 tours, alors que MALDONADO (oui, encore lui) se soit accroché avec l’infortuné GUTIEREZ (Sauber).

Ensuite, les efforts constants des deux pilotes  Red Bull  ont permis à VETTEL et RICCIARDO de revenir un peu dans le jeu, alors qu’en tête, les pilotes des Mercedes AMG, ayant pourtant reçu des consignes de ne pas  risquer de s’éliminer entre eux à cause de luttes fratricides inutiles, luttaient roue dans roue avec un ROSBERG ne se privant pas d’attaquer HAMILTON, en vain, surtout quand ce dernier reçut l’autorisation d’utiliser toute la puissance disponible.

Derrière eux, chaque place était ardemment convoitée et défendue. A ce petit jeu RICCARDIO (Red Bull) se montra fort incisif sur HULKENBERG (Force India) et récolta ainsi une belle et inespérée 4ème place. VETTEL effectua lui aussi une course solide, alors que ALONSO et RAIKONNEN durent se battre farouchement pour intégrer le top 10. GROSJEAN se comporta mieux  que son collègue de chez Lotus, mais disputa une course quasi anonyme (12 ème), tout comme BIANCHI (16 ème) sur une MARUSSIA peu fringante.

Les abandons ne manquèrent pas : SUTIL, VERGNE, ERICSSON, GUTIERREZ, MAGNUSSEN et BUTTON. 

Ces deux derniers sur les McLaren pourtant motorisées par Mercedes la pilule est particulièrement amère. IL faudra rechercher les loups dans  la conception de la voiture car, pour les moteurs (des Mercedes), on sait qu’ils marchent plutôt bien !

La hiérarchie semble bien devoir s’établir en faveur des pilotes Mercedes AMG et l’on voudrait croire ou espérer que FERRARI tout comme RENAULT vont pouvoir redresser la barre. La F1 est critiquée pour avoir changé  ses règles. Certains s’en prennent au bruit pas assez typé compétition, d’autres,  aux régimes moteur que l’on se doit de cantonner aux alentours de 11 000 tours, au lieu des 15 000 autorisés, si l’on ne veut pas dépasser les allocations de carburant. 

En tout cas, le pouvoir fédéral voulait casser la monotonie des courses, ça n’est pas gagné et, HAMILTON tout comme ROSBERG risquent bien encore d’être en tête du prochain grand Prix en Chine le 20 avril prochain. 

A Shanghai, MALDONADO partira avec un déclassement de 5 places sur la grille et avec un permis amputé de 3 points. Faudra-t-il inventer des stages de récupération de points en F1 ? Je vous le dis le progrès en toujours en marche … en F1 !

Le classement

1- L. HAMILTON Mercedes AMG

2-N. ROSBERG Mercedes AMG

 3-S. PEREZ Force India- Mercedes

4-D. RICCIARDO Red Bull-Renault

5-N. HÜLKENBERG Force India-Mercedes

6-S. VETTEL Red Bull-Renault

7-F. MASSA Williams-Mercedes

8- V. BOTTAS Williams-Mercedes

9-F. ALONSO Ferrari

10-K. RÄIKKÖNEN Ferrari 

Au classement du championnat des pilotes du championnat, ROSBERG (61 points) devance HAMILTON (50 points) ,et HULKENBERG (28 points)

Pour les constructeurs les trois écuries motorisées Mercedes occupent les  trois premières places avec  MERCEDES AMG 111 points, FORCE INDIA 44 points et  McLAREN 43 points.

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  F1 GP de Bahrein: 3 moteurs Mercedes aux 3 premi?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter