Land Rover

Le nouveau Land Rover Discovery en avant-premi?

En marge du Mondial de l‚ÄôAutomobile 2016, Land Rover nous a convi?©s ?† une pr?©sentation tr?®s select qui devait nous permettre de prendre connaissance, en avant-premi?®re, des informations concernant le nouveau Discovery. Une invitation que nous ne pouvions pas refuser, tant cette 5e g?©n?©ration semble s‚Äôoffrir une stature et des performances qui ne manqueront pas de convaincre un grand nombre d‚Äôentre nous.

+ de photos Land-Rover Discovery 5

Une longue histoire.

Le Land Rover Discovery, on le connaît depuis 1989 et sa première présentation au Salon de Francfort. Le Discovery 2 est apparu en 1998, alors que le Discovery 3 a attendu 2004 pour voir le jour et que l’actuel Discovery 4 parcourt nos routes depuis 2010. Une longévité qui lui a permis de remporter 250 prix à travers le monde.

Le succès commercial du Discovery n’a eu de cesse de se confirmer. Un résultat rendu possible grâce à ses nombreuses améliorations techniques et esthétiques, réalisées au fur et à mesure du temps et des générations.

Les concepteurs, toujours à l’écoute des consommateurs, ont tout de même repensé leur approche pour ce nouveau SUV. Il se veut plus en adéquation avec notre époque et ses clients, qui recherchent une belle machine capable de gravir des montagnes et de transporter une petite famille, sans pour autant faire de compromis sur la soute à bagages et les loisirs.

Le style italien…

Lors de la présentation, je suis surpris de faire la rencontre du directeur du design extérieur. Pourquoi surpris ? Parce qu’il s’appelle Massimo Frascella et qu’a priori ce n’est pas vraiment un local pour cette firme toute britannique. L’impression est très rapidement confirmée par son accent latin.

Massimo m’explique alors, avec de grands gestes, le renouveau styliste du Discovery : des lignes tendues, des panneaux de carrosserie en aluminium dépourvus de toute boursouflure et des traits francs. Comment ne pas reconnaître que ce Discovery gagne une certaine élégance ?

Son style est de plus en plus Range et de moins en moins Dicovery ! Mais cela lui va à ravir. J’apprécie particulièrement la face avant, avec son bouclier enveloppant expédiant la large et fine calandre en haut de la proue. Le profil, bien que s’inspirant de l’ancienne génération, devient plus dynamique avec une ceinture de caisse plongeante. La poupe joue de sa musculature, avec des feux horizontaux et une porte de coffre au dessin asymétrique.



L’habitacle est lui aussi très soigné...

Épuré au maximum, l’intérieur exhibe des lignes tendues aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale. Les concepteurs me disent qu’ils ont particulièrement travaillé sur la qualité d’assemblage, les matériaux utilisés et l’ergonomie. D’ailleurs, le Discovery 5 reçoit la dernière génération du système d’infodivertissement du groupe Jaguar Land Rover. Il s’articule autour d’un écran large de 10 pouces et de quelques touches sur la planche de bord. Pour répondre aux moindres exigences des clients avides de technologie, le SUV est capable d’être connecté avec un smartphone. Ce système permet, entre autres, d’avoir accès aux consommations et kilométrage, d’envoyer un parcours sur le GPS et de rabattre les sièges de la rangée 2 ou 3. Eh oui, il y a bien trois rangées de sièges. Ce qui en fait un SUV capable d’accueillir sept passagers. La dernière rangée serait accessible pour des adultes, d’après le responsable de l’architecture intérieure.

Le renfort de l’aluminium…

D’une longueur de 4,97 mètres, ce nouveau Discovery est une belle bête ! Cependant, et grâce à l’emploi massif d’aluminium, le 5e du nom revendique une perte moyenne de 480 kg par rapport à l’ancienne génération. Un exploit !

Pour y arriver, les ingénieurs lui ont offert une structure composée d’environ 85 % d’aluminium. De quoi annoncer une perte de 284 kg. Puis, ils ont également utilisé cet alliage sur les moteurs. Soit une économie moyenne de 108 kg. Enfin, le système de suspensions, entièrement revu, fait lui aussi chuter l’addition de 88 kg.

L’offre commercaile…

S’il vous faut attendre le printemps pour être livré, Land Rover dévoile cependant d’ores et déjà sa gamme. Sous le capot on trouve un 2 litres Ingenium diesel de 180 ou 240 chevaux, un V6 diesel de 256 chevaux cubant 3 litres et un V6 essence de 340 chevaux. Les finitions sont au nombre de quatre : S, SE, HSE, HSE Luxury. Les tarifs débutent à 50 900 € pour se terminer à 74 300 € pour les versions V6 (essence ou diesel) parées de la finition HSE Luxury.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Le nouveau Land Rover Discovery en avant-premi?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter