Peugeot 2008 DKR V6

Le Peugeot 2008 DKR dot?

A l\'attaque sur les pistes d\'entra?Ænement, le Peugeot 2008 DKR semble press?© d\'en d?©coudre sur les pistes sud-am?©ricaines du Dakar 2015. Sa fiche technique nous permet d\'apprendre qu\'il sera motoris?© par un V6 Diesel bi-turbo 3.2 litres de 340 chevaux et disposera d\'une architecture ?† deux roues motrices.

Voici donc les premières images de la Peugeot 2008 DKR en action. C'est à son volant que Carlos Sainz, Cyrils Despres et Stéphane Peterhansel s'attaqueront l'hiver prochain au Dakar 2015. On en sait aujourd'hui un peu plus sur les solutions techniques qui ont été retenues, et notamment sa motorisation.

Un V6 Diesel de 340 chevaux
Sans surprise, le choix s'est porté sur un bloc Diesel, en l'occurence un V6 bi-turbo qui sera placé en position centrale arrière, derrière le pilote et le copilote de ce buggy fermé à l'allure impressionnante. Doté d'une cylindrée de 3 200 cm3 et d'une architecture à 60°, il développe 340 chevaux pour 800 Nm de couple. Il est lié à une boite de vitesse séquentielle à 6 rapports et alimenté par un réservoir de gazole de 400 litres. La vitesse maximale est fixée à 200 km/h.

Basé sur le crossover 2008 à deux roues motrices, le 2008 DKR n'a certes plus grand chose à voir avec le modèle de série, mais conserve ces deux roues motrices. Un choix réfléchi de la part de Peugeot Sport, qui y voit un certain nombre d'avantages par rapport à la transmission 4x4.

Deux roues motrices
En ne gardant que deux roues motrices, le 2008 DKR sera tout d'abord plus léger qu'avec une transmission intégrale. Il aura aussi le droit à des roues plus grandes, ce qui permet de limiter le porte-à-faux avant et d'adopter des débattements de suspension généreux. En l'occurence 460 millimètres au lieu de 250 millimètres. Ce qui lui offre théoriquement de bien meilleures facultés de franchissement et d'absorption d'obstacle, un atout prévieux sur une course comme le Dakar.

« A l’instar de ce que nous avions fait aux 24 Heures du Mans en choisissant une voiture fermée, nous avons décidé de partir sur un concept novateur », résume Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. « Dans le cas des rallyes raids, la grande question est de savoir s’il faut recourir à quatre roues motrices ou seulement deux. Après analyse, nous avons choisi d’optimiser le concept des deux roues motrices qui présente des avantages très intéressants. »

Il ne reste donc plus qu'à lâcher le fauve et ses dompteurs sur les pistes de l'Amérique du Sud pour vérifier tout cela. Peugeot a annoncé jouer la victoire dès sa première participation.

Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Le Peugeot 2008 DKR dot?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter