Bugatti

Une immatriculation ?

Parfaitement banalis?©es, les plaques d‚Äôimmatriculation ne d?©foule pas vraiment les passions, avouons le. Cependant, dans certains pays, il est possible de personnaliser son propre bout de plastique contre un suppl?©ment mon?©taire. Comme en Angleterre par exemple, o?? un richissime automobiliste nage dans le r?™ve.

Afzal Kahn, patron de la société de personnalisation haut de gamme éponyme, s’est offert en 2007 une plaque minéralogique affichant « F1 ». Après s’être soulagé de quelques 572 000 €, l’Anglais a posé la plaque sur sa Mercedes McLaren SLR puis récemment sur sa Bugatti Veyron. Ce qui pourrait s’apparenter à un caprice de millionnaire n’est en fait qu’un placement financier comme un autre.

Ainsi, Mister Kahn met en vente l’immatriculation à deux caractères au prix de 12,5 millions d’euros, soit une plus value à hauteur de 1,70 millions par an ! Pas pressé de céder l’objet, le tuner a déjà refusé une proposition fixée à 7,5 millions d’euros et nous informe qu’un acheteur serait prêt à signer un chèque de 12,5 millions d’euros.

Pour rappel, l’emirati Saïd Abdel Ghaffar Khouri a offert 52,2 millions de dirhams (14,2 millions de dollars pour associer son nom au chiffre 1 sur ses cartes grises. La personnalisation des plaques est également une source de recettes non négligeable en Angleterre puisque sur la seule année 2013, le business a rapporté 83 millions d’euros à l’Etat. 

 

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Une immatriculation ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter