Opel

Essai Opel Zafira 2017 : grosse mise ?

Avec sa nouvelle Scenic IV, Renault remue un segment des monospaces compacts qui n‚Äô?©voluait plus vraiment, d?©pass?© par l‚Äôarriv?©e rapide des crossovers. Pourtant, ce segment demeure important pour les marques et nombre de clients y restent attach?©s. Apr?®s Citro?´n qui a pr?©sent?© son ¬´?nouveau?¬ª Picasso, c‚Äôest au tour d‚ÄôOpel de se remettre dans la course avec son Zafira. Nous sommes all?©s essayer le mill?©sime 2017 en Allemagne, du c?¥t?© de Francfort.

+ de photos Opel Zafira Turbo 200

Esthétiquement, le nouveau Zafira reprend les derniers codes de la marque, principalement au niveau de la face avant : nouveaux phares – rappelant l’Astra – dont le dessin interne continue sur le jonc de la calandre, désormais un peu plus verticale. L’arrière offre peu de dynamisme, ceci étant surtout dû au fait qu’elle se trouve coupée en deux parties égales, pare-brise et carrosserie. Notre modèle d’essai était habillé du beau Rouge Éclat (option à 170 €) qui lui donne un peu plus de dynamisme.

À l’intérieur, les changements sont notables autant que bienvenus. À l’instar de celui de la nouvelle Astra, le tableau de bord gagne en sobriété ce qu’il perd en nombre de boutons. L’écran devient tactile, mais Opel n’a pas oublié de garder des commandes physiques pour les fonctions principales telles que la climatisation par exemple. Les sièges sont reconnus AGR, gage de confort et de bon maintien, et leur modularité évolue encore un peu, rendant la vie des usagers toujours plus agréable. Ceux de la deuxième rangée sont indépendants les uns des autres et coulissants, tandis que celui du milieu peut se replier et proposer ainsi un large accoudoir. Dans cette position, les sièges de chaque côté coulissent légèrement vers le milieu afin d’offrir plus d’espace aux épaules. L’habitacle regorge de pas moins de trente rangements différents, qui s’ajoutent au coffre de 710 litres à seuil de chargement plat.

Équipements et technologies :

Le nouvel Opel Zafira fait le plein de technologies, notamment en termes de connectivité. Nous retrouvons désormais les systèmes multimédias IntelliLink R4 ou Navi 950 compatible Android Auto et Apple CarPlay. Nous ne sommes pas totalement convaincus par l’usage du GPS via le Smartphone et préférons le vrai système de navigation intégré, plus ergonomique. Le Zafira propose également les nouveaux services connectés OnStar en plus de faire Hot Spot Wi-Fi 4G pour les passagers.

Du côté de la sécurité, l’Opel dispose des feux à LED avec l’éclairage adaptatif que l’on trouve déjà sur l’Astra ainsi que de nombreuses aides à la conduite. Nous bénéficions ainsi de la reconnaissance des panneaux de signalisation, du système anticollision avant, de l’alerte de changement de voie ainsi que du régulateur de vitesse adaptatif. Pour finir, selon les versions et options nous trouvons un amortissement piloté FlexRide proposant trois positions de conduite.

Agréable compagnon de voyage :

Le nouveau Zafira affiche une gamme complète de motorisations composée de trois moteurs essence (120, 140 et 200 ch) et un diesel (170 ch). Nous avons jeté notre dévolu sur un Zafira en finition Elite équipé du plus puissant des moteurs essence.

La position de conduite particulièrement haute ne plaira pas à tout le monde, par contre l’immense pare-brise qui remonte très haut et offre une large vue sur le paysage ainsi qu’une belle luminosité intérieure est bien agréable.

Le moteur de 200 ch montre des qualités intéressantes, mais mises à mal par des rapports de boîte trop longs grevant ses capacités à bas régime. Une fois dans la bonne partie du compte-tours, les reprises sont très décentes et le silence du moteur appréciable. La stabilité de la voiture ne souffre pas la critique, même à sa vitesse maximale de 220 km/h sur l’autobahn. Sur route, les suspensions remplissent leur office pour maintenir le confort et contenir le roulis. Le train avant très bien guidé et l’arrière, légèrement mobile, offre un dynamisme de conduite surprenant lors d’enchaînements de virages. Néanmoins, ce n’est pas dit que les passagers apprécient ce type de conduite, mais c’est bon à savoir pour un parent en retard pour la sortie de l’école.

Le nouvel Opel Zafira offre une belle évolution sur le plan de l’espace et de la modularité ainsi que sur celui de la technologie. Il garde la recette de son succès (2,7 millions d’exemplaires vendus), tout en l’agrémentant de quelques retouches bienvenues. Notre Zafira 1,6 Turbo 200 ch en finition Elite s’échange contre 31 800 € sans option et affichait à la fin de notre essai une conso d’environs 9,2 L/100 km.

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Opel Zafira 2017 : grosse mise ?

image profil
cobra
2016-07-06 09:43:54  

C'est dommage, il est tristounet : pas bien beau, pas moche. A voir car l'intérieur n'est pas du tout de la même veine, c'est même presque top ! Opel changera-t-il un jour pour une face plus joyeuse ? ça fait voiture de pépére.

image profil
SALAS
2017-05-25 08:26:14  

à la fin de notre essai une conso d?environs 9,2 L/100 km. !!!!!!!!!!!!!!!!! pourquoi 9,2 lamborghini ou Ferrari ????????? C'est too much consommation

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter