Subaru

Essai Subaru Forester 2.0 Boxer Diesel

Bénéficiant d\\'une certaine aura justifiée de la part des connaisseurs, nous avons réalisé l\\'essai du Forester 2.0 147ch Diesel avec boîte manuelle. Le Forester, c\\'est l\\'originalité dans sa conception, comme l\\'absence de bougie ou encore son moteur (Boxer) disposant à plat ses quatre cylindres.

+ de photos Subaru Forester Boxer Diesel 2014

Après avoir fait l'essai du Forester 2.0 carburant à l'essence, il semblait logique de passer en Diesel. Le Forester pour rappel, c'est un SUV (ou 4x4 selon l'envie) qui en impose avec son gabarit de 4,60 m de long, 1,8m de large et 1,74 de haut. La gamme du Forester Diesel commence à partir de 29 950 €, ce qui fait du Forester l'un des SUV qui offre l'un des meilleurs rapport qualités/prix, on vous dit pourquoi.

Un Forester, c'est sans artifice
Le design du Forester est épuré, voire passe-partout mais il faut reconnaître que la couleur noire, lui va mieux que le gris de la version essence testée précédemment. Subaru cherche surtout l'efficacité avec le Forester. Lorsque l'on prend place derrière le volant, l'intérieur ne déroge pas à ce leitmotiv. Le contact mis, l'essai peut commencer. Etant donné que c'est mon deuxième essai, la prise en main a été très aisée. D'ailleurs, j'étais ravi de retrouver un bon compagnon.

Le passage en Diesel et boîte manuelle change forcément la donne. La boiîte manuelle 6 vitesses est naturellement moins confortable, surtout dans les embouteillages, que la boîte automatique proposée par Subaru pour ses modèles essence. Toutefois, les passages de rapports sont corrects, même s'il faut reconnaître certains toussotements (en dessous de 1400 tr/min). Avec  l'habitude, on anticipe parfaitement l'étagement de la boîte. A partir de de 1600 tr/min, on ressent bien la poussée du moteur Diesel et ses 350 Nm de couple. Les accélérations en deviennent même surprenantes, ce Forester a presque du répondant ! 

Les sièges en cuir sont confortables et le volant est agréable à manier. On regrettera les commandes au volant qui manquent de gaïté et d'ergonomie. En revanche, on est surpris pour un Diesel,  par l'absence de vibrations dans l'habitacle . C'est l'un des avantages d'avoir les 4 cylindres à plat... On apprécie aussi la transmission intégrale permanente (viscocoupleur pour entrainer les roues arrière) qui flirtent avec la perfection. Le Forester offre une réelle maniabilité sur route. La direction  est légère à basse vitesse et se raffermit ensuite pour offrir un très bon ressenti de la route et de l'adhérence. Globalement le Forester offre un très bon agréement de conduite

En ville, le Forester peut se montrer adroit même si ça n'est pas, bien entendu  son terrain de jeu préféré. Les consommations grimpent naturellement comme une route de montagne. En termes de consommation lors de cet essai, la moyenne a été de 6.7l/100 km en alternant les 600 km entre route et ville (dont une bonne partie dans les embouteillages du périph' parisien). Ce qui est tout à fait honorable pour ce type de véhicule. 

En termes d'habitabilité, les passagers auront la place nécessaire pour leurs jambes. Les dossiers des sièges arrière apparaissent comme un peu trop raides pour certaines personnes. Le coffre permet de contenir 505 litres et il est facilement rabattable avec des boutons prévus à cet effet de chaque côté des banquettes. 

Prix du Forester Boxer Diesel
Le modèle essayé était un Forester 2.0D  147 ch  Luxury Pack au tarif de 35 950 € . 
Le Luxury Pack comprend le toit ouvrant, le GPS, le système keyfree (démarrage sans clef), les vitres arrière sur-teintées et la sellerie cuir. 

Bilan 
Le Forester fait parti des SUV les plus agréables et efficaces. Malheureusement peu le savent et c'est bien dommage !

BIEN VU
- Agréement de conduite
- Efficacité de la transmission
- Qualité de l'assemblage

A REVOIR
- GPS un poil compliqué
- Intérieur qui manque de "fun"

Note du test : 16 / 20
Voir les fiches techniques du Subaru Forester

Virgile Partouche

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Subaru Forester 2.0 Boxer Diesel

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter