Maserati

Le concept Maserati Alfieri

Maserati vient de présenter aujourd\\'hui au Salon de l’Automobile de Genève l\\'Alfieri, un concept car 2+2 qui célèbre le centième anniversaire de la marque au Trident. L\\'Alfieri est un prototype fascinant, qui en dit long sur le design des futures Maserati.

+ de photos Maserati Alfieri

ADN d'une sportive

L'Alfieri se base sur le châssis de la GranTurismo MC Stradale avec un empattement plus court, 24 centimètres de moins. Ses proportions sont donc celles d'une véritable supercar. L'Alfieri mesure 4 590 mm de long pour un empattement de 2 700 mm, 1 930 mm de large et 1 280 mm de haut. Par rapport à la Maserati GranTurismo, l'Alfieri, tout autant agressive, se différencie quelque peu : 29,1 cm de moins en longueur, 7,3 cm plus basse et légèrement plus large que la quatre places Maserati actuelle.

Sous l'élégante caisse se cache la plateforme de la Maserati GranTurismo. La force motrice de l'Alfieri est représentée par le moteur V8 atmosphérique de 4,7 litres Made in Maranello qui délivre 460 ch à 7 000 tr/mn et 520 Nm à 4 750 tr/mn. Grâce à la configuration particulière du système d'échappement, le V8 émet un vrombissement à couper le souffle. La boîte de vitesses robotisée à six rapports (MC Shift) est montée avec le différentiel arrière à glissement limité et est reliée au moteur par un arbre de transmission rigide. Grâce à son architecture, l'Alfieri Maserati offre une répartition du poids entre l'avant et l'arrière de 47/53.

Les disques des freins sont en carbo-céramique, un héritage direct de la GranTurismo MC Stradale, et sont associés à des étriers de frein Brembo.

Un design Neo-Retro

L'Alfieri représente sans aucun doute l'essence même de la marque Maserati. Une élégante 2+2 à l'italienne comme la 3500 GT de 1957, la 5000 GT de 1959 et la Indy de 1969. Le concept Alfieri est plus agressif que l'actuelle GranTurismo et confirme l'ADN sportif de Maserati. Ses proportions pourraient anticiper l’arrivée d’un futur coupé et démontrent bien les orientations stylistiques de la marque dans un avenir proche.

« Une Maserati restera toujours une Maserati », affirme Ramaciotti. Dans tous les cas, Maserati reste toujours une œuvre à part.

Les designers de l’Alfieri ont axé son développement vers une forme aérodynamique profilée renforcée par les 3 grilles latérales qui ornent les ailes avant et insistent sur l’aspect agressif et sportif du véhicule.

Les jantes, spécialement conçues pour l'Alfieri, ont été forgées en un seul bloc d’aluminium. Leur diamètre est de 21 pouces à l'arrière et de 20 pouces à l'avant. Il s’agit de jantes à rayon rappelant les jantes classiques des années 50.

Tandis que la ligne représente l’élément le plus marquant, les couleurs et les détails parachève le caractère exceptionnel de ce concept. C'est une couleur métallisée, appelée « Steel Flair », qui a été choisie pour l’Alfieri. Un choix qui apporte une touche raffinée, élégante et contemporaine à ce concept.

Les rayons des jantes, les étriers, la calandre, les 3 grilles latérales, le diffuseur arrière, les embouts d’échappement et la signature Alfieri sont en bleu Maserati. Cette signature placée à l’arrière du véhicule a été retrouvée et reproduite à partir d’un ancien document Maserati. Le spoiler du pare-chocs avant et le diffuseur arrière sont réalisés en fibre de carbone avec des inserts en aluminium.

Intérieurs minimalistes

Dans l'habitacle 2+2 places, simplicité et élégance sont les critères d’inspiration des designers. La planche de bord suspendue est inspirée de celle de la Maserati 5000 GT. Le poste de pilotage, au design épuré en deux teintes, encadre un écran TFT.

La configuration de la planche de bord est classique, elle comprend deux instrumentsindicateurs principaux qui sont séparés de deux autres plus petits. Sur le bord de chacun d'eux est apposée l'étiquette miniature « Officine Maserati ».

Les indicateurs analogiques sont remplacés par des écrans TFT qui indiquent la vitesse et le régime moteur à la manière des appareils photos modernes. Ce ne sont plus les aiguilles classiques qui tournent dans les indicateurs, mais les numéros. La vitesse et le régime moteur se lisent comme à travers une loupe.

Le plancher de l’Alfieri est réalisé en imitation acier comme l’était souvent les voitures de courses des années 50. L'horloge ovale au cadran rouge-bleu avec les deux aiguilles plus petites s'inspirent d'un chronographe classique.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Le concept Maserati Alfieri

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter