Land Rover

Range Rover Velar : un retour aux sources !

Gamme de luxe de Land Rover, Range Rover constitue d?©sormais la r?©f?©rence du SUV de luxe sur le march?©. Connu pour sa polyvalence, il poss?®de encore une image un peu trop ostentatoire. Il ?©tait temps pour la marque de ressortir le cahier des charges ?† l‚Äôorigine de la cr?©ation de la gamme Range Rover et ainsi de rappeler l‚Äô?©tendue des capacit?©s des v?©hicules propos?©s.

+ de photos Land-Rover Range Rover Velar

Pour 2017, la marque britannique nous propose le Velar, présenté comme une nouvelle génération de 4x4 toujours aussi luxueuse et encore plus dynamique. Le développement du Velar est finalement une étape logique dans l’extension de la gamme Range Rover. Placé sous le grand Range Rover Sport et devenant le grand frère de l’Evoque, le Velar arrive en bon rival sur le segment des BMW X4 et autres Mercedes GLC Coupé.

Découvrons ensemble et en avant-première ce nouveau venu de la firme de Solihull !

Évolution du design : rondeur et fluidité

Les lignes sont nettement plus douces ! En effet, l’harmonie des formes a été véritablement travaillée pour cet opus. Très agréable, voire surprenant, quand on sait que Range Rover a toujours transmis un style quelque peu plus abrupt.

Au-delà du style, les chiffres parlent d’eux-mêmes : le coefficient de traînée ou Cx est de 0,32 (0,35 pour l’Evoque et 0,34 pour le Sport) ce qui fait du Velar le Range Rover au profil le plus aérodynamique jamais réalisé. Un bel effort, y compris face aux rivaux, lorsqu’on constate que le superbe AUDI Q5 possède un Cx de 0,33 et se trouvait être, jusqu’à présent, le meilleur de la catégorie !

Néanmoins, si son profil nous fait d’abord dire qu’il s’agit d’un Discovery façon coupé, une fois observé dans le détail, on constate que le Velar n’en est pas si proche. À commencer par ses jantes de 22" qui participent sérieusement à sa stature. Méfiance cependant à la rédaction : trop de style tue le style. Avec de telles jantes, la taille de flanc des trains de pneus pourrait s’avérer quelque peu basse pour une véritable pratique du tout-terrain. Attention aux promesses… !

Au premier regard vers l’avant, il nous fait sérieusement penser à son grand frère, le Range Rover Sport. Même si la calandre est moins béante, elle reste une marque très caractéristique de la face avant du dernier-né de la gamme. Les blocs optiques, assez fins, se font discrets tout en conservant un style profilé et épuré : les deux projecteurs sont soutenus par une ligne de LED qui intensifie le regard du Velar et se fond dans la jointure entre le capot et l’aile. Très réussi !

À l’arrière, le travail sur le design est moins évident. Le logo Range Rover s’affirme et la jupe arrière, cohérente avec le jeu de couleurs du hayon, marque la forte connotation sportive du Velar.

Intérieur : la plus grande complexité reste la simplicité

L’intérieur promet d’être sans fioritures. La marque assure du raffinement sur un style minimaliste. L’utilisation de matériaux nobles et écologiques est également prévue au programme. Certains trouveront sans doute ce fait étonnant, mais cette association n’est absolument pas incompatible en 2017 ! En effet, le cuir sera remplacé par un matériau sensiblement plus innocent et développé en partenariat avec le très européen Kvadrat. Cet habillage, d’ailleurs nommé « Dapple Grey » pour l’occasion, est une charmante référence à l’élégant pur-sang portant le même nom.

Côté habitabilité, il est question de rester dans un Range Rover, c’est donc sur l’espace et l’aspect pratique qu’il se positionne sur cet aspect. Le Velar sera un 5 places avec un volume de coffre de 673 litres, soit plus que le BMW X4 et ses 500 litres.

Motorisations

Le Velar sera décliné en version 4 cylindres diesel de 180 ch et 240 ch à vocation écologique : Land Rover revendique des émissions de CO2 inférieures à 150 g/km. Plus performantes dans la famille des 4 cylindres, mais cette fois en motorisation essence, deux versions à 250 ch et 300 ch seront disponibles au catalogue. Concernant le V6, deux moteurs de 3.0 L seront disponibles : un diesel et un moteur essence de 380 ch, assurant un 0 à 100 km/h en 5,7 secondes et une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h.

Finitions

Pour ce qui est des finitions, la version haut de gamme sera désormais déclinée sous le nom de First Edition et disponible uniquement avec les motorisations V6. Visiblement plus luxueuse que la version HSE venant dorénavant juste après, la First Edition recevra une pléthore d’équipements incluant une peinture satinée dont la finition sera réalisée à la main au sein du très prisé « Special Vehicule Center ». De quoi satisfaire les clients les plus exigeants avides d’exclusivité. Oui, Monsieur !

Conclusion

Land Rover prend des résolutions et nous propose cette année un modèle au style nettement plus aérodynamique. Un travail qui ne rompt pas totalement avec les standards de la marque, mais qui s’éloigne quelque peu du design jusqu’à présent plutôt établi à la règle. La marque semble également vouloir mettre en avant le confort et la qualité de vie à bord du véhicule, notamment au travers des nouveaux matériaux employés et du véritable volume de rangement. Un certain retour à la genèse de la création de la gamme, en 1970, dont le but était de proposer un 4x4 luxueux et baroudeur ! Une promesse qui le place en bon concurrent de BMW, Mercedes et Audi ; concurrent auquel on aura accès dès juillet prochain, à un tarif autour de 65 000 euros.

À La Revue Automobile, nous sommes d’ores et déjà très curieux de juger si le Velar tient aussi bien l’équilibre sur les rochers que sur le papier ! À suivre…
Bonne route ! #drivesafe

St?©phane Pierre

Votre avis nous intéresse sur :  Range Rover Velar : un retour aux sources !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter