Volvo

Essai Volvo V40 Cross Country D4 : on Veyrat bien !

Que cette toute nouvelle V40 Cross Country soit une voiture élégante, c’est clairement indiscutable. Racée, aux traits nets et bien dégagés, cette Volvo apporte un petit vent de fraîcheur dans le segment avec son look de baroudeur.

Pour le millésime 2015, le constructeur revoit sa copie du côté des motorisations. La banque d’organes se peaufine et devient de plus en plus efficiente. Pour nous en rendre compte, le constructeur nous offre un parcours revigorant entre Lyon et le Col De La Croix-Fry. Un endroit pas choisit au hasard puisque c’est le repère où sévit, l’un des plus grands chefs de la gastronomie Française, Marc Veyrat.

+ de photos Volvo V40 Cross Country D4

Pas de doute, c’est bien une Volvo !

Tout commence à la gare de Lyon, où l’on retrouve notre Volvo V40 Cross Country D4. Evidement l’auto distille toujours un style équilibré, avec son regard perçant, sa face avant caractéristique avec son nez flanqué du logo. Pas de doute, c’est du « Volvo » tout craché. Mais cette version Cross Country rajoute des appendices esthétiques issus des crossovers. C’est ainsi que l’on retrouve des boucliers plus massifs ainsi que des bas de caisse en plastique, des jantes alliage sport et des plaques en aluminium. L’auto sait rester chic, tout en offrant un côté sportif-urbain qui plait !

Dans l’habitacle, les fidèles se retrouveront également en pays connu. Le style de la planche de bord est luxueux et assez chaleureux. L’habitacle fait appel à des matériaux nobles et on y retrouve la console flottante, le volant à trois branches ainsi qu’un indicateur numérique adaptatif. Il affiche les informations les plus pertinentes, selon le thème choisi par le conducteur : Élégance, Éco et Performance.

Question habitabilité, les passagers avant sont bien servis ! À l’arrière, c’est plus mesuré avec une garde au toit souffrant de la présence du toit ouvrant panoramique mais qui ravira les petits. L’espace laissé aux jambes demeure correct, mais n’impressionnera personne. Avec ses 335 litres en configuration 5 places, le coffre n’est pas le plus généreux de la catégorie, mais suffira pour un couple et son enfant.

Au niveau technique …

C’est ici que les ingénieurs suédois ont le plus travaillé. Ce nouveau D4 est un nouveau 4 cylindres biturbo diesel développant 190 chevaux pour un couple de 400 Nm. Et disons le clairement, il nous a ravis par sa souplesse et sa disponibilité ! Les reliefs de notre périple ne lui ont posé aucune difficulté. Il faut dire aussi, qu’il est très bien secondé par la boîte automatique à 8 rapports de nouvelle génération. Les accélérations sont franches, les reprises sont expédiées avec vigueur, sans pour autant témoigner trop fort qu’il carbure au mazout. La consommation, quant à elle, se maintient dans la bonne norme du segment avec un 6,2 litres de moyenne.

Au niveau de la tenue de route, la Cross Country jouit d’un grand débattement de suspension la rendant apte à absorber aisément les grosses déformations de la route. La direction directe, l’équilibre de la traction au sol et la compacité générale dispensent un généreux plaisir de conduite. Les plus téméraires regretteront une suspension un brin souple à cause de sa garde au sol rehaussée, mais dans l’ensemble, le compromis confort/tenue de route nous semble idéal pour un usage quotidien.

La sécurité, c’est évidemment le domaine de prédilection de Volvo. Dès l’entrée de gamme, la dotation est plus que complète. Volvo propose toute une série d’aides à la conduite active, dont la surveillance des angles morts, l’alerte de changement de file involontaire, mais surtout, le système d’anti-collision avec les piétons.

Le système d’info divertissement peut recevoir l’un des meilleurs « poste de radio » du marché. C’est la société Harman Kardon qui l’a développé. Il utilise jusqu’à 12 haut-parleurs et intègre un nouveau woofer, de nouveaux tweeters ainsi que des haut-parleurs médium au centre et dans les portières. Équipé d’un ampli 5 x 130 W avec logiciel d’amélioration de l’ambiance sonore Dirac Live, il diffuse un son cristallin. Un vrai régal pour les mélomanes.

On passe à table …

Nous voilà à la fin de notre périple et en guise de conclusion, Volvo nous propose une dégustation hors normes. Pour y accéder, notre V40 Cross Country et ses aptitudes de tout chemins, nous ont aidés à grimper un sentier, slalomant entre les sapins, jusqu'à La Maison des Bois. Un lieu entièrement réalisé, poutre après poutre, par Marc Veyrat.

Restaurant Marc Veyrat, La Maison des Bois

Son nouveau fief ressemble à un petit hameau savoyard : à l'emplacement exact de l'ancienne ferme se dresse la maison principale en bois recyclé, modernisée par des lames en inox et de larges baies vitrées cadrant sur la montagne. Entre cheminée monumentale, fauteuils rustiques recouverts de peaux de bêtes et bouquets de chardons, le chef a installé son restaurant gastronomique de 25 couverts.

Evidement le chef reste fidèle aux produits cultivés sur place, avec le «meilleur pain du monde» fabriqué avec du levain à base de poire confite et du blé sans pesticides, ses beignets des sous-bois cuits à l'azote liquide, ou sa truite cuite à l’étouffée dans des écorces de sapins. «Je veux redémarrer sur de nouvelles bases, sans étoiles ni classement mais avec du sourire et de la simplicité», explique Marc Veyrat. Je ne peux clairement pas me prévaloir d’être un critique de gastronomie. Mais, mon petit palet à été émerveillé par l’univers culinaire du chef. Si vous pouvez …

Truite cuite dans de l'écorce de Sapin au Restaurant de Marc Veyrat, La Maison des Bois

Elle nous a plu cette Volvo !

Une véritable berline compacte sympa, de caractère, qui assouvit grandement votre plaisir de conduire tout en offrant un bon confort et des consommations raisonnables. Par contre ce caractère a un prix et il n’est pas donné, puisque notre modèle D4 Geartronic 8 Xenium s’échange contre un chèque de 41 710 €. Cependant, on peut le pondérer au regard de ses concurrentes allemandes, qui demandent en moyenne 5 000 € de plus.

 Crédit photographique: Gilles Vitry, La Revue Automobile

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Volvo V40 Cross Country D4 : on Veyrat bien !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter