Essai Nissan Qashqai e-POWER : Mais où est le design dans tout cela… ?

Le Qashqai a été l’arme de séduction massive de Nissan durant plus d’une décennie. Arrivé sur le sol du vieux continent en 2007, ce précurseur des SUV compacts s’est très vite imposé. Il peut s’enorgueillir d’avoir été produit à plus de 3 millions d’exemplaires. Mais la concurrence s’intensifiant et le manque de charisme chancelant ne lui permettront plus de truster le podium des ventes.
Eh bien voilà, une chose qui ne devrait pas arriver avec ce lourd et ambitieux facelift qui surprend son monde. Nous voilà en terre lusitanienne pour prendre en main les premiers exemplaires sortis des chaînes de montage de Sunderland.
Voir la galerie photo

Nissan Qashqai : le renouveau… ?

Le Qashqai est une sorte d’étoile filante dans l’histoire de l’automobile moderne. Ce modèle a totalement bouleversé nos paysages en créant de toute pièce un nouveau segment. Si Nissan tient à sa dénomination de Crossover, on l’a très rapidement catégorisé dans le sacro-saint segment des SUV compacts. Une poule aux œufs d’or que les autres constructeurs, qu’ils soient généralistes ou premium, ne pouvaient laisser sans concurrence.

En 2007, il était donc le premier du genre et bataillait, avec succès, contre les Renault Mégane, Opel Astra et autres Volkswagen Golf. La chose est bien plus ardue en 2024 et les chiffres de ventes n’ont cessé de s’éroder. Il faut dire que l’innovation et le style n’étaient franchement plus son fort depuis sa seconde génération apparue en 2014. Même si la troisième génération a su se remettre en cause et proposer une motorisation totalement dans l’air du temps, mélangeant les technologies hybride et électrique avec la e-Power, son succès commercial est très loin du niveau de la première génération. Voilà un fait qui risque bien de changer.
La refonte esthétique et technique du nouveau Qashqai 2024 semble rebattre les cartes.

Nouveau Qashqai : le comeback… ?

Pour prendre en main cette nouvelle génération du SUV compact, Nissan invita le gratin de la presse automobile sur les terres sud du Portugal. C’est en effet ici que Nissan Europe installa le camp de base des premiers Qashqai sortis des usines. Un lieu qui n’a rien de déplaisant, même si en cette fin de printemps 2024, les températures frôlent l’insolence estivale avec plus de 30°C. Que voulez-vous, parfois notre vie est difficile ;-)

Bon… revenons à nos moutons… euh, pardon, à notre Qashqai. Comme expliqué plus haut, ce n’est pas une véritable nouvelle génération. Il s’agit en fait d’un lifting de mi-carrière. Mais son ampleur pourrait faire croire le contraire.

D’une part, son esthétique. Fini la face avant stricte et sage. Le nouveau Qashqai se mue en un engin extrêmement expressif. De face, il ne semble plus rien avoir à faire avec son prédécesseur qui use pourtant de la même plateforme. Le chef-d’œuvre technique des designers est de lui avoir greffé une véritable « gueule ». Elle s’articule autour d’une calandre complexe qui use de « virgules » pour dessiner son faciès. Cette grille qui prend toute la largeur de l’engin dispose de plusieurs « lectures » via des flancs triangulaires s’imbriquant les uns dans les autres. Le tout est joliment ponctué par des optiques fines flanquées dans les coins et une signature lumineuse à deux étages pour les versions les plus huppées. À l’arrière, les changements sont plus consensuels avec des feux qui, s'ils ne changent pas de forme, gagnent en transparence et en style avec un intérieur usant du « super red ».

Qu’est-ce que c’est que cette chose ? Le « super red » est un système à quatre nouveaux éléments lumineux rouges reprenant la forme des « virgules » de la calandre. Ils semblent flotter dans le bloc du feu arrière et sont d'une teinte rouge distinctive. Les verres des feux arrière sont désormais transparents, ce qui permet de mieux voir les éléments d'éclairage qui les constituent. Le mince élément d'éclairage en boomerang qui encadre la partie supérieure du bloc optique intègre désormais le clignotant séquentiel. Le profil a été remodelé et présente désormais une nouvelle finition noir brillant sous les portes et les passages de roue, sur les versions haut de gamme. À ceci se rajoute une nouvelle jante en alliage. De série, les nouveaux Qashqai sont montés en 17 pouces, mais dès les versions intermédiaires, Nissan offre des roues de 18 pouces et même des 19 pouces « Aéro » ou de 20 pouces à coupe diamantée sur N-Design et N-Design+.


Qashqai 2024 : la Google touch

Dès que l’on entrouvre les portes de ce nouveau Qashqai millésime 2024/2025, on comprend également que les concepteurs ont eu du budget pour renouveler son habitacle. Si le mobilier conserve grosso modo son dessin, les matériaux ont fait un énorme bond en avant. Par exemple, l’habitacle des versions supérieures bénéficie d’une ambiance enrichie par de l’Alcantara présent sur le tableau de bord, les inserts de porte, les accoudoirs de porte et l’accoudoir central. De plus, la console centrale autour de la commande de boîte de vitesses ainsi que l'insert sur la planche de bord, au-dessus de la boîte à gants, reçoivent de nouveaux matériaux avec des motifs décoratifs. Ceux-ci ont été fabriqués pour rappeler le souci du détail de l'artisanat japonais. Autre effet de la montée en gamme est sans nul doute l'ajout d'un éclairage d'ambiance sur les versions N-Connecta et supérieures. Il se cale à cette tendance des modèles premium qui jouent avec la lumière pour offrir plus de volume et de sensations de vie à bord. Des LED rouge/vert/bleu de dernière génération discrètement placées offrent un large choix de personnalisation de l'éclairage intérieur en fonction de son humeur.

Pour piloter l'éclairage d'ambiance et le multimédia, Nissan installe de série un grand écran tactile de 12,3 pouces en plein centre du mobilier. Et c’est également d’ici que l’on peut interagir avec la suite d’applications de Google Automotive et NissanConnect. Une fois connecté, le conducteur peut ainsi retrouver son compte Google Maps qui intègre ses lieux et points d'intérêt favoris. L'Assistant Google permet aussi de commander plusieurs fonctions par la voix. Avec un simple « Ok Google, j’ai chaud », on peut contrôler la climatisation. Mais avec d’autres expressions, on peut également piloter les sièges et le pare-brise chauffants, la navigation GPS, passer des appels téléphoniques et écouter des informations données par la voiture sans quitter la route des yeux.

Petite mention spéciale au système NissanConnect Services qui, par exemple, surveille le Qashqai pour le compte du conducteur. Il peut lui rappeler s'il a oublié de verrouiller la voiture ou de fermer les vitres si elles restent ouvertes une minute après l'arrêt du moteur. Le système l’avertit également si la voiture a été abîmée ou remorquée. En cas de suspicion de vol, la voiture peut être immobilisée et les autorités peuvent être informées afin de la récupérer, même à l’étranger.


Qashqai : Simple et efficace

En route, on apprécie très vite l’agrément de ce nouveau Qashqai 2024. Si le premier de la lignée nous avait en effet séduits, le deuxième du nom nous avait laissés un peu sur notre faim sur ce plan. Il faut dire que le ressenti et l’interaction « homme-machine » étaient des plus artificiels. Grâce à sa nouvelle plateforme, issue de l’alliance avec Renault, la CMF-C, le Qashqai se place sur le devant de la scène. En ville, il sait rester confortable malgré de nombreuses routes dégradées ou même pavées de notre plan de route. Dès que l’on sort de la zone urbaine et que l’on titille la pédale de droite, le moteur se fait légèrement entendre, tout en restant dans un ton raisonnable. Le train avant reste bien dans les clous et si l’on joue au pilote de rallye, on pourra jouer avec le train arrière participatif à la demande. À ce sujet, on notera que la version de pointe équipée des jantes de 20 pouces dispose d’un essieu multibras efficace.

Si les blocs diesel, d’origine Renault, ont fait la joie de nombreux propriétaires des premières générations de Qashqai, le nouveau venu n’accepte plus de siroter du gazole. Il faut donc se contenter d’un seul bloc 1.3 l turbo essence partagé avec Renault. Il est toutefois décliné en deux niveaux de puissance, 140 ou 158 ch, avec une boîte automatique à variation continue Xtronic. Mais le roi de la gamme Qashqai, qui représente 90 % des ventes en France, est le e-POWER. Ce groupe motopropulseur combine de façon particulière un moteur turbo essence cubant 1,3 litre à une machine électrique. Elle-même essentiellement composée d’un moteur électrique de 190 canassons et d’une batterie de 1,8 kWh. Cette hybride auto-rechargeable a la particularité d’utiliser le moteur à combustion comme générateur d’électricité. Charge à l’intelligence artificielle de gérer et anticiper la demande du pilote pour toujours avoir assez de jus.

Bon, autant vous le dire tout de go. Les motoristes n’ont pas changé d’un iota, et c’est bien, puisque l’e-POWER est capable de prouesses, avec des consommations en ville oscillant entre 4 et 5 litres et un de plus dès que la route devient roulante. On est donc sur l’un des meilleurs rendements du marché. Par contre, les canassons sont plutôt du genre bourricots. Ce n’est pas que le Qashqai e-POWER manque de puissance. Bien au contraire, il en a suffisamment pour tous les types de routes et de conduite. C’est juste que les 190 chevaux électriques sont bien lisses et calmes. Il n’y a aucun caractère moteur. C’est linéaire et presque ennuyeux lorsque vous voulez vous lancer, tel un pilote de rallye, sur les routes sinueuses de l’arrière-pays de Faro. Ce qui est moins vrai du châssis, qui s’accommode avec brio à l’exercice.


Un nouveau Qashqai, combien ça coûte ?

Nissan France lance son nouveau Qashqai 2024 à partir de 34 700 € avec son moteur de 140 ch et en finition Acenta. Même si la dotation de la version de base, Acenta, se montre déjà assez complète, tablez toutefois plutôt sur un tarif de 36 900 € (N-Connecta) pour jouir d’un modèle plus richement équipé. Voire de 40 200 € pour la version Tekna.

Une addition bien salée, qui va l’être encore plus avec le moteur full-hybrid qui réclame 4 900 € de plus pour profiter de ses faibles consommations. On arrive même à 48 300 € pour les Qashqai e-Power en finition Tekna+ et N-Design+. Une somme ahurissante lorsque l'on se souvient des tarifs des premiers Qashqai qui oscillaient entre 18 et 25 000 €. Ceci étant dit, sachez que le Qashqai 2024 conserve, à 200 € près, ses tarifs par rapport à 2023. Mais, il rajoute en moyenne entre 1 000 et 2 000 euros d’équipements… voilà enfin une bonne nouvelle !

Conclusion:

Le Qashqai est le « best seller » européen de la marque nippone. Il est même, d’après les marqueteurs de la firme, le numéro un des ventes sur son segment, celui des SUV compacts. Un succès qui, selon les infos chipées ici et là, est essentiellement dû à son statut, ses moteurs et ses technologies. Mais où est le design dans tout cela… ?

C’est là qu’intervient cette mise à jour du millésime 2024. Le Qashqai nouveau s’offre dorénavant une belle « gueule » ! Il améliore également la qualité de son mobilier et se place à la pointe de la connectivité avec son système multimédia élaboré avec Google Automotive. Bien heureusement, la concurrence pourra toujours lui battre le pion dès que l’on parlera de l’espace à vivre un peu chiche et du coffre rikiki.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
2 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
3 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Enfin du style !
  • + Google intégré
  • + Les consommations
  • + Augmentation de l'équipment pour le même prix...
  • - ... mais il reste cher !
  • - Habitalité moyenne basse
  • - Le coffre est petit et alembiqué

les autres actualités sur Nissan

Depuis le mois de juin, Nissan accepte les commandes pour la troisième génération de son crossover emblématique, le Qashqai. Ce modèle de référence se... Voir plus

Le Nissan Qashqai a, il y a quelques décennies, créé une nouvelle catégorie de véhicules, les fameux SUV compacts. Dominant les ventes en Europe pe... Voir plus

Voici une histoire originale. Lorsque l’on nous donne accès aux multiples études sur la fiabilité des voitures, que ce soit en Europe, aux États-Unis ... Voir plus
Précurseur du segment des SUV, mais depuis rattrapé par une forte concurrence, que pouvait inventer Nissan afin de se démarquer de la concurrence, not... Voir plus

C’est du moins la question que nous pouvons nous poser. Car, si Nissan avait annoncé un moteur hybride rechargeable proch... Voir plus

Le Qashqai est un véritable best-seller pour la firme nipponne. Il faut dire qu’il est difficile de ne pas tomber sur l’un des 3 millions d’exempla... Voir plus

nos annonces

Voir plus de galerie photo Nissan

Nos dernières actus

Comparatif

Voiture n°1
Voiture n°2

Actus les plus vues

Hashtags

0 Milano Elettrica 0 Alfa Milano 0 Veloce Q4 0 Alfa Romeo Milano 0 Milano 9 BYD SEAL