logo La revue auto

Opel insignia sports tourer le break de sport

L'Insignia est, pour Opel, une vraie success-story. Voiture de l'année 2009, elle s'est vendue à plus de 900 000 exemplaires à travers le monde. Remplacer cette berline et sa version break n'est donc pas chose aisée. Mais il semblerait que les ingénieurs aient mis les bouchées doubles en nous proposant une Insignia Sports Tourer (break) plus affûtée que jamais.

Exterieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_1 Exterieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_2 Exterieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_6 Exterieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_7 Interieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_9 Interieur_Opel-Insignia-Sports-Tourer-2017_11
Voir la galerie photo

Tenue de « Sport » !

Tout commence par la face avant qui présente une calandre hexagonale complexe : le logo trône en son centre, mais il est épaulé par deux bandes chromées séparant deux grilles. La partie basse semble gaufrée, alors que la partie haute est horizontale. Les optiques de phares à profil bas soulignent le mouvement horizontal de la partie avant et affirment sa personnalité. À l’arrière, les lignes nettes et droites consolident les feux à LED, dont la signature lumineuse en aile double basse confère également un aspect plus large à la voiture.

De profil, on peut voir la fameuse « virgule Opel » qui démarre sur le bas de la porte avant pour s’envoler vers l’arrière. Cet effet de style emporte le regard de l’avant vers la poupe et ses feux percés du jonc chromé courant sur la partie haute du break. L’ensemble donne une véritable impression de fluidité et de raffinement…

nouvelle

Une soute à bagages pour les Sport-ifs...

Vous faites du vélo, du parachutisme, du ski ou vous avez une petite famille qui n’est pas capable de partir sans sa maison en vacances… Cet Insignia Sports Tourer semble être une solution pour vous ! Car sa soute à bagages offre aujourd’hui une capacité de chargement maximal de 1 640 litres, soit 100 litres de plus que le modèle d’ancienne génération. Une caractéristique rendue possible en gagnant de l’espace entre les passages de roues. Il en va de même pour la longueur du coffre, qui a gagné 97 millimètres et atteint 2 005 millimètres avec le dossier de la banquette arrière replié.

Coffre

Du grip pour le « Sport »…

Le nouveau système de transmission intégrale à répartiteur actif utilise deux embrayages multidisques à pilotage électrique. Ils remplacent le classique différentiel de l’essieu arrière. Cette innovation offre une distribution du couple beaucoup plus précise à chacune des quatre roues. En plus de se jouer des chemins détrempés, verglacés ou enneigés, le système est capable d’appliquer en courbe du couple supplémentaire à la roue arrière opposée. De quoi garantir une stabilité de haut niveau sur voie rapide ou à l’attaque sur de petites routes de campagne.

« Sport » et technicité…

Le châssis maison FlexRide, qui a été allégé jusqu’à 200 kg, est capable de modifier les lois des amortisseurs, la réponse de la direction et de l’accélérateur, les seuils de changements de rapports (avec la boîte automatique) en se fondant sur le choix – parmi les modes « Standard », « Sport » ou « Tour » – fait par le conducteur. En fonction du mode sélectionné, la réponse de la direction et de la pédale d’accélérateur peut se montrer plus directe, et le système d’antipatinage ESP intervient plus tôt ou plus tard.

« Sport » et sécurité…

La dernière génération de l’éclairage matriciel adaptatif IntelliLux LED fait son apparition. Avec ses 32 segments à LED – deux fois plus que dans l’Astra – il est capable de porter l’illumination de ses faisceaux jusqu’à 400 mètres. L’aide au maintien dans la voie, avec correction automatique de la trajectoire, le nouvel affichage tête haute ou la caméra 360°, sans oublier des équipements comme les sièges haut de gamme certifiés AGR (association allemande pour la santé du dos), le chauffage des sièges avant et arrière ou le pare-brise chauffant, participent également à la sécurité de la nouvelle Insignia Sport Tourer.