Salons

Salon de Gen?

Le Palexpo de Genève accueille cette année la 86e édition du salon de Genève. Un salon mythique et haut en couleur, qui arrive avec le printemps. Cette année, le palais des expositions est une nouvelle fois le rendez-vous pour les constructeurs qui viennent y dévoiler leurs nouveautés majeures. C'est aussi, pour d'autres firmes, un théâtre pour se livrer bataille avec leurs dernières armes de distraction massive. On fait le tour des forces en présence.

+ de photos Salons Geneve Supercars 2016

Même en pleine période de récession, comme ces dernières années, le salon de Genève, qui met l'accent sur l'automobile d'exception, est toujours très attendu. Après quelques éditions moroses, le Palexpo abrite cette année pas moins de 55 nouveautés, dont une part considérable est représentée par des véhicules d’exception aux performances stratosphériques. Et autant dire que les constructeurs de rêves automobiles sont chauds pour faire sensation.

width=657

C’en est une habitude : les salons d’aujourd’hui ne sont pas les rendez-vous idéaux pour les passionnés d’automobiles sportives. Non pas que les constructeurs ne sachent plus créer de machines à plaisir, mais leurs attributs techniques ne font plus frissonner les puristes. Toutefois, Porsche est venu avec une réponse à leurs attentes, la 911 R. Dotée d’un moteur atmosphérique et d’une boîte manuelle, cette 911 GT3 civilisée a su attirer toutes les convoitises.

Dans la même veine, Corvette lance la C7 Grand Sport, une Z06 en apparence, qui a fait le choix d’une mécanique moins puissante, mais sans compresseur. La volonté de Zuffenhausen ou de Détroit n’est pas de ratisser large, bien au contraire. Avec des gammes aussi larges que celle des meilleurs constructeurs généralistes, ces deux fabricants prouvent que le passionné automobile, le Petrolhead en voie de disparition, n’est pas oublié ni sacrifié sur l’autel des règlementations, quitte à ne faire une série que pour lui.

width=657

Au contraire, McLaren cherche à développer ses ventes avec la nouvelle 570 GT. Basée sur la récente 570S, cette proposition met l’accent sur le Grand Tourisme, avec un volume de chargement supplémentaire situé derrière les passagers. Déjà présent dans ce segment, Ferrari lève aussi le voile sur la GTC4 Lusso, la nouvelle mouture de la FF, qui embarque quatre passagers et quatre roues motrices.

Toutefois, l’hérésie va plus loin avec Maserati ou Bentley. Les deux constructeurs ont profité de salon de Genève pour présenter leur SUV respectifs, le Levante et le Bentayga. Les Italiens poussent même le délire de la camionnette de luxe en osant poser une mécanique sans bougie sous le capot du SUV.

width=657

Osons l’avouer : si le diesel n’est pas franchement passionnant (et bien heureusement, ce n’est pas une proposition unique), il permet à des constructeurs au bord du gouffre de s’offrir une nouvelle santé financière et de continuer à nous faire rêver. Proche de la catastrophe, Aston Martin n’a pas fait le choix de l’huile lourde, ni même des gros SUV (cela risque de ne pas tarder, hélas). Non, le constructeur de Gaydon a misé sur une nouvelle mécanique biturbo, un V12 5,2 litres à deux escargots. Développé par Mercedes-AMG, ce moteur permet à l’Aston Martin DB11 d’avouer 608 ch et 700 Nm de couple, des valeurs presque impossibles à atteindre de manière civilisée avec l’ancien V12.

width=657

Toutefois, c’est bien dans les halls 1 et 2 que le délire atteint un niveau exceptionnel, éclipsant le reste du Palexpo à chaque conférence de presse. Situés les uns à côté des autres, les constructeurs les plus exclusifs ont lancé leurs armes.

Ainsi, Christian von Koenigsegg, qui est venu au salon de Genève avec une Agera One et une Agera RS, n’a pas hésité à installer sa nouvelle Regera de 1 500 ch, à côté du stand Bugatti, où le voile s’est lentement levé sur la Chiron de 1 500 ch. Victoire pour le constructeur français, qui a eu l’avantage de la nouveauté. Victoire également pour Lamborghini, qui a tout simplement aspiré les visiteurs en dévoilant la Centenario, sans pour autant inquiéter la Pagani Huayra BC. D’autres constructeurs, comme Arash, Apollo ou Spyker, se sont lancés dans la course à la puissance pour tenter de chatouiller ce beau monde.

width=657

Le salon Genève est une nouvelle fois LE rendez-vous automobile de l’année. Et cette année plus que les autres, ce salon nous prouve que l’automobile d’exception et la passion pour les belles mécaniques n’est pas morte. Il semblerait même que les constructeurs osent à nouveau faire rêver les passionnés, comme ce fut le cas à l'aube des années 2000. On n'avait donc pas vu un salon aussi bouillonant depuis des années. Magique !

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Salon de Gen?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter