Vous pouvez écouter cet article :

Marseillais, Aixois, vous serez bientôt punis par la ZFE de la métropole

Aixois, Marseillais, accrochez-vous bien à votre volant, car la ZFE-m (Zone à Faibles Émissions mobilité) s'apprête à mettre un coup de frein bien senti sur vos joyeuses virées en "poubelles roulantes". Ah, les joies de la transition écologique ! On aurait presque envie de dire : "Vive les embouteillages, vive les transports en commun bondés, et surtout, vive la marche à pied !"

Voir la galerie photo

Alors que la Loi d’Orientation des Mobilités tisse sa toile d'araignée, piégeant les véhicules polluants dans 43 agglomérations françaises, voilà que BNP Paribas Mobility, visiblement inspiré, nous dévoile un Indice de Précarité Automobile. Oui, vous avez bien lu, un indice qui mesure le degré de précarité de nos chères voitures. Si c'est pas du grand art !

Cet indice, concocté en collaboration avec C-Ways, tient compte de critères aussi sérieux que le revenu disponible des ménages, la proximité avec la ZFE-m, la proportion de véhicules potentiellement exclus, la densité des transports en commun, et même le kilométrage annuel moyen. Une véritable œuvre d'art statistique, qui donne une vision aussi claire que la buée sur le pare-brise un matin d'hiver.

Le Nord-Ouest Marseillais en Mode "Hors-Jeu"

Les résultats sont tombés comme une douche froide sur les bagnolards du Nord-Ouest de Marseille. Au 1er septembre 2024, la ZFE va jouer les rabat-joie en interdisant la circulation des vaillantes épaves Crit'Air 3 (essence de 1997 à 2005, diesel de 2006 à 2010). Imaginez, 317 000 véhicules régulièrement utilisés pourraient bien rester confinés dans leur garage. Ça fait réfléchir, non ?

Eh oui, le Nord-Ouest, terre promise des conducteurs intrépides à budget limité, sera le plus touché. La faute à qui ? Aux ménages modestes, bien sûr, qui ont eu l'audace de vivre dans ces contrées. On aurait presque envie de dire : "Pas de voiture écolo, pas de chocolat !"

Le grand cirque pour les Utilitaires et les Poids Lourds

Les utilitaires légers et poids lourds ne sont pas en reste dans ce grand cirque de la transition énergétique. On nous annonce que 33 000 VUL et 18 000 camions pourraient être mis au régime sec. Les petites entreprises de logistique risquent de pleurer toutes les larmes de leur moteur diesel, tandis que les gros bras du BTP, eux, semblent moins concernés. Comme quoi, la taille, ça compte.

Voiture électrique : Inaccessible des pauvres bagnolards

Le mot "électrique" commence à faire frémir les plus téméraires. Avec des prix qui grimpent plus vite que les montagnes russes, l'électrique reste un rêve inaccessible pour beaucoup. BNP Paribas Mobility tente bien de nous vendre l'idée d'un leasing social, mais soyons honnêtes, louer une voiture électrique pour 100 euros par mois, c'est un peu comme offrir un yacht à un pêcheur du dimanche.

Conclusion:

En conclusion, nos amis marseillais les plus modestes se retrouvent dans une impasse, coincés entre la ZFE-m, l'inflation galopante, et l'électrique hors de prix. Heureusement, BNP Paribas Mobility est là pour les accompagner dans ce grand numéro de funambule automobile. Après tout, qui d'autre que la banque peut nous aider à jongler avec les chiffres aussi bien que nous jonglons avec nos clés de contact ?


Performance


nos dernières annonces

Voir plus de galerie photo

Nos dernières actus

Comparatif

Voiture n°1
Voiture n°2

Actus les plus vues

Hashtags

8 BYD SEAL 8 BYD Dolphin 3 Renault Rafale 3 Rafale 0 Dolphin 7 KIA EV9