Essai BMW R1300 GS : Tradition ou innovation… pourquoi choisir ?

La BMW R1300 GS se trouve à la croisée des chemins, flirtant avec la crise de la quarantaine sans pour autant céder à la facilité du renouveau juvénile. Cette édition marque un tournant, une sorte de réconciliation entre le passé glorieux et un futur prometteur, pavé d'innovations et d'élégance. Comme un bon vin, elle semble atteindre l'âge de la maturité, promesse d'une aventure riche en saveurs.

Voir la galerie photo

BMW GS : 40 ans d’histoire…

Remontons le temps jusqu'en 1980, année charnière où le monde accueille la première BMW G/S, la R80, avec un scepticisme teinté de curiosité. Qui aurait pu prédire l'ascension fulgurante de cette monture, issue des contrées sauvages de l'enduro, vers les sommets de la légende motocycliste ? C'est un peu comme si David Bowie avait troqué sa guitare pour un guidon, surprenant son monde par un virage audacieux mais ô combien réussi. La R80, avec son allure de baroudeuse endurcie, n'était pas seulement une moto ; elle était le phare d'une nouvelle ère pour BMW Motorrad, alors dans la tourmente face à l'assaut des innovations nippones.

L'histoire retiendra les prouesses d'Herbert Schek et de Lazlo Peres, figures emblématiques du département compétition de BMW, qui, armés de leur savoir-faire et d'une perceuse, ont allégé la R75/5 de 40 kg, transformant l'essai en une victoire pour l'écurie bavaroise. C'était l'époque où l'audace payait, où l'innovation n'était pas un vain mot mais une quête perpétuelle. La G/S était née, prélude à une saga dont la R1300 GS écrit aujourd'hui le dernier chapitre avec la même passion et le même engagement.

Mais revenons à notre belle du jour, la R1300 GS, qui, telle une diva, fait son entrée sous les projecteurs. Moins lourde, plus affûtée, elle arbore fièrement les stigmates de sa métamorphose. Sous sa robe, un moteur boxer de 1 300 cm³, promesse d'un chant mélodieux et puissant, rythmant chaque virage d'une note d'exaltation. Ce cœur vaillant, optimisé pour la performance et la souplesse, est une ode à la mécanique de précision, une harmonie de puissance et de contrôle.

La technologie, fidèle alliée de notre destrier, veille au grain. Entre les modes de conduite adaptatifs, l'ABS Pro et le contrôle dynamique de la traction, la R1300 GS est parée pour affronter les caprices de la route avec une sérénité olympienne. C'est un peu comme si Q, l'ingénieur de James Bond, avait décidé de mettre son génie au service des motards. Chaque gadget, chaque innovation, est pensé pour sublimer l'expérience de conduite, pour transformer chaque trajet en une épopée.

Et que dire de son allure ? La R1300 GS, avec ses lignes épurées et son design fonctionnel, est un véritable chef-d'œuvre esthétique. Elle incarne cette élégance rebelle, ce charme indomptable qui caractérise les icônes intemporelles. C'est une symphonie visuelle, où chaque élément, du phare avant aux pare-mains, joue sa partition dans une harmonie parfaite.

Mais ne nous y trompons pas, derrière ce vernis de sophistication, la R1300 GS reste fidèle à son ADN d'aventurière. Elle invite au voyage, à l'exploration de territoires inconnus, que ce soit sur l'asphalte lisse des autoroutes ou les sentiers battus de l'off-road. Avec elle, chaque trajet devient une aventure, chaque destination une découverte.

BMW R1300 GS, avec sa crise de la quarantaine bien négociée, est plus qu'une moto ; c'est un compagnon de route, un fidèle destrier prêt à galoper vers de nouveaux horizons. Elle incarne l'esprit d'aventure, le goût de l'exploration et la passion de la conduite. Alors, chers motards, prêts pour le grand frisson ?


BMW R1300 GS : la maturité même en selle ?

Dans la vie, il y a des moments où l'on se doit de faire une introspection, se regarder dans le rétroviseur pour mieux avancer. La BMW R1300 GS, à l'instar d'un quadragénaire en pleine remise en question, décide de s'offrir une cure de jouvence sans pour autant consulter pour une crise existentielle. Elle troque quelques kilos superflus contre une silhouette affinée et des technologies de pointe, incarnant ainsi cette quête éternelle du mieux-être.

L'aventure commence dès l'assise. Jadis, régler sa selle était un jeu d'enfant, un petit tour de main suffisait pour ajuster l'altitude de son trône. Mais, dans un élan de modernité, la R1300 GS choisit la voie de la sophistication avec un nouveau système de suspensions électroniques. Pour les géants parmi nous, cette innovation est une bénédiction, offrant une gamme d'ajustements allant de 800 à 890 mm. Fini les contorsions et les tibias meurtris, chaque pilote peut désormais trouver sa position idéale, pourvu qu'il soit prêt à naviguer dans un menu d'options plus dense qu'un roman de Tolstoï.

Notre version, dotée de toutes les options imaginables, révèle un écart intrigant entre le confort du pilote et celui du passager. Cependant, l'ergonomie générale et les matériaux choisis, notamment le revêtement caoutchouté du réservoir, témoignent d'une attention toute particulière à l'expérience de conduite. Des boutons supplémentaires font leur apparition, ajoutant à la complexité mais aussi à la richesse fonctionnelle de la machine. Un petit clin d'œil à notre ère digitale, où plus signifie souvent mieux.

La traversée urbaine se transforme en une balade de santé. La R1300 GS, avec son flat twin assagi mais toujours aussi réactif, glisse entre les obstacles avec la grâce d'un danseur étoile. Le bruit, autrefois signe de virilité mécanique, est désormais contenu, permettant des départs au feu vert sans déclencher d'alarmes. Le rayon de braquage, véritable atout du chevalier urbain, promet des évasions épiques du tumulte citadin.

Sur l'autoroute, la GS déploie ses ailes, embrassant l'horizon avec une ardeur renouvelée. Le moteur, libéré de ses entraves, invite à des accélérations qui transforment chaque sortie en une échappée belle. Le confort, renforcé par une bulle protectrice et des déflecteurs judicieusement placés, fait de longues distances une promenade de santé.

C'est sur les routes sinueuses que la R1300 GS dévoile tout son panache. La précision de pilotage et la réponse instantanée du moteur transforment chaque courbe en une invitation à la danse. L'équilibre entre agilité et stabilité rend l'exploration de ces routes un pur moment de plaisir, où la GS et son pilote ne font qu'un.

Quelle serait l'épopée d'une GS sans un détour par les chemins moins fréquentés ? Ici, la R1300 GS fait preuve d'une polyvalence à toute épreuve, bravant les terrains accidentés avec une aisance déconcertante. Les modes de conduite spécifiques et une suspension intelligente permettent de surmonter les obstacles avec la sérénité d'un maître zen.


BMW R1300 GS : entre tradition et innovation

La BMW R1300 GS, à l'orée de ses quarante ans, décide soudain de prendre un virage aussi audacieux qu'une nouvelle coupe de cheveux post-divorce. Loin de s'embourgeoiser, elle préfère se sculpter une allure de jeune premier, perdant quelques kilos superflus ici et là, tout en s'offrant une garde-robe high-tech à faire pâlir les aficionados de la première heure.

Si l'on devait décrire la partie-cycle de notre noble destrier, on pourrait la comparer à une recette de grand-mère légèrement revisitée par un chef étoilé. Oui, la rigidité et la tenue de route sont toujours là, imperturbables, comme le pilier d'un vieux bistrot parisien. Mais voilà que l'amortissement piloté s'invite à la fête, apportant avec lui une dose de modernité qui n'est pas sans rappeler ce cousin éloigné revenu d'un séjour dans la Silicon Valley.

Certes, les puristes pourraient froncer le nez à l'idée d'une fourche qui, dans son zèle, avale les nids-de-poule avec une certaine nonchalance. Et que dire de cette absence de réglage direct en précharge ? Une fantaisie qui pourrait laisser quelques nostalgiques sur le bord de la route, regrettant le bon vieux temps où tout se faisait à la main.

Passons maintenant au freinage, ce moment critique où l'on espère secrètement que notre belle mécanique ne nous fera pas défaut. Ici, les étriers avant Brembo jouent une symphonie d'une précision telle que l'on pourrait presque y déceler une pointe d'arrogance. "Regardez-moi", semblent-ils dire, "capables de vous arrêter sur un sou avec une modulabilité à faire rougir un chef d'orchestre". Quant à la pince arrière, elle se montre un brin plus capricieuse, comme cette tante au caractère bien trempé qui ne manque jamais une occasion de rappeler sa présence.

En matière de confort, la R1300 GS se veut être le salon cuir dans lequel on aime s'abandonner après une longue journée. Le pilote trône tel un monarque, tandis que le passager est accueilli avec les égards dus à un invité de marque. Seule ombre au tableau, les chocs plus secs qui viennent rappeler que, même au sein de la noblesse, la perfection reste un idéal insaisissable.

Sur la route de la sobriété, notre GS se montre d'une étonnante modération, affichant une consommation qui ferait pâlir d'envie bien des citadines. Un exploit qui prouve, s'il en était besoin, que l'aventure peut aussi rimer avec responsabilité.

Conclusion:

Une renaissance à célébrer

La saga de la BMW R1300 GS, dans son millésime 2024, se pare d'un nouveau chapitre aussi piquant qu'un fromage affiné dans les caves de l'aventure. Voici un modèle qui, tel un phénix motorisé, renaît de ses cendres avec une allure si raffinée qu'elle en ferait rougir une diva de l'opéra. Et que dire de son moteur flat twin, qui, dans un élan de modestie, s'est fait plus compact tout en gagnant en verve et en vigueur ? Un paradoxe mécanique, mes chers lecteurs, qui ne manquera pas d'ajouter un zeste de mystère à notre récit.

Mais trêve de lyrisme, abordons les faits avec la désinvolture d'un aristocrate à l'heure du thé. La R1300 GS, dans son édition 2024, semble avoir troqué une part de sa rondeur bonhomme contre une silhouette plus athlétique, plus élancée. Pourtant, qu'on ne s'y trompe pas, derrière cette façade légèrement plus austère se cache toujours le cœur ardent d'une machine prête à embraser les routes et les chemins avec une vigueur renouvelée.

Oh, et il serait malhonnête de passer sous silence cette légère augmentation tarifaire, qui, comme une fine couche de givre un matin d'hiver, recouvre désormais le prix de notre belle allemande. À 20 690 € le ticket d'entrée, nul doute que certains y réfléchiront à deux fois avant de plonger. Mais, comme dirait l'adage, qui aime bien, châtie bien son porte-monnaie.

Quant à la concurrence, elle n'est pas en reste. La séductrice Ducati Multistrada V4, avec ses courbes italiennes et son tempérament de feu, n'a de cesse de faire tourner les têtes, affichant des prétentions tarifaires qui feraient frémir un comptable. La KTM 1290 Super Adventure, quant à elle, joue les gros bras avec une générosité d'équipements dignes d'un banquet royal, tandis que les Triumph Tiger 1200 se posent en dignes challengers avec une élégance toute britannique. Et que dire de la Harley-Davidson Pan America ? Une incursion audacieuse dans le monde du trail qui mérite notre respect, sinon notre admiration.

Mais revenons à notre fidèle BMW R1300 GS, trônant fièrement sur son piédestal de fer et d'acier. Cette moto, au-delà de ses qualités intrinsèques, de son équilibre légendaire et de sa polyvalence sans faille, incarne quelque chose de plus profond. Elle est le symbole d'une passion indéfectible, d'un engagement sans bornes envers l'aventure et la découverte. Une crise de la quarantaine, dites-vous ? Allons donc ! Plutôt l'aube d'une nouvelle ère, où chaque virage, chaque horizon lointain est une promesse d'émerveillement.

La BMW R1300 GS de 2024 s'inscrit dans la continuité de sa légende, tout en osant quelques pas de danse hors de sa zone de confort. Un mélange audacieux de tradition et d'innovation, qui, n'en doutons pas, saura raviver la flamme des plus ardents aventuriers. Que l'histoire continue, et que la route soit toujours aussi exaltante !


Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
5 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
2 / 5
Confort
5 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Tenue de route
  • + Technologies au TOP !
  • + Confort en toutes situations
  • + Polyvalence encore en progression
  • - Tarif elitiste

les autres actualités sur Bmw

Après avoir laissé Benoit à la manoeuvre sur la version « civilisée mais pas trop » de la nouvelle Série 2, à savoir la M240i, fini la rigol... Voir plus
La BMW Série 1, introduite en 2004, est une compacte premium qui s'est distinguée par son design sportif, sa propulsion arrière (pour les premières gé... Voir plus
Depuis 2003, la BMW X3 nous fait croire qu'on peut être sportif sans transpirer et luxueux sans vider son compte en banque. Spoiler : ça marche, et ça... Voir plus
La BMW M5 franchit un cap important à l'occasion de ses quarante ans, adoptant une motorisation hybride rechargeable qui pousse ses performances à des... Voir plus
La BMW Série 1, modèle compact emblématique du constructeur bavarois, fait peau neuve. BMW présente cette évolution comme une "quatrième génération", ... Voir plus
La quatrième génération du BMW X3 fait son entrée en 2024, marquant une évolution significative en termes de design, de technologie et de motorisation... Voir plus

nos annonces

Voir plus de galerie photo Bmw

Nos dernières actus

Comparatif

Voiture n°1
Voiture n°2

Actus les plus vues

Hashtags

0 Milano Elettrica 0 Alfa Milano 0 Veloce Q4 0 Alfa Romeo Milano 0 Milano 10 BYD SEAL