logo La revue auto

Vers un retour aux sources pour la peugeot 104 zs

Peugeot sort en 1973 une petite berline 5 portes : la 104 berline. L'année suivante apparait le coupé et en 1976 arrive la 104 ZS. Dotée d'un moteur de 1124 cm3 elle développe 66 chevaux.

Exterieur_Peugeot-104-ZS_0 Exterieur_Peugeot-104-ZS_1 Exterieur_Peugeot-104-ZS_2 Exterieur_Peugeot-104-ZS_3 Exterieur_Peugeot-104-ZS_4 Exterieur_Peugeot-104-ZS_5
Voir la galerie photo

Rapidement l’usine qui ne dispose pas encore d’un véritable service compétition entrevoit néanmoins la possibilité de tirer parti de ces petites autos sympathiques en termes d’impact médiatique, la Coupe 104 ZS est lancée. Parallèlement un engagement de l’usine pour les épreuves sur glace donne un grand coup de projecteur sur les aptitudes de la bestiole virevoltante et gagnante avec Jean-Pierre Nicolas et Henri Pescarolo aux 24 heures de Chamonix en 1977. Les aptitudes incroyables de l’auto à se jouer de la glisse se confirment avec trois victoires lors de la Ronde hivernale de Serre Chevalier (Jean-Claude Lefebvre 1977, Timo Makinen(1981) et François Chauche (1982).

La voiture de base évolue encore  avec une série spéciale en 1979 (jantes Amil en alliage, élargisseurs d’aile… puis le moteur gagne en puissance (72 ch en 1980) alors qu’une dernière étape  est franchie en ce domaine avec l’adoption d’un double corps portant la puissance à 80 chevaux en 1983.

La 104 ZS a beaucoup écrémé les rallyes, les épreuves sur terre et sur glace. Dans les années 80 nous avons eu le privilège de manager au Tour de Corse un bataillon officiel du team Peugeot-Esso avec les Laurent, Toujan, Dorche, et nous pouvons vous assurer que tous réalisaient des performances étonnantes et fort spectaculaires.

Retrouvées sur la glace de la Ronde historique de Serre Chevalier, ces autos amusantes et d’un coût d’entretien plus que raisonnable, ont donné des idées à deux pilotes fans de ces 104 ZS.

Christian Guillot et Patrick Bouvier, tous les deux passionnés viennent donc d’imaginer de redonner vie à une Coupe 104 ZS.

Patrick Bouvier qui tourne  sur une 104 ZS de 1981 lors du second Legend Show se fait également  un plaisir de nous présenter le projet qu’il partage maintenant avec la direction du circuit de glace et devrait donc voir le jour en 2016.

A l’issue d’un run d’un quart d’heure Patrick Bouvier nous présente le projet en ces termes :

«  Je viens de m’éclater  sur la glace et ce même engouement, je le sais partagé par certains propriétaires de 104 ZS. Alors nous souhaitons regrouper les passionnés dans un esprit amical et convivial autour d’une participation commune à une coupe « Revival » sur glace. Avec Christian Guillot nous pensons qu’il faut rester d’époque, dans l’esprit 104 avec des autos conformes à l’origine. Les voitures devront être propres, le passeport ne sera pas obligatoire. Pour être encore plus précis disons que  seuls les modèles C31 et C37 entre 1980 et 1983 seraient admis. »

En bavardant un plus à propos de cette initiative, nous apprenons qu’un kit de stickers serait fourni (300 €) avec plan de pose afin que toutes les voitures retrouvent la présentation historique. Des pneus à cloutage limité (150 clous) seraient préconisés par souci d’économie et, aucun droit d’engagement ne serait requis mais un partage des frais d’utilisation devrait permettre à un bon nombre d’amoureux de la ZS de retrouver des sensations fabuleuses.

On le voit la 104 ZS n’est pas prête à mourir, d’autant moins que l’initiative d’une Coupe sur glace pourrait s’accompagner d’un autre retour sur terre, voire une sortie-rallye.

En pensant aux amateurs potentiels de ce retour aux sources, il nous semble intéressant de permettre le contact avec l’instigateur de ce projet. p.bouvier17@orange.fr

Archives photographiques: Gilles Vitry La RevueAutomobile