logo La revue auto

Calendrier Pirelli 2020 : Interview de Paolo ROVERSI

« À la recherche de Juliette », le Calendrier Pirelli 2020 réalisé par Paolo Roversi, a été présenté aujourd’hui au Théâtre Philarmonique de Vérone. Voici ce que l’artiste nous donne comme infos sur SON calendrier Pirelli.

Calendrier Pirelli 2020 : Interview de Paolo ROVERSI Calendrier Pirelli 2020 : Interview de Paolo ROVERSI Calendrier Pirelli 2020 : Interview de Paolo ROVERSI Calendrier Pirelli 2020 : Interview de Paolo ROVERSI
Voir la galerie photo

Quelle a été votre réaction lorsque l’on vous a proposé de réaliser le Calendrier Pirelli ?
Cela faisait des années que je rêvais de faire ce calendrier, car le Calendrier Pirelli est comme le Graal pour un photographe et je suis très heureux que cela ait vu le jour. Il s’agit d’un projet de rêve : Pirelli vous donne la liberté de faire ce que vous désirez et vous apporte tout son soutien pour réaliser un travail de grande qualité et de notoriété mondiale. J’ai vu pratiquement tous les Calendriers nés avant le mien : ils sont tous merveilleux et réalisés par des photographes de renommée internationale. Sachant cela, j’étais évidemment désireux de donner le meilleur de moi- même pour ce projet, dont la qualité est traditionnellement très élevée.

Comment l’idée de ce concept particulier vous est-elle venue ?
Eh bien, je souhaitais créer quelque chose qui unisse l’idée de beauté et d’amour. Le concept allie simplicité et force. L’amour et la beauté sont indissociables de mes recherches depuis des années. Et ça va sans dire qu’en tant que premier photographe italien d’un projet entièrement italien, l’histoire se devait d’être liée à l’Italie.

C’est ainsi que l’idée vous est venue de trouver « la nouvelle » Juliette ?
En réalité, il n’existe pas de nouvelle ou d’ancienne Juliette… Partir “à la recherche de Juliette”, c’est simplement partir à la recherche d’un idéal, à la poursuite d’un rêve à travers les époques. Il s’agit de la quête de la femme idéale qui symbolise la féminité, la douceur de l’amour et l’accord de la fragilité et de la force, de la timidité et de la rébellion… Juliette est tout cela. La tragédie de son histoire exprime la frontière floue entre rêve et réalité, entre une larme et un sourire, entre bonheur et douleur, entre bien et mal ; j’ai toujours été fasciné par cette frontière fragile, cette frontière presque ambiguë. Toute ma photographie évolue le long de ce fil rouge et il se peut que la beauté que je cherche, le mystère que je tente de dévoiler, soient justement ce fil lui-même.

Et le choix du casting ?
Je souhaitais des femmes provenant d’origines et de cultures différentes, chacune avec une histoire personnelle unique. Nous avons abouti à un casting stupéfiant de personnes venues de tous les coins du monde, ce qui n’a pas rendu facile d’organiser les sessions de prise de vue. Mais, grâce à l’excellent travail de coordination de Piergiorgio Del Moro, notre directeur de casting, tout s’est déroulé comme prévu. Il s’agit d’actrices, de chanteuses et d’artistes de haut niveau, chacune amenant des talents différents et des personnalités propres, qui ont intimement compris le projet et ont participé avec passion à l’aventure de Juliette. En relisant des extraits de la tragédie de Shakespeare ou en racontant des épisodes de leur propre vie ou de leur carrière, elles ont créé des moments de grande émotion sur le plateau laissant toutes les personnes présentes enchantées.

Avec autant de femmes, la figure de Roméo semble écartée …? 
Non, en réalité, Roméo est très présent. Il est essentiel pour l’histoire. S’il n’y avait pas de Roméo, il n’y aurait pas de Juliette. Et quand ils s’unissent, ils deviennent l’amour lui-même. Leur message est un message universel d’amour et de beauté, car je pense que la beauté et l’amour ne connaissent pas de frontière qu’elle soit culturelle ou religieuse. Ils sont universels.

Est-ce que quelque chose vous a particulièrement frappé pendant la réalisation du Calendrier ?
En fait, il y a eu des tonnes de surprises et la surprise a un rôle important dans mon travail. L’imprévu, l’aléatoire, le hasard sont des composants essentiels et omniprésents du processus. Parallèlement au Calendrier, nous avons également réalisé un film fait de moments inattendus et excitants.

Vos célébrités ont donc également joué ?
En effet, oui. Mes “Juliettes” n’ont pas seulement été photographiées, elles ont également interprété un film que nous avons tourné sur le plateau photographique monté à Paris et à Vérone, le lieu de naissance de Juliette et par ailleurs lieu de lancement du Calendrier. L’idée de coupler le Calendrier à la réalisation d’un film est une nouveauté et je suis ravi d’y avoir participé : précédemment il y a toujours eu des tas de vidéos à propos de ce qu’il se passait en coulisse, mon film n’est pas une séquence « behind the scene », c’est un film qui vient en parallèle du Calendrier Pirelli 2020, dont il partage le thème en le proposant dans un langage visuel différent.

Finalement vous l’avez trouvée, votre Juliette ?
Je suppose que je suis encore à sa recherche et que je n’abandonnerai jamais, parce qu’en définitive Juliette est un rêve qui ne deviendra jamais réalité. C’est ce qui la rend si séduisante, sa beauté et son mystère. Mais j’espère que les « Juliettes » que je propose feront rêver les gens.