logo La revue auto

Peugeot et Fiat vont prendre de l’avance sur la voiture électrique !

Le patron de Stellantis, nouveau groupe réunissant PSA (Peugeot) et FCA (Fiat), est l’un des premiers grands patrons de l’industrie automobile à mettre en avant la problématique de la conception et du rendu réel écologique des voitures électriques. Ce qui explique, en partie, que les modèles électriques du groupe ne sont que des adaptations de modèles thermiques. Ceci étant dit, Carlos Tavares cache un atout dans sa manche. Il mise sur la nouvelle génération de batteries.

Exterieur_peugeot-fiat-vont-prendre-de-l-avance-sur-la-voiture-electrique_0 Exterieur_peugeot-fiat-vont-prendre-de-l-avance-sur-la-voiture-electrique_1

Pour être le Numéro 1 !

Le groupe franco-italien semble de prime abord en retard sur la voiture électrique. En effet, Volkswagen avec sa plateforme 100% électrique, MEB, dispose déjà d’une bonne palanquée de modèles zéro émission.
On connait bien les Volkswagen ID.3, ID.4. Ou bien les Skoda Enyaq et Audi Q4 e-tron.
Eh bien la surprise du chef, c’est que le groupe Stellantis (Peugeot et Fiat) compte sauter d’une génération. Le but est de proposer : quatre plateformes, trois familles de moteurs et surtout des batteries à électrolyte solide… capable de parcourir jusqu’à 800 km en une charge. C’est ainsi que Stellantis compte bien devenir le numéro 1 européen de la voiture électrique. Pour ses voitures particulières, Stellantis vise un mix de plus de 70 % d’EV à l’horizon 2030 sur le Vieux Continent. Pour le marché américain, Stellantis annonce plutôt la barre des 40 % pour le début de la prochaine décennie.

Évidemment un tel programme demande de l’investissement.
Eh bien c’est chose faite, car Stellantis va consacrer une enveloppe de plus de 30 milliards d’euros d’ici 2025.
« Avec ce plan d’investissements de plus de 30 milliards d’euros, nous nous engageons à offrir des véhicules iconiques dont les performances, les prestations, le design, le confort et l’autonomie électrique seront en parfaite symbiose avec la vie quotidienne », a notamment promis Carlos Tavares, le CEO de Stellantis. Il faut l’avouer qu’avec ses 14 marques Stellantis est désormais un poids lourd et peut s’offrir ce genre de programme ambitieux.


Les bases de la stratégie Stellantis !

Le coeur de la voiture électrique est la batterie. En passant outre la Lithium-ion, Stellantis compte bien prendre le train d’après et ainsi envoyer les modèles de Volkswagen aux oubliettes. Pour arriver à cela, le groupe doit être capable de produire ses propres batteries. Stellantis est donc en train de construire 5 « Gigafactories » réparties en Europe (en France et Italie notamment) et en Amérique du Nord. L’objectif annoncé est d’atteindre plus de 130 Gigawatts-heure (GWh) de capacité d’ici 2025 et plus de 260 GWh d’ici 2030.



La stratégie d’électrification de Stellantis va s’articuler autour de 4 plateformes STLA. Trois d’entre-elles seront destinées aux véhicules particuliers (STLA Small, STLA Medium et STLA Large) et la quatrième (STLA Frame) servira plutôt aux utilitaires et autre pick-up ou tout-terrains.

Chaque plateforme pourra accueillir diverses puissances de batteries.
La plus petite plateforme, pour les citadines et compactes, disposera de batteries allant de 37 à 82 kWh pour une autonomie allant jusqu’à 500 km. La moyenne disposera d’accumulateur allant de 87 à 104 kWh pour un rayon d’action allant jusqu’à 700 km. La grande plateforme, pour les routières, est impressionnante avec ses puissances de 101 à 118 kWh. Ici la barre des 800 km d’autonomie devrait être franchie. Pour arriver à cela, Stellantis nous promet l’arrivée de la « première technologie de batterie à électrolyte solide pour l’horizon 2026.



Enfin, Stellantis va également fabriquer 3 systèmes de groupes motopropulseurs que la firme nomme EDM, pour « modules de propulsion électrique ». Ils réunissent le moteur, un convertisseur et -surprise- une boîte de vitesses. Seule solution pour faire baisser les consommations sur autoroute.
Ces EDM, qu’ils soient traction, propulsion ou 4x4, disposeront de :
80 à 130 ch pour l’EDM1
171 à 245 ch pour l’EDM2
204 à 449 ch pour l’EDM3

Derniers commentaires

  • f
    18/08/2021

    fabien

    Bonjour, Je suis toujours surpris que des sites comme le votre, qui parlent de mobilité électrique, ne soient toujours pas capable de faire la différence entre une capacité et une puissance... "La grande plateforme, pour les routières, est impressionnante avec ses puissances de 101 à 118 kWh." ...... c'est dommage, vous étiez à un "h" d'être pris au sérieux.

nos annonces Fiat

  • Fiat 500
    1.0 70CH BSG S&S ROCKSTAR

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 05/02/2021
    Garantie : 22 mois
    Prix de vente : 13 950 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 19 430 €
    Remise de : -5 480 €

  • Fiat 500
    1.0 70CH BSG S&S ROCKSTAR

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 05/02/2021
    Garantie : 22 mois
    Prix de vente : 13 950 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 19 430 €
    Remise de : -5 480 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €