LifeStyle

Bridgestone DriveGuard : Crever et continuer

Tout commença un banal matin d'hiver. Un rendez-vous en périphérie de la capitale m'obligeait à prendre mon auto. Impossible d'échapper aux bouchons matinaux, je me retrouvais donc en train de faire de l'accordéon sur l'A15. Lorsque, deux kilomètres avant le lieu de mon rendez-vous, un chuintement se fit entendre, juste avant que le voyant de pression des pneus ne fasse le sapin de Noël sur le tableau de bord. Je venais de crever. La galère commençait?!

+ de photos LifeStyle Bridgestone DriveGuard

Je me rangeai sur le bas-côté. Mon pneumatique avant droit avait eu la bonne idée de se faire perforer par une énorme vis. Pas d’autre solution que de le remplacer par la roue de secours. J’ouvris le coffre, sortis le cric, la roue et la clé de serrage. J’étais maintenant à quatre pattes, avec mon joli gilet fluorescent, en train de dévisser, soulever et serrer les 4 écrous de la roue de secours. Vous imaginez bien l’état de mes mains et de mes vêtements.

C’est pour que nous n’ayons plus à vivre ces moments sympathiques que le manufacturier japonais a développé son nouveau pneu : le Bridgestone DriveGuard.

Contrairement aux pneus conventionnels, les pneus Bridgestone DriveGuard sont conçus pour continuer de rouler malgré une crevaison. Comment ? Grâce à une toute nouvelle technologie renforçant les flancs du pneu. Ainsi pourvus, ils sont capables de supporter tout le poids du véhicule. Le Cooling Fin, une sorte d’ailette courant tout le long du flanc, permet d’évacuer la chaleur générée par la friction après la crevaison. Résultats : les ingénieurs annoncent que le DriveGuard peut rouler sur 80 km à 80 km/h même après une perte totale de pression.



Pour me rendre compte de l’efficacité de cette technologie, Bridgestone m’a invité à en faire l’essai, dans l’arrière-pays niçois. Après avoir percé ce fameux pneu DriveGuard d’un clou de plusieurs mm de largeur, les équipes de Bridgestone m’ont convié à un parcours d’une cinquantaine de kilomètres.

Si le bruit sourd du pneumatique à plat et le volant tirant légèrement à droite n’avaient pas été là pour m’indiquer que j’avais crevé, je ne l’aurais probablement pas su. Comme quoi, on peut conduire tranquillement et poursuivre son chemin en toute sécurité jusqu’au garage le plus proche.

Un pneu qui m’aurait bien servi !

essai

 
Bridgestone - DriveGuard

Psst... vous avez entendu parler de notre tout nouveau pneu DriveGuard ? Il change la donne en termes de sécurité et de maîtrise du véhicule. Découvrez toutes ses caractéristiques dans notre vidéo 360° ! #Bridgestone

Posté par Bridgestone sur mercredi 27 janvier 2016

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Bridgestone DriveGuard : Crever et continuer

image profil
Marc Hauer
2016-02-09 19:21:04  

Peut-être plus cher mais tellement plus sécurisant à haute et basse vitesse

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter