logo La revue auto

La Leon Cupra ST devient le modèle le plus puissant de SEAT

Confrontée aux nouvelles normes de calcul des consommations et émissions, la marque espagnole a dû faire des choix dans sa gamme sportive, Cupra.

Exterieur_Seat-Leon-Cupra-ST-300_2 Exterieur_Seat-Leon-Cupra-ST-300_3 Exterieur_Seat-Leon-Cupra-ST-300_5 Exterieur_Seat-Leon-Cupra-ST-300_13 Exterieur_Seat-Leon-Cupra-ST-300_32
Voir la galerie photo

Ainsi la Leon Cupra compacte voit sa puissance diminuer de 10 ch et s’établir à nouveau à 290 ch afin de respecter la nouvelle procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers (abrégée en WLTP). Après avoir augmenté régulièrement de 10 ch, passant de 280 à 290, puis 300 ch, cette fois la bouillonnante compacte fait donc un pas en arrière. Va-t-elle reprendre le patronyme de Leon Cupra 290 ?

Ce qui n’a pas changé, c’est la Leon Cupra ST. La déclinaison break, qui reçoit la traction intégrale de série, obtient donc un traitement différent. Alors que la compacte reviendra au moteur précédent de 290 ch, le break continuera avec 300 ch... et gardera ses quatre roues motrices, sans parler de la capacité de chargement supplémentaire pour en faire une véritable alternative aux SUV dits sportifs.

Une version antérieure de la Seat Leon Cupra ST a remporté le record du tour du Nürburgring il y a quelques années pour le break le plus rapide à avoir bouclé un tour de la Nordschleife, en moins de 8 minutes. Et ce fut avec « seulement » 280 ch. Le dernier modèle embarque 20 chevaux de plus et une traction intégrale, ce qui en fait une alternative d’autant plus convaincante aux lourds et hauts crossovers.
Rien n’a été annoncé concernant l’édition limitée Cupra R et ses 310 ch.