logo La revue auto

Claude Lelouch à plus de 200 km/h dans Monaco

C'est le petit matin. Le soleil se lève, les rues de Monaco sont désertes. Une vingtaine d'hommes masqués lourdement armés de leurs boîtiers d'appareil photo, de caméras équipées d'impressionnants téléobjectifs, s'activent sur la place du Casino. Au loin, on devine deux supercars rouges, l'on reconnaît rapidement deux Ferrari SF90 Stradale. Avec son moteur V8 de 1 000 ch, équipé de trois moteurs électriques, l'équipe a sorti l'artillerie lourde.

Claude Lelouch à plus de 200 km/h dans Monaco Claude Lelouch à plus de 200 km/h dans Monaco Claude Lelouch à plus de 200 km/h dans Monaco
Voir la galerie photo

La scène surréaliste a tout d'un braquage et pourtant derrière leurs masques chirurgicaux, trois hommes attirent notre attention. En effet, l'on reconnaît un regard espiègle plus que familier. Il s'agit de Claude Lelouch, entouré du notoire pilote de Formule 1 Charles Leclerc et de Son Altesse Sérénissime le prince souverain de Monaco, Albert II.

Trois hommes et une même passion : l'automobile ultra sportive. Crise sanitaire COVID-19 oblige, pas de Grand Prix de Formule 1 ce dimanche matin, mais les trois passionnés n'ont pas perdu le nord et ont profité du calme désertique dans la principauté pour refaire vivre un grand mythe du cinéma automobile : C'était un rendez-vous, tourné à Paris en 1976 à bord d'une Ferrari 275 GTB traversant la capitale à toute allure, grillant par la même occasion de nombreux feux rouges puis allant même jusqu'à emprunter des rues en sens inverse pour retrouver sa dulcinée en toute ponctualité.

À La Revue Automobile, nous nous réjouissons de retrouver Claude Lelouch derrière la caméra qui orchestre un casting de choc, avec des pointes à plus de 200 km/h, à travers un décor idyllique, tout en faisant un clin d'œil à un chef-d’œuvre de la culture cinématographique. Un grand cinéaste certes, mais aussi un homme d'action, touchant, talentueux qui affirme clairement sa passion pour « les choses les plus simples » de la vie comme « prendre un café avec un copain, aller au cinéma et conduire des automobiles vite ».

Un court métrage, le premier tourné post-confinement, qui sortira le 13 juin sur Canal +.

Voici la fiche technique de la supecar : Ferrari SF90 Stradale.