logo La revue auto

Comme un Samuraï sur sa Yamaha SR500/400 avec Jinki Kanno

Yamaha fait son show avec ses 2 roues plus sexy les unes que les autres. Véritable aficionado de la marque, le créateur de mode japonais, Jinki Kanno revisite la philosophie de l'ensemble avec une proposition de vêtements au look très Samuraï, qui recouvrent également la monture. L'art c'est comme la politique. C'est pas parce que l'on n'y comprend rien, que l'on ne peut pas en parler ;-)

Exterieur_comme-un-samurai-sur-sa-yamaha-sr500-400-avec-jinki-kanno_0 Exterieur_comme-un-samurai-sur-sa-yamaha-sr500-400-avec-jinki-kanno_1 Exterieur_comme-un-samurai-sur-sa-yamaha-sr500-400-avec-jinki-kanno_2 Exterieur_comme-un-samurai-sur-sa-yamaha-sr500-400-avec-jinki-kanno_3

Hideaki Shikama, le styliste qui se cache derrière la marque de mode Children of the Discordance, a conçu une mini collection, baptisée Over, inspirée des motos Yamaha SR500 et SR400.

Yamaha Motor a fourni une SR500 et une SR400 - deux gros monocylindres devenus "culte" depuis leur sortie en 1978 - à Hideaki Shikama afin qu'il puisse les utiliser comme modèle pour créer des vêtements pour sa collection Over. Des vêtements qui peuvent être portés par les modèles SR, mais aussi par leurs pilotes.

Hideaki Shikama s'est inspiré de la philosophie de développement Jinki Kanno* de Yamaha Motor pour créer ces vêtements. Il a cherché à exprimer la joie que l'unité pilote-machine peut apporter, ainsi que l'amour que les propriétaires éprouvent pour leur moto, qu'ils considèrent comme leur fidèle partenaire. Les « vêtements » qu'il a créés pour les modèles SR - réservoir de carburant, selle, garde-boues, pneus, etc ... - peuvent également être portés par le pilote sous la forme d'un sac à dos de style militaire.

* Se définit comme la délicieuse ivresse ressentie lorsque le pilote ne fait qu'un avec la machine, un sentiment qui sert de base au développement des performances Yamaha.

En 2011, Shikama a fondé sa marque de mode Children of the Discordance, créant de nombreuses collections équitables se distinguant par des designs créatifs uniques, comme des trench-coats vintage aux motifs patchwork. Ce travail lui a valu de recevoir d'importantes distinctions, dont le TOKYO FASHION AWARD en 2017.

Hideaki Shikama
« J'ai ressenti une forte affinité avec la philosophie Monozukuri de Yamaha (création de produits en mettant l'accent sur le savoir-faire et l'excellence) qui valorise davantage la façon dont les gens ressentent les choses que les pures analyses cartésiennes. Yamaha considère notamment que lorsqu'une personne et sa machine ne « font qu'un » et sont en mesure de « communiquer », une joie naît de cette relation, et c'est cette spécificité qui m'a marqué. Je pense que cela devrait être pareil pour les vêtements et les personnes qui les portent. 

Pour créer Over, nous avons repris le même concept de patchwork et graffiti vintage que pour nos autres collections. Nous avons fait beaucoup d'essais et commis de nombreuses erreurs, mais j'ai été impressionné par la façon dont tous les membres de l'équipe ont pris plaisir à coudre, assembler, etc. Personnellement, c'était la première fois que je travaillais sur un produit industriel comme celui-ci et je crois que ce projet a vraiment élargi notre palette d'expression créative. »

La collection Over sera présentée dans le cadre de la présentation de Children of Discordance d'Hideaki Shikama, à showroom.tokyo, salle d'exposition Espace Bis 5 à Paris, durant la Men's Fashion Week qui aura lieu du 20 au 25 juin.

Présentation collection Children of the Discordance :
showroom.tokyo
Espace 5 Bis
5, Bis rue Froissart
75 003 Paris

©YAMAHA
Photographie : KEITA SUZUKI
Modèle : KENTA SHIMAHARA