logo La revue auto

Essai Cupra Leon e-HYBRID 204 ch : l’essence de Cupra est-elle préservée ?

Marque sportive de Seat, il est de prime abord difficile d’imaginer chez Cupra une Leon hybride de « seulement » 204 ch quand on pense d’un autre côté aux Leon de 300 ch ou au Formentor VZ5 de 390 ch. Signe des temps, elle prend place au côté de la Born 100 % électrique et permet de rouler à prix « d’ami » dans une Cupra par ailleurs fort séduisante. Alors, la marque hispanique se dilue-t-elle avec un hybride si peu puissant ?

Exterieur_essai-cupra-leon-e-hybrid-204-ch-l-essence-de-cupra-est-elle-preservee_4 Exterieur_essai-cupra-leon-e-hybrid-204-ch-l-essence-de-cupra-est-elle-preservee_1 Exterieur_essai-cupra-leon-e-hybrid-204-ch-l-essence-de-cupra-est-elle-preservee_2 Exterieur_essai-cupra-leon-e-hybrid-204-ch-l-essence-de-cupra-est-elle-preservee_3
Voir la galerie photo

Avec 120 kg de plus sur la balance que le modèle thermique et 204 petits chevaux, il est peu de dire que la Cupra Leon e-HYBRID 204 interroge sur son blason, d’autant qu’elle est également disponible chez Seat, la maison mère voulue plus généraliste.

Et pourtant…

Si l’on oublie volontairement le logo et toute velléité très sportive, les premiers tours de roue entièrement en électrique (mode par défaut au démarrage) deviennent alors agréables et le silence de fonctionnement clairement appréciable dans le tumulte parisien. Les 116 ch du moteur électrique se montrent vaillants grâce au couple immédiatement disponible et permettent de s’insérer dans la circulation avec aisance, même sur voie rapide. L’amortissement est d’ailleurs très convenable malgré les 1 614 kg à vide, mais se montrera tout de même un peu cassant sur les plus grosses aspérités à faible vitesse, sans que cela ne soit jamais désagréable.

Notre premier trajet sans une goutte de carburant aura totalisé 52 km avant que la batterie de 12,8 kWh soit totalement vide et oblige le moteur essence 4 cylindres de 1,4 litre et 150 ch à se réveiller discrètement. Ce dernier se montre relativement peu sonore et ne semble pas souffrir plus que de raison de l’absence d’assistance électrique et du surpoids. Bien sûr, dès lors que l’on a besoin d’effectuer un dépassement rapide, il se fera entendre, mais la batterie vient alors en secours avec toujours un fond d’énergie.

Côté consommation, il sera alors difficile sur un trajet mixte de descendre sous les 8 litres aux 100 km sans une conduite résolument économe. Néanmoins, le mode Eco permet de réduire la consommation sur long trajet autoroutier grâce au mode roue libre.

… elle tourne

Lorsque l’on sélectionne le mode Sport et que l’on fait appel à la fois au moteur thermique et à l’électrique, la Cupra se montre alerte avec de belles reprises grâce aux 350 Nm cumulés et un 0 à 100 km/h effectué en 7,5 secondes. C’est certes un peu juste pour une Cupra, mais bien suffisant au quotidien, d’autant que la tenue de route n’est pas en reste. Les 120 kg supplémentaires sur la balance se sentent, bien entendu, mais la belle espagnole fait montre d’un train avant incisif et précis qui la rend fort plaisante à mener en conduite dynamique, d’autant que l’arrière enroule de façon saine et progressive.



Dans un tel cas, l’autonomie électrique fond comme neige au soleil et la consommation thermique incite à lever le pied en ces temps où le litre de SP s’échange contre plus de 2 €. C’est d’ailleurs là que se révèle l’intérêt de cette hybride rechargeable puisque, si l’on prend la peine de la recharger tous les jours et de ne parcourir qu’une centaine de kilomètres au quotidien, en usant du mode Hybride, il est possible de ne consommer que 2,8 litres aux 100 km en moyenne, comme nous l’avons fait.

Il faudra alors avoir à domicile un point de recharge, car, avec un chargeur embarqué de seulement 3,6 kW, il faudra au minimum 3 h 42 pour la recharger entièrement, et le double sur une prise domestique classique. Avec le prix à la minute de la plupart des bornes publiques, il n’est pas judicieux de recharger en dehors de chez soi, à moins de vouloir rendre cette Leon financièrement très décevante.

Agaçante Cupra Leon

Une fois la voiture branchée, nous avons tout le loisir d’observer le design franchement réussi de l’ibère qui ne surjoue jamais, mais affirme tout de même des traits marqués sans se parer de nombreux accastillages vulgaires. La Leon est sans doute l’une des plus belles compactes du moment, et le Rouge Désir de notre modèle (900 €) porte définitivement très bien son nom.

À l’intérieur, le volume de coffre se réduit comme peau de chagrin en perdant 110 litres, désormais dévolus à la batterie, pour s’établir à un volume tout juste suffisant de 270 litres. À l’inverse, les passagers arrière sont plutôt bien lotis grâce à l’empattement long de la Leon, tandis que ceux à l’avant seront parfaitement à leur aise dans les beaux sièges baquets tendus de similicuir noir et de surpiqûres rouges.



Devant le conducteur, le combiné d’instrumentation numérique offre plusieurs affichages selon les goûts et envies de chacun, tandis que l’écran tactile de l’infodivertissement s’affiche sur une dalle de 10 pouces et se montre particulièrement agaçant à l’usage. Le choix du tout tactile, ou presque, est ici un exemple à ne pas suivre. Certes, la climatisation demeure assez simple à trouver, bien que nous ayons une franche préférence pour des boutons physiques, mais l’ergonomie globale du système n’est pas optimale. Il est, par exemple, obligatoire de passer par un menu, puis un sous-menu pour gérer les modes de conduite Eco, Confort et Sport, le rendant inutilisable en cas de besoin temporaire pour simplement doubler sur une départementale tandis qu’il faut une manipulation similaire pour choisir entre le mode Hybride et Electrique. Ajoutons à cela qu’il est long et peu réactif, et nous obtenons un cocktail peu agréable à la dégustation.

Conclusion:


La Cupra Leon e-HYBRID 204 ch, si ce n’est son agaçant système multimédia, est une voiture très recommandable dont le tarif débute à 41 150 € (46 105 € pour notre modèle d’essai), auquel il convient de soustraire 1 000 € de bonus écologique. Si le prix demeure costaud, il propose en échange une très jolie compacte, dynamique si l’envie nous en prend, et économique tant que l’on joue le jeu de la recharge.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
4 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Dynamisme préservé
  • + Design
  • + Consommations
  • - Confort un peu ferme
  • - Consommations batterie vide

nos annonces Cupra

  • Cupra Formentor
    1.5 TSI 150ch 4th Anniversary Edition DSG7

    Essence : Automatique
    5000 km : Occasion
    Indépendant: Alpes-Maritimes
    Mise en circulation : 01/06/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 35 490 €
    Mensualité : NC

  • Cupra Formentor
    1.4 e-HYBRID 245ch VZ DSG6

    Essence : Automatique
    9870 km : Occasion
    Indépendant: Charente-Maritime
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 45 900 €
    Mensualité : NC

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 30/09/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 30/09/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €