logo La revue auto

Essai Megane E-Tech Plug-in : l’hybride, une émulation dans la bonne direction ?

La Megane est une voiture emblématique pour beaucoup d’entre nous. Qu’elle soit véhicule familial, véhicule de fonction, véhicule d’intervention, on croise cette fameuse Megane dans notre quotidien, en ville ou sur les routes. En effet, avec plus de sept millions d’exemplaires vendus à travers le monde, il s’agit du premier véhicule à destination des flottes.

Exterieur_essai-megane-e-tech-plug-in-l-hybride-une-emulation-dans-la-bonne-direction_0
Voir la galerie photo

Pour cette quatrième génération, toujours dans son tournant sur la transition énergétique, Renault présente cette Megane dans sa version E-tech plug-in rechargeable.

La nouvelle Renault Megane E-tech existait déjà en version Estate et existe désormais en berline hybride rechargeable. 160 ch avec un moteur hybride 100 % rechargeable qui donne la possibilité de rouler 50 km en électrique et est capable d’atteindre jusqu’à 135 km/h. Reconnaissable à ses badges « E-Tech plug-in hybrid » et aux deux losanges RS Line sur l’autre côté. On ne change pas une équipe qui gagne, son look et son aspect sont identiques, sauf que celle-là a deux trappes, à gauche l’essence, à droite l’électrique.

À bord, l’on retrouve l’excellente position de conduite qui fait que l’on pourrait traverser la France et même au-delà avec un confort notable. Devant les yeux, le tableau de bord entièrement digitalisé où l’on remarque une réplique de la Megane roulant vers un horizon paisible et bienveillant avec ce coucher de soleil. Détail amusant – et qui épate toujours autant les passagers –, on peut remplacer l’image de Megane par une Formule 1 Renault. Sans doute un clin d’œil à la technologie E-tech qui est déjà embarquée depuis de nombreuses années dans les Formule 1. À droite, l’écran tactile avec R-Link qui permet de presque tout gérer en matière de navigation, réglages conducteur et autres aides à la conduite ou au parking du véhicule jusqu’au réglage du téléphone, des enceintes sono Bose, entre autres.


Le pied posé sur le fameux pédalier alu sport, les mains sur l’emblématique volant en cuir sport avec ses surpiqûres et, surtout, les sièges enveloppants au niveau des jambes et des bras, dans lesquels il est toujours surprenant de voir à quel point on est bien maintenu.

Une pression sur le bouton EV et le véhicule passe ainsi en full électrique. Il existe d’ailleurs deux fonctionnalités : « E-save » pour garder un pourcentage de batterie afin de rouler en électrique une fois arrivé à destination puis le « E-nav » où la voiture et son système vont décider d’activer le mode électrique en fonction des routes empruntées et de la topographie. Un afficheur vous informe si le moteur recharge la batterie, si les batteries alimentent les roues ou réalimentent les batteries.


Il faut l’avouer, c’est quand même étrange d’observer cette Megane silencieuse s’éloigner et progresser à travers les routes, en tout électrique. Car d’habitude, cette mélodie inquiétante qui résonne dans les rues est synonyme d’une Zoé à l’approche et pourtant, il s’agit bien d’une Megane. Ici dans sa version « RS Line », on remarque cet imposant extracteur à l’arrière donnant une impression d’abaissement de la caisse. Une conduite ras le sol qui renforce ce look sportif et incisif.

Au-delà de procurer le calme dans l’habitacle, l’électrique vient non seulement pour faire des économies de consommation de carburant (aux alentours de 6 l/100 km), mais surtout pour ajouter du mordant à l’accélération.

L’avantage encore, à ce côté « pas de bruit » qui nous a beaucoup surpris lorsqu’on a se dandiner devant nous et qu’on l’a suivi sur 50 mètres sans qu’il se rende compte de notre présence. Même les chevaux ont été intrigués et se sont approchés pour observer avec curiosité l’animal bleu étonnant.

Conclusion:


La gestion du passage entre le moteur thermique et électrique est quasi imperceptible et en toute douceur.
Le châssis est d’une agilité à presque toute épreuve et c’est encore une fois le confort lorsque l’on franchit des dos d’âne qui bluffe le plus.

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Facile à conduire
  • + Le système R-Link
  • + L’ergonomie
  • - Le très gros logo Renault
  • - Les fausses sorties d’échappement
  • - RS Line, ça en a la gueule, mais il n’y a pas le son

nos annonces Renault

  • Renault Trafic
    L2H1 1300 2.0 DCI 145CH ENERGY GRAND CONFORT E6

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 26/01/2021
    Garantie : 24 mois
    Prix de vente : 27 228 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 39 840 €
    Remise de : -12 612 €

  • Renault Captur
    1.6 E-TECH PLUG-IN 160CH INTENS

    Diesel : Automatique
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 26/03/2021
    Garantie : 24 mois
    Prix de vente : 27 980 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 36 670 €
    Remise de : -8 690 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €