logo La revue auto

Happy GoodYear ... en pneus hiver

« Top ! Je suis une pièce essentielle à toute auto en vue de garantir le confort, la sécurité et a fortiori d’être mobile ? Je suis un élément unicolore, qui se meut à travers les saisons, la plupart de mes propriétaires ignorent mon modèle, mes caractéristiques et de surcroît ma marque… je suis, je suis ? »

Happy GoodYear ... en pneus hiver Happy GoodYear ... en pneus hiver Happy GoodYear ... en pneus hiver
Voir la galerie photo

Voilà, le genre d’énoncé qu’aurait pu lire Julien Lepers dans le célèbre jeu de télévision Questions pour un champion.
Et la bonne réponse est bien évidemment : les pneumatiques !

Qu’ils soient toutes saisons, été ou hiver, beaucoup d’automobilistes ignorent ou négligent leurs pneus et pourtant… Avec le début de la chute des températures, nous entrons dans une période où les feuilles mortes, l’humidité, le givre, la boue ou encore le verglas peuvent rendre les déplacements des plus chaotiques pour ne pas dire fatals.

En dépit du lobbying des industries pneumatiques, le tant décrié décret hiver « qui a entraîné une précipitation des clients pour se ruer sur l’achat de pneumatiques hiver » n’est finalement pas passé. Malheureusement, il n’y a pas de quoi se réjouir…


Pourtant, il suffit de se rappeler cet épisode neigeux qui a touché et paralysé toute la France. Véhicules coincés, à l’arrêt en pleine autoroute, incapables de progresser sur les routes… Toutefois, il reste une infime partie des automobilistes qui prennent le pneu au sérieux. En effet, les pneus hiver représentent 14 à 16 % du marché et cela, peu importe la rudesse de l’hiver.

Évidemment, c’est dans le Grand Est, en Bourgogne, Franche-Comté et Rhône-Alpes que plus de 82 % de ventes se font, en raison des conditions climatiques. Car, « en dessous de 7 degrés, le pneu perd toutes ses capacités », explique Alexandre Scharis, responsable des projets techniques, à l’innovation center de Goodyear à Colmar-Berg. Et ceci ne concerne pas uniquement les voitures, mais aussi les camionnettes…

Victime d’un préjugé sur sa couleur ou son apparence peu sexy, le pneu n’est pas qu’un simple morceau de caoutchouc griffé. Effectivement, les pneus sont une alliance de gomme comprenant de 15 à 20 composants, dont des câbles métalliques, assemblés selon une science des matériaux très précise. Ces derniers sont mis à l’épreuve selon 3 800 tests et sur 330 000 km.

La nouveauté chez GoodYear est ces pneus Ultragrip performance +. Il s’agit d’un pneu hiver dont on note des lignes de découpe foisonnantes : « cinq fois plus de lamelles qu’un pneu été » détaille Alexandre Scharis. « Ce que l’on ne voit pas, c’est cette gomme spéciale qui permet de conserver la flexibilité à basse température. Les lamelles sont mieux disposées avec un système d’enclenchement qui permet une empreinte plus carrée au sol », poursuit-il.

Des bottes de sept lieues qui permettent ainsi l’amélioration du freinage grâce à une nouvelle résine de traction qui perfectionne la déformation des blocs puis assure de meilleures conditions de sécurité de roulage.

Le casse-tête du choix des pneumatiques se pose lorsqu’il faut trancher entre pneus quatre saisons et pneus hiver. Ce qui implique nécessairement une contrainte de temps, de stockage et de logistique en amont pour l’automobiliste. Même si chez Good Year, les normes ont été poussées de façon très stricte, permettant ainsi d’avoir des pneus toutes saisons parfaitement polyvalents, capables eux aussi de s’adapter aux conditions météo variées.

Car il n’y a pas de petites économies ; surtout quand il s’agit d’optimiser son temps et de ne pas se retrouver piégé par les imprévus climatiques de l’hiver ou par la pluie, et de rouler en toute sérénité. Et ça, ça n’a pas de prix !