logo La revue auto

Nissan JUKE e-POWER : les 2 moteurs hybrides de Renault à la rescousse

Alors qu’il était le leader du segment des SUV urbain, Nissan JUKE s’est clairement perdu en route. Il faut dire que la longue attente entre la première et seconde génération a fait son œuvre. Bien heureusement pour Nissan, les ingénieurs peuvent toujours piocher dans la banque d’organes de la maison mère Renault. C’est la raison pour laquelle nous allons voir au catalogue 2021 du SUV nippon, l’arrivée des moteurs hybrides E-Tech de Renault.

Exterieur_nissan-juke-e-power-les-2-moteurs-hybrides-de-renault-a-la-rescousse_0 Exterieur_nissan-juke-e-power-les-2-moteurs-hybrides-de-renault-a-la-rescousse_1 Exterieur_nissan-juke-e-power-les-2-moteurs-hybrides-de-renault-a-la-rescousse_2

Nissan JUKE e-POWER Plug In 160

En fer de lance de la gamme JUKE année 2021, les concessionnaires pourront compter sur le système moteur hybride rechargeable E-TECH Plug-in hybride 160. Déjà présent sur MÉGANE Estate, MÉGANE Berline et Captur, ce système hybride rechargeable associe une batterie au Lithium-ion de 9,8 kWh en 400V à un moteur électrique. Celui-ci dispose d’assez de puissance pour faire mouvoir cette Nissan JUKE e-POWER Plug In 160 jusque’à la vitesse de 135 km/h sans émettre un gramme de C02. Le tout avec une autonomie de 50 kilomètres et même jusqu’à 65 kilomètres ville.

Grâce à cette technologie, JUKE e-POWER Plug-In hybride affichera une consommation record à partir de 1,4 l/100 km et un niveau d’émission de CO2 maîtrisé à partir de 28 g/km en cycle mixte (WLTP).


Nissan JUKE e-POWER Hybrid 140

Une bonne nouvelle ne vient jamais seule. La preuve encore une fois avec l’adoption du moteur « full hybride » E-Tech 140. Ce système hybride ne dispose pas d’une autonomie électrique digne de ce nom. Ce système singe celui des Toyota en optimisant les relances, les démarrages et la récupération d’énergie cinétique. Il est identique à celui qui équipe déjà Clio E-TECH Hybrid.

D’après les ingénieurs, il offre également un excellent rendement énergétique, notamment grâce à sa boîte de vitesses innovante multimodes, son freinage régénératif efficace et sa haute capacité de recharge automatique des batteries. Le temps de roulage en ville atteint jusqu’à 80 % en tout électrique. Ce qui permet de limiter les émissions de CO2 et de réduire les consommations jusqu’à 40 % en cycle urbain par rapport à une motorisation uniquement thermique. Les réglages permettent au conducteur de choisir un mode de conduite particulier entre HYBRID pour le quotidien, Eco pour consommer encore moins et Sport pour cumuler la puissance de tous les moteurs.

La motorisation e-POWER Hybrid s’adapte à tous types de parcours et à tous les usages, pour une polyvalence maximale. Elle convient aussi bien à ceux qui recherchent plus d’efficience grâce au roulage électrique qu’aux gros rouleurs jusqu’à présent adeptes du Diesel et qui recherchent une consommation basse sans avoir à changer leurs habitudes.
La raison ?
C’est qu’il sera bien moins cher. On parle d’une différence aux alentours de 6 000 €.