Vous pouvez écouter cet article :

Opel Astra Electric : du blitz passe à l’électrique

La marque du blitz peaufine sa gamme Astra. Après un lancement en fanfare et de multiples prix de la presse, la célèbre berline compacte et son pendant break se sont offert il y a quelques semaines une hybride haut de gamme, la GSe. Celle-ci complète une gamme de groupes motopropulseurs allant du turbo essence à l’hybride rechargeable en passant par le turbodiesel. Il lui manquait une version 100 % électrique. Ce manquement sera bientôt comblé par l’Opel Astra Electric. Voici les premières informations de celle qui pourrait bien bouleverser son petit monde.

Exterieur_opel-astra-electric-du-blitz-passe-a-l-electrique_0 Exterieur_opel-astra-electric-du-blitz-passe-a-l-electrique_1 Interieur_opel-astra-electric-du-blitz-passe-a-l-electrique_0

Stellantis pousse ses marques vers l’électrification.
Opel n’y dérogera pas.
La preuve aujourd’hui avec l’annonce de la commercialisation en 2023 d’une Opel Astra Electric qui sera accompagnée par son break, Opel Astra Sports Tourer Electric.

Opel Astra et son système électrique

Bon, soyons francs. Le système de propulsion électrique de cette Astra Electric n’est pas véritablement inconnu puisqu’il sera également présent dans les Peugeot e-308 en plus du duo Peugeot e-208 et Peugeot e-2008 millésime 2023.

Ainsi, l’Opel Astra Electric profitera de la dernière génération de groupes motopropulseurs électriques de la firme française, qui va changer de chimie de batterie et utiliser un nouveau moteur.
Celui-ci accumule 156 chevaux et 270 Nm de couple.
Malgré cette belle puissance, pour économiser des électrons, Opel limitera la vitesse de pointe à 170 km/h.
Pourquoi économiser du jus ?
Parce que la batterie n’est pas des plus impressionnantes.

En effet, les accumulateurs lithium-ion emmagasinent 54 kWh d’énergie grâce à 102 cellules logées dans 17 modules. L’avantage d’une batterie de ce calibre, c’est de limiter son poids, et donc ses besoins en électricité.
D’ailleurs, Opel, tout comme Peugeot, installe une pompe à chaleur de série. De plus, l’aérodynamique est revue pour limiter au maximum son impact sur les consommations qui se contentent de 12,7 kWh aux 100 kilomètres. Ainsi, Opel vise une autonomie moyenne normée WLTP de 416 kilomètres.
Un rapport kWh/autonomie de premier ordre.

On ne peut omettre la problématique de la recharge.
Ici, le choix de Stellantis est de rester sur une technologie 400 volts et une puissance de 100 kW en courant continu. L’Astra électrique peut ainsi être rechargée à 80 % en 30 minutes environ. De plus, l’Astra Electric est équipée en série d’un chargeur embarqué triphasé de 11 kW. Ce qui permet de la brancher sur une borne lente publique et de faire le plein en 4 h 30.

Opel ne communique pas encore le tarif de ses Opel Astra Electric et Opel Astra Sports Tourer Electric.

Conclusion:


« L’Astra Electric et l’Astra Sports Tourer Electric sont de véritables pionnières : avec les versions 100 % électriques de la 5 portes et du break, les clients bénéficieront d’une voiture conjuguant praticité et confort, et offrant surtout un grand plaisir de conduite, mais sans émissions. C’est ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de “Greenovation” pour qualifier notre approche de la mobilité, déclare Florian Huettl, CEO d’Opel. À cette occasion, nous continuons à déployer notre programme d’électrification. La nouvelle Opel Astra Electric est une étape importante sur la voie qui nous conduira à devenir une marque 100 % électrique en Europe. »

nos annonces

  • Opel Mokka
    Mokka 1.6 CDTI - 136 ch FAP 4x2 ecoFLEX Start&Stop

    Diesel : Manuelle
    97735 km : Occasion
    Indépendant: Nièvre
    Mise en circulation : 29/02/2016
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 11 990 €
    Mensualité : NC

  • Opel Corsa
    1.2 75 ch BVM5 Edition

    Essence : Manuelle
    19997 km : Occasion
    Indépendant: Maine-et-Loire
    Mise en circulation : 01/05/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 16 490 €
    Mensualité : NC