logo La revue auto

SONY se lance dans la voiture électrique avec : VISION S

La transformation du secteur automobile n’en est qu’à ses débuts. La propulsion électrique est bien plus simple à concevoir que les moteurs à essence ou diesel. La valeur ajoutée se situe même plus dans la gestion de l’énergie que dans la production et l’assemblage d’un système électrique. Largement de quoi aiguiser l’appétit de groupes spécialisés dans l’électronique. Pour preuve, voici que le géant SONY nous dévoile sa Sony Vision-S au CES de Las Vegas.

Exterieur_sony-se-lance-dans-la-voiture-electrique-avec-vision-s_1 Exterieur_sony-se-lance-dans-la-voiture-electrique-avec-vision-s_0 Exterieur_sony-se-lance-dans-la-voiture-electrique-avec-vision-s_2 Exterieur_sony-se-lance-dans-la-voiture-electrique-avec-vision-s_3 Exterieur_sony-se-lance-dans-la-voiture-electrique-avec-vision-s_4

Une VISION inédite de SONY…

C’est dans un brouhaha incroyable que les dirigeants de SONY ont dévoilé leur première voiture au CES de Las Vegas. Il faut dire que personne n’attendait la firme nippone sur ce sujet. Mais voilà, elle compte bien s’imposer en tant qu’équipementier automobile d’envergure.

Car en effet, si cette SONY VISION S est bel et bien une toute nouvelle voiture électrique, il n’est pas prévu de la produire pour l’instant. Le bolide sert surtout à imposer les solutions techniques développées pour l’automobile.

Ce show-car a des yeux tout autour de lui. Il dénombre pas moins de 33 capteurs qui cumulent radar, caméra, laser et même les derniers Lidar, pour détecter les objets et personnes autour de sa carrosserie.

SONY n’oublie pas l’infodivertissement, qui est aujourd’hui un vrai vecteur d’achat de voiture moderne. Pour preuve, cette SONY VISION S accueille une palanquée d’écrans dont un qui parcours le tableau de bord. Cerise sur le gâteau, SONY lui incorpore une sono immersive à 360°.


Une VISION de SONY qui a du coffre !

Même si cette voiture électrique n’est pas conçue pour la vente, à la rédaction nous nous sommes enthousiasmés pour sa fiche technique. Tout d’abord, sachez que le Japonais a demandé de l’aide à Magna qui a conçu la plateforme.

La batterie au Lithium-ion fournit assez d’énergie pour alimenter des moteurs électriques cumulant 526 chevaux. Le tout passe sur les quatre roues et se tape un 0 à 100 km/h en 4.8 secondes, alors que la vitesse de pointe s’établit à 240 km/h. SONY ne donne, par contre, aucune indication sur l’autonomie.