logo La revue auto

Aston martin dbs superleggera la ferrari 812 superfast dans le viseur

Désormais dans un nouveau chapitre de son histoire, Aston Martin est en mesure de rivaliser avec Ferrari. Ainsi est née l’Aston Martin DBS Superleggera, forte de 725 ch.

Exterieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_3 Exterieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_4 Exterieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_8 Exterieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_11 Interieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_22 Interieur_Aston-Martin-DBS-Superleggera_23
Voir la galerie photo

Pour se donner les moyens d’aller chercher la marque italienne, Aston Martin a présenté en 2012 la Vanquish. Toutefois, ses 573 ch tiraient un peu court face aux 740 ch de la Ferrari F12, alors dans le viseur de l’Anglaise.

Aston Martin resserre désormais l’écart et dévoile la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera, au badge particulièrement iconique. Reposant sur une Aston Martin DB11, la nouvelle GT embarque le V12 5,2 litres biturbo dans une configuration portée à 725 ch pour 900 Nm de couple.

À la simple bataille des chiffres, l’Aston Martin DBS Superleggera ne touche pas les 800 ch de la Ferrari 812 Superfast, mais les performances annoncées n’ont pas à rougir : le coupé est annoncé avec un 0-100 km/h en 3,4 secondes et une vitesse de pointe de 339 km/h le 0-160 km/h réclame 6,4 secondes alors que 4,2 secondes sont nécessaires entre 80 et 160 km/h.

Côté style, l’Aston Martin DBS Superleggera se démarque de la DB11 avec des lignes agressives, mais non dénuées de raffinement. Un dessin qui évoque à de nombreuses reprises le style de la carrosserie Zagato, souvent associée à Aston Martin pour des créations uniques.

L’Aston Martin DBS Superleggera arrivera sur le marché avant la fin de l’année, à un prix qui devrait avoisiner les 290 000 euros en France.