Mercedes

Essai Mercedes Classe C : le meilleur ne se voit pas

Face à une concurrence toujours plus intense, dans un segment en perte de vitesse un peu partout dans le monde, le constructeur à l'étoile réagit en repositionnant sa Mercedes Classe C avec une petite cure de jouvence esthétique et technologique. On profite des derniers jours de soleil pour en prendre le volant et vous faire une revue de la starlette.

+ de photos Mercedes Classe C 2019

Classe C : la tête de gondole de Mercedes

Cela fait déjà 4 années que la génération actuelle de la Classe C parcourt nos routes. Et pour Mercedes, ce modèle reste toujours en tête de ses ventes. Rien qu’en 2017, la marque à l’étoile a vendu au total plus de 415 000 berlines et breaks à travers le monde. Les deux modèles à deux portes ne dérogent évidemment pas à la règle. Le coupé, lancé fin 2015, et le cabriolet, disponible depuis l’été 2016, parlent à la fois au cœur et à la raison. Le succès de la Classe C est en partie lié à sa large gamme de motorisations, sa technologie, son esthétique et son histoire.

En effet, la Classe C est l’héritière des modèles 190 et 190 E (série W 201) construite en 1982. Depuis, la Classe C de Mercedes définit constamment de nouvelles références en matière de prestations routières et techniques. Notre « série 205 » reprend cette ambition à son compte avec une mise à jour qui, mine de rien, la fait grimper d’un cran au niveau de ses prestations globales.

Mercedes Classe C : les changements visibles.

Modifier une auto qui se vend bien, un peu partout dans le monde, ce n’est pas chose aisée. Et l’on sent bien la fébrilité des designers allemands avec cette Mercedes Classe C millésime 2019. Les évolutions esthétiques sont plutôt chiches avec des pare-chocs revus, une grille de calandre style diamant et l’intérieur des optiques remaniées. Voilà la recette de ce facelift. Dans les faits, il faudra être un aficionado obtus pour pouvoir repérer ces fameux changements.

Dans l’habitacle, c’est la même histoire. Certes, les plastiques montent en gamme, les sièges peuvent intégrer une fonction massage, il y a également le démarrage sans clé et le combiné d’information peut passer au « tout digital » via les options, mais tout cela ne révolutionne pas le cockpit de la « C ».

Mercedes Classe C : les changements invisibles.

Si ce qui est visible n’évolue guère, ce qui est caché, en revanche, évolue grandement.

La Classe C, une voiture autonome ?

Tout d’abord, les assistances à la conduite franchissent un cap. En reprenant les radars, lasers et caméra de la grande limousine Classe S, la petiote s’offre une conduite presque autonome sur autoroute. Dans le jargon des ingénieurs automobile, elle passe en rang 2. C’est-à-dire qu’elle se pilote automatiquement dans les bouchons, elle peut même s’occuper des dépassements et plus globalement, les équipements de sécurité de dernière génération, comme le freinage automatique d’urgence, la mettent en tête de file des voitures intelligentes.

La Classe C, une voiture lumineuse ?

La Classe C millésime 2019 propose également, en option, les nouveaux phares MULTIBEAM LED. Ces phares intègrent un éclairage d’intersection, un éclairage rond-point, un éclairage urbain et un éclairage mauvais temps en complément des fonctions de l’Intelligent Light System proposé jusqu’à présent.

Que veut dire ce charabia ?

En mode feux de route, l’ordinateur contrôlant les feux de route adaptatifs assure en permanence un éclairage longue portée de la route sans éblouir les usagers circulant en sens inverse. Pour y arriver, il ajuste ses rayons de lumière pour ne jamais les pointer sur un usager.

Par exemple si rien n’est détecté, que la route est droite et que la vitesse du véhicule est supérieure à 40 km/h, les feux de route très longue portée, ULTRA RANGE, s’allument automatiquement. Lorsque des véhicules arrivent en sens inverse ou sont détectés en amont, les LED des modules de feux de route sont partiellement désactivées, créant de chaque côté un système d’obturation d’éclairage en forme de U.

Essai MERCEDES Classe C année 2019

Mercedes Classe C, une voiture électrifiante !

Dans le registre des nouveautés, on ne peut omettre ses moteurs. Ils ont tous été revus. Si l’offre passe de 15 à 9 groupes motopropulseurs, elle n’en devient pas moins « plus dans le coup ».

En essence, la nouvelle Classe C est équipée d’une nouvelle génération de moteurs à quatre cylindres électrifiés par un système d’alternodémarreur. Il combine une batterie au lithium-ion de 48 V à un petit moteur électrique de 14 chevaux. Ce système, que Mercedes nomme EQ Boost, contribue à réduire les consommations de carburant et à aider les relances. Le soutien de l’EQ Boost est également exploité pour atteindre le plus rapidement possible le régime moteur voulu pendant le passage de rapport.

Ce n’est pas tout. D’après la firme, cette solution technique permet d’éteindre le moteur en roulant pour profiter de l’inertie emmagasinée et, lors d’un freinage ou d’une forte décélération, de récupérer l’énergie cinétique pour recharger la batterie.

Pour les diesels, la grosse nouveauté arrive avec le moteur d’entrée de gamme qui prend place dans les C 180 d et C 200 d. Ce 4 cylindres turbo diesel de 1,6 litre se contente d’une consommation, en cycle mixte, de 4,7-4,6 l/100 km et d’émissions de CO2, en cycle mixte, de 124-122 g/km pour une puissance de 122 et 150 chevaux.

Au-dessus, un 4 cylindres de deux litres remplace avantageusement l’ancien 2,2. Ce nouveau venu offre une compacité accrue et un poids en baisse de 16 kg. Sur la C 220, il produit 194 canassons, soit tout juste 24 chevaux de plus que son prédécesseur. Pourtant, il se contente d’une consommation moyenne selon le nouveau cycle mixte européen de 4,8-4,4 litres aux 100 kilomètres.

Tout cela ne vous suffit pas. Alors la Mercedes C 43 4MATIC est pour vous ! Son V6 biturbo compte pas moins de 390 ch, soit une augmentation de 23 ch par rapport à sa devancière. Le couple maxi de 520 Nm est disponible entre 2 500 et 5 000 tr/min. Ainsi équipée, la Classe C se transforme en petit dragster, avec un 0 à 100 km/h en 4,7 secondes et une vitesse maxi bridée électroniquement à 250 km/h.

Mercedes Classe C : l’ajustement gagnant !

Vous l’aurez donc compris, la nouvelle Mercedes Classe C n’a jamais été aussi affûtée. Ses moteurs moins nombreux, mais plus efficients augmentent son attrait et ce ne sont pas ses évolutions techniques qui nous feront dire le contraire.

J’ai vraiment apprécié la nouvelle génération de moteurs. Que cela soit en turbo diesel ou en turbo essence… Ils se sont révélés bien plus souples, onctueux et performants que l’ancienne génération.

Cerise sur le gâteau, Mercedes France a décidé de simplifier son offre commerciale avec la disparition des multiples finitions au profit de 4 ambiances et de quelques packs ultra complets en équipements.

Elle n’a jamais aussi bien porté son nom de « vraie mini-Classe S ». Alors, qu’attendons-nous pour franchir le pas de porte d’une concession Mercedes ? Une franche augmentation de salaire ! Car si le prix de base était un peu moins de 34 485 €, aujourd’hui il passe à 40 000. Il faut dire que le moteur en offre plus et la dotation en équipements, également. Mercedes parle d’un avantage client de 1 200 € TTC.

Essai de la nouvelle Mercedes Classe C

Les fiches techniques de la nouvelle Mercedes Classe C 2019 :

Moteurs Diesel

C 180 d

C 200 d

C 200 d

C 220 d

C 220 d 4MATIC

Boîte de vitesses

Boîte automatique 9G-TRONIC

MT 6

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Cylindres/disposition

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

Cylindrée (cm)

1597

1597

1 950

1 950

1 950

Puissance maxi. (kW/ch)

90/122

118/160

110/150

143/194

143/194

à (tr/min)

3 200-4 600

3 800

3 200-4 800

3 800

3 800

Couple maxi (Nm)

300

360

360

400

400

à (tr/min)

1 400-2 800

1.600-2.600

1 400-2 800

1 600-2 800

1 600-2 800

Consommation de carburant (l/100 km) BerlineBreak Cabriolet Coupé

4,6-4,2 4,7-4,3 - -

4,5-4,1 4,6-4,2 4,7-4,5 4,7-4,3

4,8-4,4 5,0-4,7 - -

4,8-4,4 5,0-4,7 5,1-4,8 4,9-4,6

5,5-4,9 5,3-5,0 - -

Émissions de CO(g/km) BerlineBreak Cabriolet Coupé

122-112 124-114 - -

118-108 121-111 124-118 124-113

126-117 132-123 - -

126-117 133-123 136-126 130-121

144-131 139-132 - -

Accél. 0-100 km/h (s) Berline Break Cabriolet Coupé

9,4 9,6 - -

8,5 8,7 9,2 8,7

8,1 8,4 - -

6,9 7,0 7,5 7,0

6,9 7,4 - -

Vitesse maxi. (km/h) Berline Break Cabriolet Coupé

207 201 - -

226 220 220 226

222 216 - -

240 233 233 240

233 228

 

Moteurs Essence

C 160

C 180

C 200

C 200 4MATIC

C 300

C 400 4MATIC

Boîte de vitesses

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Boîte automatique 9G-TRONIC

Cylindres/disposition

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

4/en ligne

6/en V

Cylindrée (cm³)

1 595

1 595

1 497

1 497

1 991

2 996

Puissance (kW/ch) moteur thermique

95/129

115/156

135/184

135/184

190/258

245/333

à (tr/min)

5.000-6.000

5 300

5 800-6 100

5 800-6 100

5 800-6 100

5.250-6.000

Puissance du moteur-alternateur (kW) Récupération Boost

-

-

12 10

12 10

-

-

Couple maxi moteur thermique (Nm)

210

250

280

280

370

480

à (tr/min)

1.200-4.000

1.200-4.000

3 000-4 000

3 000-4 000

1 800-4 000

1.600-4.000

Couple maxi moteur-alternateur (Nm)

-

-

160

160

-

-

Consommation de carburant (l/100 km) Berline Break Cabriolet Coupé

6,6-6,2 6,8-6,5 - -

6,5-6,2 6,8-6,5 PED 6,7-6,3

6,3-6,0 6,6-6,2 6,8-6,4 6,5-6,1

6,9-6,5 7,1-6,7 7,2-6,8 7,0-6,6

6,9-6,5 7,0-6,6 7,1-6,7 6,9-6,4

8,2-7,8 8,3-7,9 8,7-8,2 8,1-7,7

Émissions de CO(g/km) Berline Break Cabriolet Coupé

150-141 155-148 - -

149-141 155-148 PED 152-145

144-136 151-142 154-145 148-140

156-148 162-153 165-156 159-150

158-148 160-150 163-153 157-147

187-177 189-179 198-187 186-176

Accél. 0-100 km/h (s) Berline Break Cabriolet Coupé

9,8 10,2 - -

8,3 8,5 8,9- 8,5

7,7 7,9 8,5 7,9

8,1 8,4 8,8 8,4

5,9 6,0 6,2 6,0

4,9 5,0 5,2 4,9

Vitesse maxi. (km/h) Berline Break Cabriolet Coupé

214 208 - -

225 222 220- 226

239 235 235 239

234 230 230 234

250 250 250 250

250 250 250 250

 

 

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mercedes Classe C : le meilleur ne se voit pas

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter