Seat

Essai Seat Ibiza 1.0 TSI: un 3 cylindres int?

Au pays de Cervantès, nous avons retrouvé Don Quichotte qui attaquait des moulins à vent en les prenant pour des géants et, nous avons redécouvert une " nouvelle "Seat Ibiza, n'ayant subi aucune autre modification que quelques teintes de carrosserie ou des feux à LEDS à l'arrière.

+ de photos Seat Ibiza 1.0 TSI 110

 Avec la certitude que « le design émotionnel et dynamique de l’Ibiza est extrêmement bien perçu par les consommateurs et reste la raison principale d’achat », les responsables SEAT n’ont donc rien changé ou presque au design, se contentant de modifier à l’intérieur la planche de bord avec une finition soignée et un niveau de qualité perçue très satisfaisant et, en jouant avec des packs couleur permettant des personnalisations, extérieures mineures. Il faut bien dire qu’après un lancement en 2008 puis un restylage en 2012, la petite citadine Ibiza, représentant un élément important de la gamme Seat, voit ses ventes s’essouffler.

Des moteurs 3 cylindres intéressants

Alors, pour  qu’un non-événement devienne nouveauté on vous branchera à toutes les sauces sur la connectivité et un partenariat avec Samsung, pour que le conducteur puisse garder le contact en toute circonstance avec la meilleure sécurité possible. Ainsi, le nouveau système multimédia se connecte à la fonction « Full Link ». Parallèlement le niveau de sécurité augmente avec l’intégration d’un système d’alerte de somnolence et d’un autre système anti multi-collision. De plus, quatre capteurs de stationnement à ultrasons et une caméra de recul figurent en option.

Heureusement, l’apparition de nouveaux moteurs 3 cylindres essence en provenance de la Polo et certifiés Euro 6 apporte un regain d’intérêt à cette présentation de l’Ibiza 2015. Ainsi, le 3 cylindres 1.0 litre essence se décline en trois versions de puissance : 75 ch, 95 ch et 110 ch. Le bloc 1.4 TSI ACT 150 ch à désactivation de cylindres figure au catalogue.

Pour ce qui concerne les motorisations Diesel, les 3 cylindres règnent en maîtres avec, le 1.4 TDI de la Polo décliné lui aussi, en 75 ch, 90 ch et 105 ch affichant une consommation mixte entre 3,4 et 3,8 litres/100 km. 

Toutes les motorisations sont équipées du Stop & Start. De plus, les blocs TSI 110 et TDI 90 peuvent recevoir en option à une boîte de vitesse DSG à 7 rapports.

Vous l’aurez compris, le seul intérêt de cette présentation de la nouvelle Ibiza 2015 sur ses terres catalanes résidait dans la possibilité de juger les nouveaux moteurs. Nous avons choisi de tester le 1.0 TSI de 110 chevaux avec un modèle 5 portes dans la finition Style/Connect. Il faut souligner que cette motorisation n’apparaitra en France que dans deux mois, alors que l’Ibiza 2015 arrive ces jours-ci en concessions.

Dans la foulée, la version Ibiza Cupra devrait recevoir dans quelques moins le moteur 1,8 l de la Polo GTI et les espagnols souhaitent obtenir le feu vert de la tutelle VW pour atteindre les 200 chevaux.

Pour les trois versions, 5 portes, SC et ST, la gamme de finitions s’échelonne ainsi : Reference, Style puis FR

Divers Packs : Confort, City, Technique, Alcantara ou des univers avec des packs couleur sont proposés. Des options d’équipement intérieur, ou encore des modules de personnalisation peuvent être choisis.

Sur la base de Style, avec : volant et levier de vitesse en cuir, rétroviseurs électriques, système multimédia View Plus avec écran tactile de 6,5 pouces, sièges avant avec maintien latéral renforcé, régulateur de vitesses et verrouillage centralisé, la série spéciale Connect ajoute : des projecteurs bi-xénon directionnels, des feux de jour et arrière à LEDS, des phares antibrouillard, des jantes de 16 pouces colorées, une sellerie mixte tissu et similicuir, des coques de rétroviseurs extérieurs spécifiques, des vitres arrière électriques et sur teintées, une climatisation électronique, une roue de secours, et un radar de recul. 

Si avec la cinq portes l’accès aux places arrière est facilité, les grands gabarits peinent à trouver place malgré tout, y compris à l’avant.

Le saut qualitatif de la finition globale et de la présentation de la planche de bord ne fait aucun doute. La répartition des informations possible entre l’écran tactile et un écran de visualisation situé entre les deux cadrans circulaires se montre bien pratique. Sinon l’instrumentation demeure classique et connue.

Notre voiture avec son tout nouveau moteur 3 cylindres est accouplé à une boîte mécanique à six rapports. En utilisation, sur certaines plages de régime nous notons ce bruit peu agréable et caractéristique des 3 cylindres. Il faut bien confesser que ce défaut se révèle beaucoup plus patent avec le moteur de même structure et ne développant que 75 chevaux que nous avons mené pour un tour en ville.

Un bon comportement routier

Pour revenir à notre véhicule d’essai, la bonne idée a été de le doter de six vitesses ce qui permet de disposer de quatre rapports vraiment utiles et de deux autres pour gérer en souplesse les parcours autoroutiers par exemple. Toujours concernant le moteur il faut souligner la discrétion de fonctionnement du système Stop&Start. 

Sur les routes ondulant et serpentant au-dessus de Barcelone nous avons pu apprécier une direction électrique, précise et efficace, alors que le moteur avec un son couple d'un bon niveau permettait les relances sans difficulté à condition de ne pas descendre trop bas en régime, la plage utile se situant entre 2000 et 3500 tr/min. La boîte de vitesse fait le job sans excès de zèle c'est-à-dire qu’elle n’est ni très rapide, ni très précise.

Nous voulons bien croire qu’un vrai travail d’optimisation a été opéré sur les ressorts, les barres stabilisatrices et sur les amortisseurs tant l’auto se montre dynamique, stable et globalement capable d’encaisser les chaussées dégradées sans faire hurler les passagers, même si globalement la suspension demeure assez sèche. Le confort, justement, nous ne l’avons pas trouvé suffisant au niveau des sièges dits ergonomiques et, les lombaires réclameraient volontiers un meilleur soutien.

Le freinage assuré par quatre disques se montre efficace en termes de distance d’arrêt et de progressivité mais nous avons déploré une tendance gênante à tirer à gauche en cas de freinage appuyé. Nous espérons qu’il ne s’agit là que d’un problème occasionnel.

La consommation tellement mise en valeur et donnée pour 4,3 litres en cycle mixte normalisé, est ressortie pour notre part à 6,9 litres tous usages confondus.

En conclusion

La citadine de chez Seat avec une bouille plaisante, ambitionne rien de moins que le même niveau de pointe de la Leon. La clientèle féminine est clairement visée pour faire repartir les ventes. Les nouveaux intérieurs et la multiplicité des options et des packs couleur, incitent à une personnalisation toujours plus poussée qui semble séduire la gent féminine.

Les nouveaux moteurs devraient permettre également d’élargir un peu l’éventail de clientèle et, comme il faut à priori être toujours connecté, la partenariat avec Samsung a également permis d’enfoncer un coin dans cette niche commerciale.

La cousine germaine de la Polo va tenter de jouer sur les prix pour attirer les clients. 

En finition Connect notre véhicule d’essai devrait avoisiner les 18 700 euros, lorsqu’il sera commercialisé en France dans deux mois. Par comparaison, la 5 portes identique avec le moteur 1.0, de 75 chevaux est vendue 15 495 euros. 

Crédit photographique : Gilles Vitry, La Revue Automobile

Note : 14/20

BIEN VU :

Moteur intéressant

Direction précise

Nouvelles couleurs

Amélioration finition intérieure

 

A REVOIR :

Accès difficile pour les grands

Bruit désagréable des 3 cylindres

Confort lombaire des sièges

 

Caractéristiques techniques

 Moteur : 1.0 TSI monté transversalement à 3 cylindres en ligne

Puissance : 110 ch (5 000 – 5 500 tr/mn)

Couple : 200 Nm de 2 000 à 3 500 tr/mn

Transmission : roues AV motrices

Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports

Freins : disques ventilés avant et arrière

Longueur x largeur x hauteur : 4 043 mm x 1 693 mm x 1 441mm

Coffre : 284 litres

Poids : 1 1140 kg

Vitesse maxi : 197 km/h

0 à 100 km/h : 9,3 sec.

Consommation : urbaine / extra-urbaine / mixte : 5,3 l/ 3,9 l / 4,4 l/100 km

Réservoir : 45 litres

Emissions de CO2 : 102 g/km norme Euro 6

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Seat Ibiza 1.0 TSI: un 3 cylindres int?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter