logo La revue auto

Fiat investit 1 milliard d euros dans maserati

Le groupe Fiat investira 1 milliard d'euros dans sa marque de luxe Maserati. C'est peu en regard du plan de renflouement de 20 milliards d'euros annoncé en 2010, mais ce geste marque la volonté du groupe de se positionner sur un nouveau segment : celui des Crossover avec la commercialisation prévue en 2015 de la "Levante", mélange de Suv et berline haut de gamme à l'italienne.

Exterieur_Maserati-Kubang_5 Exterieur_Maserati-Kubang_7 Exterieur_Maserati-Kubang_10 Exterieur_Maserati-Kubang_18 Exterieur_Maserati-Kubang_20
Voir la galerie photo

C'est un acte de courage contre le déclin et un geste de confiance envers l'avenir a déclaré Sergio Marchionne, PDG de Fiat. Cette somme sera consacrée à la fabrication du futur Crossover de la marque italienne : la Levante. Le modèle sera produit dans l'usine de Mirafiori en Italie.

Initialement, le groupe Fiat avait prévu un plan de relance à hauteur de 20 milliards dans la péninsule, mais la direction s'était ravisée ensuite et fait face à un conflit avec les syndicats. Au total, si l'on prend en compte les sites de Pomigliano, Melfi et Grugliasco, ce sont 5 milliards qui seront injectés en Italie, soit 25% du montant initial prévu.

Cet investissement devra amener le syndicat  FIOM-CGIL a revoir ses positions sur son blocage lié aux conditions de travail. La direction a en effet demandé la mise en place d'un nouveau contrat collectif de travail en échange de l'injection de fonds en Italie. Parallèlement à la commercialisation de la future Levante, un modèle tout-terrain Alfa-Roméo est également prévu par le groupe.

Fiat marque sa volonté de se recentrer sur le haut de gamme et les voitures de luxe, en plus de sa fusion avec le groupe Chrysler.La fusion des sites de Mirafiori et Grugliasco le confirment, là où l'Alfa C4 et la Gran Turismo sont produites.

Maserati a réalisé un bon premier semestre 2013 avec une progression de + 14% soit 3 495 véhicules vendus. Le groupe Fiat prévoit 14 nouveaux modèles au total, avec l'étoffement de la maigre gamme Alfa-Roméo, mais aussi avec Maserati et Jeep.

Une bonne nouvelle, même si l'investissement consenti n'est pas celui de 2010.