logo La revue auto

La prochaine nissan gt r devrait passer a l hybride

A l'image de la Ferrari LaFerrari et de la McLaren P1, la prochaine génération de Nissan GT-R devrait utiliser une motorisation hybride afin d'accroître ses performances tout en améliorant ses chiffres de consommation et d'émissions de CO2. Sa puissance pourrait dépasser les 800 chevaux, contre 550 actuellement.

Exterieur_Nissan-GTR-2013_0 Exterieur_Nissan-GTR-2013_3 Exterieur_Nissan-GTR-2013_5 Exterieur_Nissan-GTR-2013_15 Interieur_Nissan-GTR-2013_18
Voir la galerie photo

Ce n'est pas la première fois qu'on parle d'hybridation à propos du futur de la Nissan GT-R. Cette solution est de plus en plus retenue sur les sportives et les supercars (Ferrari LaFerrari, McLaren P1) pour augmenter encore la puissance disponible sans que cela ne se ressente sur la consommation et les émissions de CO2.

Un KERS à bord
Cette fois, c'est le site 7tune.com, via sa page Facebook sur laquelle est postée la photo d'un magazine japonais, qui évoque une motorisation hybride pour la prochaine génération de Nissan GT-R. Le V6 3.8 litres actuel servirait toujours de base, dans une version 580 chevaux, et il serait accompagné d'un système de KERS régénératif développé par Williams et Nismo. Il fournirait 250 chevaux supplémentaires pour un total impressionnant de 830 chevaux !

Du coup, cette nouvelle génération de la GT-R, attendue en 2016, avalerait le 0-100 km/h en 2,7 secondes (c'est le temps d'une Bugatti Veyron Grand Sport ou d'une Pagani Zonda R !), mettrait seulement 10 secondes pour parcourir le 400 mètres départ arrêté et atteindrait une vitesse maximale de 340 km/h.

Rappelons que la génération actuelle de la GT-R dispose d'une motorisation de 550 chevaux et 632 Nm de couple. Mais elle atteint déjà le 0-100 km/h en 2,7 secondes, pour 315 km/h en pointe.

Bien entendu, il n'y a rien d'officiel dans tout cela et on suivra avec attention les prochains développements à propos d'un modèle qu'on attend avec impatience.