logo La revue auto

Renault nissan mitsubishinbsp plateforme commune pour lelectrique

La prochaine génération de Nissan Leaf inaugurera une nouvelle plateforme modulaire dédiée aux véhicules électriques. Celle-ci sera ensuite reprise dans l'Alliance élargie formée avec Renault et Mitsubishi pour la remplaçante de la Zoé et un nouveau modèle.

Exterieur_Nissan-Leaf-2016_0 Exterieur_Nissan-Leaf-2016_1 Exterieur_Nissan-Leaf-2016_2 Exterieur_Nissan-Leaf-2016_3 Exterieur_Nissan-Leaf-2016_4 Exterieur_Nissan-Leaf-2016_5
Voir la galerie photo

Quelques semaines après l’officialisation de la prise de contrôle de Mitsubishi par Nissan, les choses se mettent en place rapidement au sein de ce qu’on peut appeler l’Alliance élargie formée par ces deux constructeurs japonais avec Renault. Il faut dire qu’en sa nouvelle qualité de triple P-DG, Carlos Ghosn peut tout contrôler d’en haut.

C’est ainsi que comme le révèle le quotidien japonais Nikkei, Renault/Nissan/Mitsubishi sont déjà à pied d’œuvre pour créer des synergies dans le domaine des voitures électriques. Il s’agira de partager entre eux une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques, qui sera inaugurée par la prochaine génération de Nissan Leaf. Elle bénéficiera également à la prochaine génération de Renault Zoé, qui grandira un peu en termes de taille. Et donc, Mitsubishi pourra aussi l’utiliser pour son propre modèle électrique de référence.

Une telle mutualisation (qui concernera également les moteurs et les batteries) devrait permettre de réduire les coûts de développement et de fabrication de chaque modèle. Et donc, mécaniquement, de baisser le prix auquel ils seront vendus.