logo La revue auto

BMW M8 Competition : les coupés et cabriolets dévoilés

Bien que BMW vienne de présenter la nouvelle Série 1, la marque allemande est en pleine offensive sur le haut de gamme ces derniers mois. Cela se traduit aujourd’hui par la présentation de la M8 dans sa version la plus sportive, Competition, en déclinaison coupé et découvrable. Au programme, plus de sport et le moteur le plus puissant du constructeur.

Exterieur_bmw-m8-competition-les-coupes-et-cabriolets-devoiles_0
Voir la galerie photo

La nouvelle venue reçoit le même moteur que sa grande sœur la M5 Competition, c’est-à-dire le V8 M TwinPower Turbo de 4,4 litres développant 625 ch à 6 000 tr/min et 750 Nm de 1 800 à 5 800 tr/min. Ces valeurs sont transmises au système à quatre roues motrices M xDrive via la transmission automatique M Steptronic à huit vitesses, de quoi permettre un 0 à 100 km/h en 3,2 et 3,3 secondes respectivement pour le coupé et le cabriolet et d’atteindre la vitesse maximale de 250 km/h ou de 305 km/h sans la bride électronique.

Sans maîtrise…

Vous connaissez le slogan et BMW également. La marque ne se contente pas de mettre un gros moteur sous le capot de sa Série 8, tout un travail issu du programme de la BMW M8 GTE en compétition a été opéré pour rendre la belle plus efficace et sportive que jamais.

Si la M850i xDrive (lire notre essai) est déjà impressionnante en tout point, la M8 fait mieux et différemment. Par exemple, le v8 de la M8 Competition s’associe à un support moteur spécial pour une connexion plus rigide avec la structure du véhicule dont il résulte une réponse moteur plus nette.

Le châssis a été optimisé pour la piste, le système xDrive propose différents modes de conduite allant du plus sécurisant au plus sportif, qui transmet la puissance exclusivement aux roues arrière tout en se débarrassant d’une partie des béquilles électroniques. La boîte de vitesses est également paramétrable afin d’optimiser les passages de rapport selon les desideratas du conducteur. Moins commun, il est désormais également possible de choisir le mode de freinage afin d’obtenir une sensation plus ou moins forte à l’attaque de la pédale et ce, quel que soit le système choisi (classique frein en acier de série ou carbone céramique en option).

Les différents réglages de châssis, d’amortissement, de rigidité via les barres anti-roulis sont améliorés afin de rendre la M8 Competition plus précise et agile tout en offrant des sensations accrues.

Esthétique distinctive

La M8 Competition reprend la recette bien connue des modèles M avec des jantes conséquentes (20 pouces), des ailes galbées à souhait, un bouclier avant largement ajouré ainsi que 4 sorties d’échappement. Nous retrouvons de nombreuses touches de noir ainsi que du carbone en option. Ainsi la calandre, les grilles, la lame avant, le diffuseur arrière, le becquet et les rétroviseurs spécifiques se parent de cette teinte.

La déclinaison cabriolet est identique en tout point au coupé si ce n’est sa capote rétractable en 15 secondes afin de laisser la vue sur un habitacle plus luxueux que résolument sportif. Tout de cuir vêtu, c’est principalement le levier spécifique ainsi que les boutons rouges M1 et M2 situés sur le volant qui feront la différence avec un modèle standard.

Côté tarifs, comptez 173 000 € pour la BMW M8 Competition Coupé et 181 000 € pour la déclinaison cabriolet.