logo La revue auto

BMW Série 4 coupé – Grand nez ! Belle gueule ?

La révolution tant espérée est enfin arrivée chez BMW. Depuis le temps que le constructeur bavarois nous propose, à demi-mot, des figures de style avec des naseaux plus ou moins corpulents, voici le temps du changement de cap. Autant vous le dire tout de go, les nouvelles BMW vont cliver. On aime ou pas !

BMW Série 4 coupé – Grand nez ! Belle gueule ? BMW Série 4 coupé – Grand nez ! Belle gueule ? BMW Série 4 coupé – Grand nez ! Belle gueule ? BMW Série 4 coupé – Grand nez ! Belle gueule ?
Voir la galerie photo

Une nouvelle BMW Série 4

La Série 4 coupé de BMW ne fait pas l’impasse sur sa révolution technique. Bien évidemment elle reprend la plateforme de sa sœur la berline Série 3. Mais cela ne se fait pas sans son lot de modifications techniques. Par exemple, la Série 4 rabaisse son centre de gravité de 21 mm par rapport à sa sœur, la berline Série 3. Ses trains roulants prennent de l’envergure pour une meilleure stabilité en virage. Son aérodynamique est bien plus efficace avec son avant plongeant. N’oublions pas non plus que cette nouvelle Série 4 reçoit le renfort de barre stabilisatrice sur le train avant. Grâce à l’ensemble de ses modifications techniques, la répartition des masses est devenue parfaite avec un ratio de 50/50.

BMW reste une marque de motoristes. Alors, vous imaginez bien que cette nouvelle Série 4 coupé n’allait pas venir à nous sans son lot de modifications sur ses moteurs. Et comme les besoins sont à l’électrification de ceux-ci, ce nouveau coupé gagne donc des groupes motopropulseurs à hybridation légère.
Bon, pour avoir droit à cette technologie coûteuse, il faudra oublier la version d’entrée de gamme, la BMW 420i coupé. Mais les autres en profitent vraiment largement. Par exemple, la BMW M440i xDive coupé cumule 374 chevaux pour 500 Nm de couple. De quoi expédier le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes.
L’offre des diesels est étrangement bien plus complète avec 4 groupes motopropulseurs. L’entrée de gamme se fait avec la 420d coupé et ses 190 chevaux à technologie mild-hybrid qui peut également se parer d’une propulsion 4x4 avec le xDrive. Plus haut nous avons le 3 litres 6 cylindres turbo diesel, la BMW 430d xDrive coupé, qui propose 286 pur-sang et 650 Nm de couple. Le Top 100 ne demande que 5,2 secondes. En haut de gamme diesel, BMW propose un M440d xDrive coupé qui fait grimper l’addition à 340 chevaux. Avec son couple gargantuesque de 700 Nm, il pulvérise le Top 100 en 4,7 secondes.


Lorsque l’on fait balle neuve !

Bon ok… le programme technique que nous présente BMW est du genre alléchant. Mais pas non plus révolutionnaire, sauf lorsqu’on s’attarde sur son style.

Plus question de faire dans l’élargissement de naseaux pour cette fois. Les stylistes ont enfin eu la bride libre. Au lieu de nous faire des haricots encore plus larges et démesurés, la nouvelle Série 4 fait dans la verticalité. La face avant gagne franchement en hauteur, un peu à la façon des magnifiques BMW 2002 de la fin des années 60. Beaucoup crieront au scandale, mais voilà enfin une BMW qui a du chien.

L’habitacle est moins révolutionnaire, mais totalement dans son temps. Plus d’aiguilles derrière le volant, place à un écran digital capable de reproduire, par exemple, les infos de la sono ou le GPS. La planche de bord est typique des dernières BMW et leurs systèmes de gestion de dernier cri.
Bien évidemment, ce coupé est capable de se conduire tout seul ou presque via ses aides à la conduite qui font de lui une voiture semi-autonome de niveau II.

On a déjà les prix de la nouvelle BMW Série 4 coupé :

BMW Série 4 Coupé – Tarifs au 2 juin 2020 :




Série 4

M Sport

M440i

Diesel

420d Coupé

190 ch

BVA8

50 550 €

54 600 €

-

420d xDrive Coupé

190 ch

BVA8

52 950 €

57 000 €

-







Essence

420i Coupé

184 ch

BVA8

48 000 €

52 050 €

-

M440i xDrive Coupé

374 ch

BVA8

-

-

68 400 €