logo La revue auto

Essai casque : Shark Spartan Carbon, pratique et esthétique

2016 a annoncé la sortie de ce casque intégral au design racé. Présenté au salon de Milan 2015, le Shark Spartan Carbon a attiré l’attention dès son apparition. Un casque qui surprend par son poids annoncé à 1 290 g, mais également par ses caractéristiques. Un confort haut de gamme et une tenue dans le temps qui en fait un très bon compromis. Après 7 000 km d’essai, voici nos impressions.

Exterieur_essai-casque-shark-spartan-carbon-pratique-et-esthetique_0 Exterieur_essai-casque-shark-spartan-carbon-pratique-et-esthetique_1 Exterieur_essai-casque-shark-spartan-carbon-pratique-et-esthetique_2

Casque Shark : Un chausson... sans peluches !

Le Spartan Carbon, sous sa calotte en carbone, s’avère certes, confortable, mais surtout pérenne. Au premier enfilage, il est possible de considérer qu’il est trop petit et qu’il faut se rabattre sur la taille au-dessus. Faux ! Les mousses maintiennent en effet particulièrement bien pendant quelques centaines de kilomètres puis se feront à la morphologie du pilote pour ne plus être dérangeantes. L’ensemble reste néanmoins agréable et prendra soin du grain de votre délicate peau. Le plus plaisant reste de constater qu’il n’a pas vieilli malgré les milliers de kilomètres endurés. Les mousses maintiennent encore très bien, c’est une belle évolution depuis l’evo 1, dans lequel je flotte désormais.

Cependant, côté aération, on est un peu plus timide. Deux zones d’aération sont présentes : une première sur la mentonnière, efficace, notamment pour respirer un bol d’air frais de bon matin ainsi qu’une seconde, placée au-dessus du casque, supposée aérer la tête du pilote. Pour cette dernière, le flux d’air est quasi inexistant. À tel point qu’il m’arrive bien souvent de ne pas savoir si l’aération est bien ouverte. Quant à sa manipulation, admettons-le, elle n’est absolument pas pratique.

Le Spartan Carbon ne dépaysera pas non plus les pistards puisqu’il est équipé d’une jugulaire montée en double D. On trouve bien trop souvent des boucles micrométriques, réputées plus pratiques, mais très (trop) faciles à retirer.

Shark Spartan Carbon : Designed for function

Un jour, un ingénieur d’une marque automobile européenne m’a dit en répondant à une de mes questions : « Nothing is never there just for design » en gloussant bêtement comme un âne. Je l’ai maudit quelques minutes puis j’ai vite réalisé que ma question n’était effectivement pas correctement énoncée. Les coûts prennent vite le dessus sur le style… Rien n’est donc présent uniquement pour le style et le double spoiler qui équipe le Shark Spartan a donc sans aucun doute une utilité. Et au regard de son comportement en Speed Triple, qui en bon roadster, s’avère ne jamais protéger son pilote, je dois admettre que j’ai été convaincu. Pas de louvoiement ni de flux parasite qui viennent générer des vibrations. La vision périphérique est bonne et le Pin Lock fourni avec le casque vous protégera grandement de la buée. Attention aux lunettes de vue qui ne vous épargneront toujours pas un voile humide une fois arrété au feu. By the way, exit les montures épaisses...

Pour ce qui est du soleil, la visière est efficace, mais pas antibuée. Il faut cependant noter que sa manipulation n’est d’ailleurs toujours pas pratique, puisque située au-dessus de la tête, comme l’ouverture de l’aération. Certains concurrents font mieux sur ce point, avec notamment un bouton coulissant placé en bas du casque.

Côté isolation phonique, le Spartan Carbon engendre un bourdonnement au-delà de 130 km/h qui pourra être fatigant sur de longues distances.

N’ayez crainte face à la pluie : l’Autoseal de Shark vous assure une très bonne étanchéité à l’eau et au froid. Rien ne passe. L’Autoseal est juste l’intelligence d’avoir géré les flux d’air pour qu’ils s’appliquent sur la bonne zone afin de maintenir fermées nos visières avec la bonne pression.
Finalement, pour parfaire l’isolation, la bavette rétractable est une très bonne solution afin de limiter les entrées d’air indésirables, bien qu’encore un peu trop courte pour être parfaitement efficiente.

Conclusion:


Shark nous propose ici un casque qu’il fait bon avoir sur la tête. S’il est léger et offre un bon maintien, il sera sans doute très pratique pour un usage au quotidien et en sortie occasionnelle. Attention cependant aux longues sorties où quelques bourdonnements pourraient s’avérer fatigants.
Disponible à 399 €, le retour sur investissement nous semble vraiment bon. Le Shark Spartan Carbon est un bon compromis sur le segment des casques Sport GT.
Bonne route,
#drivesafe