logo La revue auto

La Fiat Panda a 40 ans : le moteur tourne !

Retracer l'histoire de cette icône moderne roulante, la Fiat Panda, n'est pas chose aisée tellement les souvenirs s’accumulent sur quatre décennies. Depuis son lancement au Salon de Genève 1980, la Panda a été considérée comme la citadine italienne malicieuse, ingénieuse et surprenante.
Le constructeur automobile italien rend hommage au succès de ce modèle mythique via trois vidéos. Tout commence aujourd’hui avec celle consacrée au groupe motopropulseur.

Exterieur_la-fiat-panda-a-40-ans-le-moteur-tourne_0 Exterieur_la-fiat-panda-a-40-ans-le-moteur-tourne_1
Voir la galerie photo

Dans cette première vidéo, c’est Maria Grazia Lisbona, Chief Engineer, Propulsion Systems & Program Management chez FCA qui passe en revue, en compagnie de Luca Napolitano, les spécificités qui ont marqué les trois générations de Panda en termes de moteurs.

    Les premiers moteurs des Pandas 30 et 45 étaient issus des Fiat 126 et 127. En 1983 apparaît une version à quatre roues motrices, au système de transmission aussi simple qu'efficace. En 1986 apparaît la toute nouvelle famille de moteurs Fire, un 4 cylindres refroidi par eau et muni d’un arbre à cames en tête. Cette même année, la Panda est la première voiture du segment A à recevoir un moteur diesel.

En 2003 est lancée la deuxième génération de Panda. Encore plus riche en termes de fonctionnalités, elle bénéficie de technologies intelligentes tel le système Multijet à injection directe qui équipe en 2004 son petit moteur Diesel. En 2006, la Panda développe les deux extrémités de sa gamme : d’une part avec le lancement de la Panda 100 HP, petite sportive dont le moteur 1,4 à 16 soupapes lui autorise des performances parfaitement respectables (0-100 en 9,5 secondes); d'autre part, avec l’arrivée de la Panda Natural Power, équipée d’un moteur 1.2 Fire à 8 soupapes muni d’une double alimentation essence - GNV. En 2008, une alimentation double essence - GPL voit également le jour.

Avec la troisième génération de Panda, lancée au Salon de Francfort 2011, la petite citadine de Fiat revient en Italie avec une production à l’usine de Pomigliano d’Arco près de Naples. C’est le début d’une attention encore plus marquée aux problématiques de protection de l’environnement. Une fois encore, Panda relève le défi, à sa manière, inimitable : la version GNV passe au turbo avec le TwinAir Turbo Natural Power de 80 ch. Ce moteur suralimenté plein de panache bénéficie d’un très bon rapport rapport puissance/poids élevé qui lui permet de faire rimer émissions et consommation réduites avec plaisir de conduire.

C’est aujourd’hui au tour de la nouvelle famille de moteurs à essence FireFly, spécialement conçue pour les modèles compacts de FCA, de faire leur apparition sur Panda. Elle bénéficie du tout nouveau 3 cylindres d’un litre dans sa version Mild Hybrid de 70 ch, combiné à un moteur électrique BSG dont la puissance atteint jusqu’à 3,6 kW. Cette nouvelle technologie permet de réduire la consommation et les émissions selon les principes chers à la marque Fiat, et à la Panda, qui visent à contribuer à une mobilité plus abordable et plus démocratique.

Conclusion:


Les célébrations du 40e anniversaire de la Panda se poursuivront avec les deux prochaines vidéos consacrées au style et aux solutions intelligentes.