logo La revue auto

SERES, le géant chinois de la voiture électrique, s’installe à Toulouse !

Dans l’inconscient collectif, Toulouse, c’est la ville du rugby construite autour de ses pierres roses. Pour d’autres, c’est aussi, la ville du savoir-faire français et européen de l’aéronautique. En effet, la cité est le berceau technique d’Airbus. Eh bien, peut-être que dans 10 ans, on parlera de Toulouse comme le berceau européen de la voiture électrique.
Pourquoi, me diriez-vous ?
Le 15 septembre dernier, SERES, une filiale du géant de l’automobile chinois, Dong Feng, dévoilait son premier Seres Store et nous y étions…

Exterieur_seres-store-le-geant-chinois-de-la-voiture-electrique-s-installe-a-toulouse_0 Exterieur_seres-store-le-geant-chinois-de-la-voiture-electrique-s-installe-a-toulouse_1 Exterieur_seres-store-le-geant-chinois-de-la-voiture-electrique-s-installe-a-toulouse_2

Après l’imbroglio avec Ecoway en ce début d’année 2021, les choses semblent rentrer dans l’ordre. SN Diffusion et ses équipes sont les importateurs exclusifs et officiels de la marque SERES pour la France, Monaco et Andorre. Après notre rencontre avec les gens de SN Diffusion, on comprend mieux l’appétit de la compagnie allemande qui voulait mettre la main sur un potentiel de 2 500 véhicules vendus par année pleine.

Il faut dire que dès 2022, la gamme de la marque va commencer à s’installer dans notre marché avec trois modèles électrifiés capables de répondre à un bon nombre de besoins des automobiles du Vieux Continent.

SERES EC35, SERES 3 et SERES 5

Le premier d’entre eux est un utilitaire 100 % électrique. Le SERES EC35 vise clairement les entreprises et les artisans devant se déplacer dans les centres urbains bientôt interdits aux utilitaires à essence ou diesel. Son prix devrait être ultra compétitif et se placer en face de ses homologues thermiques.

Le SERES 3 est quant à lui destiné à l’un des plus gros marchés du moment : celui des SUV compacts. Avec ses dimensions un poil plus grandes qu’un Peugeot 2008 et plus compactes que le Volkswagen Tiguan, il s’adresse aux petites familles urbaines, et périurbaines, cherchant un véhicule électrique bien équipé et pas trop expansif.
Nous avons pu en prendre le volant sur une dizaine de minutes.
Le style est sobre et élégant. Rien à voir avec l’image d’Épinal des voitures chinoises, comme nous l’ont déjà démontré MG et Aiways. La finition des plastiques est convenable et l’assemblage ne souffre pas de grosses critiques. L’espace à bord semble être dans la bonne moyenne.
Si la puissance du moteur électrique est de 163 chevaux et que l’autonomie est annoncée à 350 km, nous ne pourrons vous le confirmer. Notre prise en main ne nous permettra pas de confirmer ou infirmer ces chiffres. Tout juste sait-on que le confort semble être, lui aussi, dans la moyenne.

La gamme du SERES 3 s’articule auprès de 2 finitions.
Le SERES 3 Comfort s’échange contre 31 990 €, alors que le SERES 3 Luxury vous coûtera 34 490 €.

Le troisième larron n’est pas encore finalisé. Les ingénieurs américains qui l’ont conçu travaillent encore d’arrache-pied pour le fiabiliser.
Mais les promesses sont exceptionnelles.
Le SERES 5 sera disponible, courant du premier trimestre 2022, avec deux motorisations. La première est 100 % électrique et disposerait d’une puissance de l’ordre de 700 chevaux. Ce SUV clairement haut de gamme se placera sur les traces des Tesla Model X, bien que plus compact et largement moins cher, puisque l’on parle d’un prix de moins de 50 000 € en Chine. Nous visons 60 000 pour l’Hexagone.
La seconde variante est le SERES 5 PHEV, un hybride rechargeable. Sa puissance se « limite » à environ 500 canassons qui expédient ce SUV à 100 km/h en moins de 4 secondes. Si les performances sont affriolantes, c’est plus son système hybride qui interpelle. Avec sa grosse batterie, d’environ 30 kWh, il serait capable de rouler sans une goutte d’essence sur 150 km. À vide, le moteur turbo essence se chargera de remplir ses accumulateurs électrons pour alimenter les moteurs électriques.

Cerise sur le capot, nous savons que les ingénieurs travaillent sur un 4e modèle. Il montera encore d’un cran dans la gamme et portera le nom de SERES 7.


SERES et sa distribution…

Tout comme le font Aiways et MG, les autres marques chinoises présentes en France depuis peu, SERES va s’appuyer dans un premier temps sur le digital pour nous vendre ses modèles. Cette solution permettra de développer le réseau en attendant d’avoir une couverture complète de l’Hexagone.

Car l’autre travail des équipes de SERES est de s’associer à des pros de la vente et de la réparation. SERES compte implanter plus d’une centaine de « concessions », même si au départ il s’agira la plupart du temps d’un « corner » SERES. D’un minimum de 150 m², il exposera les véhicules dans l’univers de la marque. Consciente des efforts à faire, SERES n’imposera aucun gros œuvre, hormis du mobilier spécifique.

Pour les acheteurs, SERES s’est déjà associé à un partenaire financier. Il s’agit de Financo qui nous dit qu’il « travaille sur une offre attractive en LOA 36 mois et ajoutera une offre de LLD d’ici peu ». Des solutions qui ne rimeront pas avec une stratégie de dumping tarifaire, assure le directeur général.

Si Financo s’occupe de la finance, SERES sera également épaulé par Wallbox. Ce spécialiste de la borne de recharge à domicile sera là pour accompagner chaque client à l’installation d’un point de charge à domicile. Du moins dans un pavillon, car on le sait en copropriété, c’est une autre et longue histoire. D’ailleurs, lorsque l’on parle de voiture électrique, il faut absolument parler de recharge sur borne publique et de sa carte RFID. Seul outil de paiement valide. Ici, SERES s’associe à Chargemap. Chaque acheteur de SERES aura droit à cette carte qui sera dotée de crédits pour effectuer la première recharge dans les jours qui suivront.


Toulouse, le centre névralgique de SERES en Europe

Le SERES Store de Toulouse cache à peine son statut de place centrale pour le constructeur sino-américain. C’est ici que la marque installera, dès la fin des travaux, prévus pour octobre 2021, ses bureaux. Les formations qu’elles soient commerciales, techniques et autres mises à jour du programme pédagogique auront lieu entre ces murs dont 1 000 m² seront consacrés au stockage des pièces de rechange pour la France et les autres pays de la zone européenne.
En matière de gestion de l’après-vente et des garanties, SERES a dépêché deux émissaires qui feront le lien avec les ingénieurs chinois pour traiter les requêtes des Technical Centers dans les meilleures conditions.

Yoan Bastos, porte-parole de la marque, nous dit que :
« Le monde change, les gens changent, c’est désormais au marché de changer. Aujourd’hui, plus que jamais auparavant, une marque a le devoir d’être connectée à ses clients, à leurs attentes, à leurs désirs.
Nous ne sommes pas là pour vendre des voitures, non. Nous sommes là pour faire vivre la mobilité électrique : conseil, accompagnement, accessibilité, et tout ça, sans aucun compromis sur la qualité. 90% du succès dans la vie et dans le business dépend de notre état d’esprit. La gamme SERES permet à tous d’être acteurs du changement. 
»

Conclusion:


Vous l’aurez compris, nous sommes en train de vivre la naissance d’une nouvelle marque automobile. Une chose pas très courante qui demande de l’expertise et un certain savoir-faire technologique.
Cela dit, nous ne doutons pas qu’avec l’appui de la maison Dong Feng, SERES prenne place à long terme dans notre paysage automobile en pleine mutation « écologique ».
Il ne nous reste plus qu’à faire l’essai du SERES 3 et du SERES 5 pour commencer à appréhender la proposition divergente de la marque sino-américaine.

La suite au prochain rendez-vous.

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 23/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 23/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 23/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 32 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 23/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €