logo La revue auto

Skoda Enyaq iV : avant sa présentation le 1er septembre

Alors que l'Enyaq iV marque le début d'une nouvelle ère pour le constructeur automobile tchèque, son design reflètera ce saut. Le SUV électrique présente des lignes émotionnelles ainsi que des proportions équilibrées et dynamiques tout en mettant l'accent sur la praticité.

Exterieur_skoda-enyaq-iv-avant-sa-presentation-le-1er-septembre_0 Exterieur_skoda-enyaq-iv-avant-sa-presentation-le-1er-septembre_1

Cousin tchèque de la VW ID.4 et premier modèle de la marque reposant sur la plateforme électrique modulaire (MEB) du groupe VW, l’Enyaq se dévoile un peu plus sous la forme de deux croquis bien avancés. Il est décrit par le constructeur automobile comme étant « progressif, expressif et dynamique ».

Dans une interview vidéo (à la fin de l’article, en anglais) accompagnant ces nouveaux croquis, Karl Neuhold, directeur du design extérieur de Skoda, discute des points forts du style de l'Enyaq iV, soulignant que les proportions diffèrent de celles des précédents SUV de la marque.

« l'ENYAQ iV a une partie avant plus courte et une ligne de toit allongée. Cela lui crée un look très dynamique et un côté “navette spatiale” », dit le concepteur. Il ajoute que le nouveau point fort du design de l’Enyaq iV est définitivement l’avant.

« Nous mettons volontairement en avant nos calandres sur nos véhicules électriques, car il s'agit d'une caractéristique immédiatement reconnaissable de ŠKODA. Sur l'ENYAQ iV, elle est plus avancée et plus haute, ce qui accentue le look puissant. Les phares Matrix LED et les feux diurnes sont également particulièrement accrocheurs. », déclare Neuhold.

La plateforme MEB nécessite une conception différente de celle des Skoda thermiques. Pour gagner de la place, les batteries sont installées dans le plancher du véhicule, ce qui rend la carrosserie un peu plus haute. Cependant, l'empattement plus long compense cela visuellement.

De plus, les porte-à-faux avant et arrière sont plus courts, car les composants de la transmission électrique prennent moins de place qu'un moteur à combustion interne classique. Enfin, la carrosserie de l’ENYAQ iV est également plus allongée et « extrêmement aérodynamique », ce qui a évidemment un effet positif sur l’autonomie. Son coefficient de traînée (Cx) de 0,27 est impressionnant pour un SUV de cette taille.

Néanmoins, les croquis sont souvent très généreux avec un style très marqué tandis que les véhicules définitifs sont toujours bien plus sages voir consensuels. Il y a peu de chance que le Skoda Enyaq iV échappe à la règle.