logo La revue auto

120.000 £ pour le tatouage de cette Lexus UX

Alors que dans l’Hexagone, le confinement anti Covid-19 bat son plein et limite toute activité, la Grande-Bretagne commence enfin à fermer ses portes. Un temps gagné qui a permis à la célèbre tatoueuse londonienne Claudia De Sabe de réaliser cet exemplaire unique du SUV compact UX.

Exterieur_120-000-le-tatouage-de-cette-lexus-ux_0 Exterieur_120-000-le-tatouage-de-cette-lexus-ux_1 Exterieur_120-000-le-tatouage-de-cette-lexus-ux_2
Voir la galerie photo

Claudia a utilisé un outil Dremel pour tracer les dessins à même la carrosserie en éliminant certaines parties de la peinture d’origine, révélant la tôle nue. Elle a ainsi créé des motifs complexes dont elle a rehaussé les détails en les peignant à la main avec 5 litres de laque automobile. Claudia a ensuite utilisé de la feuille d’or pour mettre en valeur certains éléments et créer un effet 3D spectaculaire. Enfin, un vernis de protection a été appliqué sur l’ensemble de la carrosserie, permettant à cette voiture d’être utilisée normalement.

L’ensemble de la réalisation de ce véhicule exceptionnel a pris 6 mois, depuis les premières esquisses jusqu’au « tatouage » lui-même. Ce dernier a été effectué en 5 journées de 8 heures. Le travail a été particulièrement éprouvant physiquement pour Claudia De Sabe qui a dû endurer les vibrations de son outil et s’adapter aux formes de la voiture qui, contrairement à un homme, ne pouvait pas être manipulée pour rendre le travail plus facile…

Ce Lexus UX unique au monde n’a évidemment pas de prix, mais le travail de « tatouage » réalisé est estimé à 120 000 £.

Lexus a souhaité à travers ce projet rendre hommage au savoir-faire traditionnel japonais Takumi. Chaque modèle de la marque bénéficie du savoir-faire d’artisans d’exception à travers un design sophistiqué et un soin extrême apporté à la finition. De même, Lexus adopte l'esthétique japonaise traditionnelle dans des éléments tels que les garnitures du tableau de bord inspirées du papier fabriqué à la main, le « washi ».