Aston Martin

Aston Martin Vanquish Zagato Volante : encore plus désirable

Révélée sur les rives du lac de Côme, l'Aston Martin Vanquish Zagato signe une nouvelle collaboration entre la haute-couture italienne et son homologue anglaise. Pour Pebble Beach, la Vanquish Zagato passe à l'heure d'été et tombe le haut.

Cinquième fruit de la collaboration entre la carrosserie italienne et Aston Martin, la Vanquish Zagato a affolé le public au Concours d’élégance de la Villa d’Este. Pour le grand rendez-vous californien, le plus grand de l’année, Aston Martin et Zagato travaillent main dans la main une nouvelle fois et dévoilent l’Aston Martin Vanquish Zagato Volante.

Évolution – presque – logique, la Vanquish Zagato Volante confirme les fantasmes virtuels aperçus çà et là sur la Toile. Autrement dit, la forme de la voiture ne change pas, hormis le toit et sa double bosse caractéristique qui passe à la trappe, et laisse les hanches arrière s’exhiber.

La partie mécanique est également similaire à la précédente réalisation avec un V12 5,9 litres de 600 ch, qui autorise au cabriolet un 0-100 km/h en 4,0 secondes et une vitesse de pointe proche des 300 km/h.

Cette descendante de l’Aston Martin DB AR1, un autre sulfureux cabriolet italo-britannique, sera produite à 99 exemplaires. Un tirage limité à un prix qui ne le serait pas : comme le coupé, l’Aston Martin Vanquish Zagato Volante devrait toucher les 650 000 euros.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Aston Martin Vanquish Zagato Volante : encore plus désirable

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter