Citroen

Essai Citroën C5 AirCross : le SUV chamallow ?

Il est enfin l’heure pour Citroën de proposer son SUV Compact sur le sol du Vieux Continent. En effet, ce C5 Aircross n'est pas vraiment une nouveauté puisqu'il se balade déjà dans les rues de Pékin et autre mégapole chinoise. Mais l'heure est enfin venue pour le constructeur aux chevrons de nous présenter la version européenne, bien plus aboutie, de son futur best-seller.

+ de photos Citroen C5 Aircross

C5 Aircross : une présentation, mais pas n’importe où !

Pour en prendre le volant et vous donner nos premières impressions, nous voici dans le parc de Saint-Cloud. Un lieu particulier qui a été façonné au XVIe siècle par la volonté de Monsieur, frère de Louis XIV, et ses architectes Le Pautre et Hardouin-Mansart.

La reine Marie-Antoinette poursuivra les transformations. Résidence d’été des souverains au XIXe siècle, le château est incendié en 1870. Trop intimement lié aux souvenirs de la monarchie et de l’Empire, le bâtiment est rasé en 1892. Tout au long du XVIIIe siècle, des fêtes somptueuses sont données à Saint-Cloud. Chaque mois de septembre, la « fête de Saint-Cloud » rassemble Parisiens, marchands, forains et comédiens.

Vous l’aurez compris, ce lieu respire bon la « France ». C’est comme si Citroën voulait annoncer que ses errances stylistiques et technologiques sont bien derrière. Est-ce bien vrai ?

C5 Aircross : une allure, que dis-je un style !

Évidemment, l’écrin du parc de Saint-Cloud a tendance à tout magnifier. Il me faut donc oublier l’environnement pour me concentrer sur les traits de ce C5 Aircross. Et le moins que je puisse dire, c’est qu’il en jette !

De face, les feux de jours reliés par le double chevron ailé surplombent la large calandre ponctuée par les optiques. Juste en dessous, le bouclier est percé par une énorme prise d’air qui assoit l’ensemble avec une allure très sportive et surtout unique dans le segment.

Le profil offre une attitude unique, énergique et pleine d’assurance avec une ceinture de caisse haute et de multiples lignes qui mélangent avec subtilité arêtes franches et douces courbes. On ne peut omettre qu’ici une véritable sensation de robustesse se dégage avec son capot haut, son empattement de 2,73 m, des porte-à-faux courts. Enfin, en poupe, on trouve des feux rectangulaires qui font parfaitement échos au dessin massif de l’ensemble. Le bouclier renforce cette allure avec bas de caisse sportif.

Son habitacle, dédié au bien-être, exprime immédiatement une impression de puissance et d’espace, grâce à sa planche de bord au style robuste et tout en horizontalité pour plus de largeur perçue, ses assises généreuses et enveloppantes, sa console centrale large et haute, ses matériaux souples et chaleureux qui renforcent la sensation de protection et de confort.

C5 Aircross : un confort digne de Citroën !

Autant vous le dire de suite. Il s’agit plus d’une prise en main que d’un essai, puisque je n’ai eu l’occasion d’essayer ce Citroën C5 Aircross que sur quelques petites minutes. Mais les premières impressions de conduite sont déjà bien présentes.

Les amateurs de salons roulants tomberont sous le charme de ce C5 Aircross. C’est que la principale caractéristique technique apportée à ce SUV compact se cache dans les amortisseurs. Ils intègrent une double butée hydraulique qui la transforme en une auto au toucher de route de guimauve. Cette solution technique gomme les plus grosses irrégularités de manière plutôt spectaculaire.

À bord du C5 Aircross, c’est une véritable invitation au voyage pour tous les passagers : l’espace est dégagé et lumineux grâce au toit ouvrant panoramique. Les sièges avant sont chauffants et massants, la banquette arrière accueillante procure un espace aux jambes de tout premier plan, le tout dans une ambiance purifiée grâce à un traitement de la qualité de l’air. Mais les sièges « Advanced Comfort » s’équipent d’une mousse bi-densité. C’est-à-dire qu’une mousse superficielle très moelleuse et confortable vient habiller une seconde mousse plus dense. Ce qui donne l’impression de s’asseoir dans… une vieille Citroën !

Je ne pouvais finir ce premier galop d’essai à bord de cette Citroën C5 Aircross sans passer quelques minutes sur son combiné numérique. Avec ses 12,3 pouces de large et ses informations claires, il est très lisible. Un second écran trône au centre de la planche de bord. Tactile et capacitif, il mesure 8 pouces pour contrôler les aides à la conduite comme : l’Active Safety Brake, le Système actif de surveillance d’angle mort, le Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop...

Doté des fonctions Grip Control et Hill Assist Descent Control qui lui permettent de sortir des sentiers battus en toute sérénité, le C5 Aircross sera le premier modèle Citroën équipé de la technologie Plug-in Hybrid PHEV.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Citroën C5 AirCross : le SUV chamallow ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter